Lg-Verviers

Publié le 03-05-2019 | CP.

Liège: “Da Vinci 500”, une montre hommage au génie italien mort il y a tout juste 500 ans

La maison horlogère Liégeoise Col&MacArthur a conçu un garde-temps inversé à l’occasion du demi- millénaire de la disparition du génie italien. Des aiguilles tournant à l’envers, une référence à l’écriture ésotérique, spécifique à Leonardo Da Vinci (de droite à gauche).

Ce 2 mai 2019, il y a précisement 500 ans que Leonardo Da Vinci mourrait de maladie, à Amboise. Pour marquer le coup, l’entreprise horlogère liégeoise Col&MacArthur organise le lancement de sa campagne internationale au coeur de la célèbre exposition itinérante « Da Vinci », qui a pris ses quartiers dans la cité ardente jusqu’au 12 mai prochain. Une montre commémorative au design intriguant reprenant les symboles forts caractérisant le savoir de ce génie emblématique : une montre qui tourne à l’envers, le croquis d’oiseaux du codex étudiant le vol des oiseaux, des références au nombre d’or au travers de sa conceptualisation intellectuelle ou encore la suite de Fibonacci en passant par l’homme de Vitruve.

Et pour tous ceux et toutes celles qui ne seraient pas au fait de l’univers de Leonardo Da Vinci, Sébastien Colen, directeur de Col&MacArthur a développé en collaboration avec Christian Mon, directeur artistique chez Tacite et Denis Stevens, CEO chez Miysis, une vidéo symbolique conférant une dimension émotionnelle aux 500 pièces numérotées.

Le 2 mai, la maison horlogère lance officiellement sa collection dédiée au génie de Léonardo Da Vinci au milieu des créations les plus célèbres présentées à l’exposition Da Vinci, installée au musée de la Vie wallonne à Liège.

Comment rendre compte en quelques touches, de ce que fut la vie de ce génie florentin ?

Sébastien Colen et son équipe ont choisi de développer une montre reprenant des symboles forts, caractéristiques de l’initiateur de la «Seconde Renaissance ».

Quelques caractéristiques :

Parce que Da Vinci était gaucher et pour éviter d’étaler l’encre fraiche, il écrivait de droite à gauche, le mouvement de la montre tourne dans le sens anti-horlogique, dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, une singularité très audacieuse.

Si la tête de fond est celle de Da Vinci, la spirale à côté s’inspire du célèbre nombre d’or. Les numéros sur le cadran représentent la suite de Fibonacci directement liée au nombre d’or que l’on retrouve dans les œuvres de Da Vinci, parmi lesquelles l’homme de Vitruve.

A 6h, vous pouvez voir les symboles de l’homme de Vitruve représenté en perspective avec un point de fuite au centre du cadran. Cette perspective fait référence au rôle précurseur qu’a joué Leonardo Da Vinci dans la représentation de la Cène achevée en 1498.

Au niveau des aiguilles, celle des minutes représente une lance, référence à ses qualités d’ingénieur en armement. Quant à l’aiguille des heures, elle porte en son bout, une goutte d’eau, marquant sa passion et son inventivité pour la mécanique des fluides.

Un souhait de traverser les siècles…

Léonardo Da Vinci voulait laisser une trace dans la mémoire collective. Alors que d’autres maitres de l’époque s’illustraient dans la nouvelle architecture, il voulait se distinguer en tentant de conquérir les airs, une idée révolutionnaire pour l’époque. C’est ainsi que Léonardo Da Vinci travailla pendant des années sur l’étude des oiseaux et leurs techniques de vol pour le transposer à l’humain.

Il s’appuya sur son codex étudiant l’ornithologie, le «Codex sur le vol des oiseaux» qui vit le jour en 1505.

Les oiseaux représentés à 6h proviennent de ce codex de même que, au centre de l’homme de Vitruve, la vis aérienne, ancêtre de l’hélicoptère de notre époque.

Pour couronner le tout, autour du boitier de la montre se trouvent les différents métiers exercés par Leonardo Da Vinci en italien et inversés.

Et si d’autres symboles inédits se dissimulaient au sein de ce design épuré ? A découvrir en vrai…


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑