Liège-Verviers

Ethias : « Des investissements encore plus durables »

2 Minute(s) de lecture
Flat lay composition with pieces of cardboard and green branch. Recycling problem

Ethias n’investira plus dans les entreprises qui émettent trop de gaz à effet de serre, les entreprises actives dans l’extraction de pétrole et gaz conventionnels (énergies fossiles) et non conventionnels (sables et schistes bitumeux) ou encore dans la production d’électricité non durable. Voici quelques-uns des principes figurant dans la dernière version de son code d’investissement éthique. Par ailleurs, Ethias met en place une politique d’impact positive en vue de financer la transition énergétique. Concrètement, elle augmente ses investissements dans les green bonds (obligations vertes) et les projets d’infrastructure durable.

Avec ces initiatives, Ethias s’inscrit pleinement dans la philosophie du « Green Deal » présenté par la Commission européenne en décembre dernier. Ce pacte a pour ambition de faire de l’Europe le 1er continent neutre pour le climat d’ici 2050.

Dans la version 2020 de son code d’investissement éthique, Ethias a décidé de se conformer aux critères d’exclusion repris dans la norme « Towards sustainability » (www.towardssustainability.be), développée à l’initiative de Febelfin.

Désormais 637 entreprises exclues

En 2019, la liste comptait 207 entreprises exclues. En 2020, sur la base des critères ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance), elle en compte 637. La liste des entreprises exclues contient des entreprises qui ne respectent pas les dix principes du Pacte mondial des Nations Unies en matière de droits de l’homme, de droit du travail, d’environnement, de lutte contre la corruption ou qui sont impliquées dans les activités controversées suivantes : l’armement (controversé ou conventionnel), le charbon, le tabac, les émissions de gaz à effet de serre inacceptables, l’extraction de pétrole et gaz (conventionnels et non conventionnels) ou encore la production d’électricité non durable.

Pour ce qui est des pays exclus, 2 notions entraient en ligne de compte jusqu’ici pour exclure les obligations gouvernementales : les pays fiscalement avantageux et les pays les moins respectueux des normes internationales en matière de droits de l’homme, de droit du travail et de protection de l’environnement. Dans la version 2020, un 3e critère a été ajouté : les pays sujets à des sanctions internationales. C’est ainsi que la liste passe en 2020 de 69 à 87 pays exclus.

Depuis 2005, Ethias applique son code d’investissement éthique à tous ses investissements directs.

« En tant que premier assureur du secteur public, nous soutenons l’ancrage belge. Pas uniquement en notre qualité d’assureur, mais aussi en tant que gestionnaire d’actifs financiers qui nous sont confiés par nos clients publics et privés. En posant des choix d’investissements responsables, nous voulons contribuer de manière active à une société plus durable. La méthodologie et la portée de notre code d’investissement éthique évoluent en permanence afin de nous permettre de répondre aux enjeux d’aujourd’hui et de demain », explique Cécile Flandre, Chief Financial Officer.

Copyright New Africa

4371 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Liège-Verviers

Le VentureLab met ‘La Génération Transition’ en marche

2 Minute(s) de lecture
Le VentureLab, à Liège, lance un nouveau programme cet été : ‘Génération Transition’ s’adresse aux jeunes qui ont envie d’entreprendre pour la transition…
Liège-Verviers

L’ULiège déploie de nouveaux équipements pour les utilisateurs du vélo

2 Minute(s) de lecture
C’est ce jeudi que les nouveaux parkings vélos sécurisés de l’Université de Liège sont inaugurés au Sart Tilman pour répondre aux besoins…
Liège-Verviers

Les Ateliers de la Meuse relancés grâce à Alfeor et à la Wallonie

2 Minute(s) de lecture
C’est un nouveau départ pour les Ateliers de la Meuse à Sclessin: après la faillite prononcée le 30 octobre dernier, ce spécialiste belge…