Wallonie

Publié le 09-06-2020 | CP.

WSL : un bilan prometteur des start-ups technologiques à la sortie de la crise du Covid19

Dans le cadre d’une réunion de travail avec Willy Borsus, Agnès Flémal a présenté ce mardi 9 juin un bilan plus que positif de l’année 2019 pour WSL, WSL est l’incubateur pour techno-entrepreneurs, mais a aussi dessiné les perspectives après Covid pour 2020.

« 2019 fut une année exceptionnelle à plus d’un titre, souligne Agnès Flémal, Directrice générale de WSL. Durant l’année passée, l’ensemble de nos start-ups technologiques a en effet affiché une croissance de 25% du chiffre d’affaires global, générant quelque 134M€ de recettes, et une augmentation de 20% en termes d’emplois pour atteindre 1041 Equivalents Temps Pleins

Un bilan exceptionnel que la crise du Covid19 aurait pu ternir tant les perspectives économiques nationales et internationales laissaient entrevoir une année catastrophique.

« Certaines de nos jeunes pousses ont effectivement rencontré quelques difficultés dues à un ralentissement de l’activité dans leur marché respectif, souligne Agnès Flémal, sans pour autant cependant mettre en péril leur existence. Nous les avons en effet accompagnées en veillant à ce qu’elles dégagent assez de liquidités pour assurer leur pérennité. Mais plus de 80% des sociétés incubées ont bien, voire très bien, tiré leur épingle du jeu. 20% d’entre elles ont même bien compris que la crise constituait une opportunité à ne pas manquer, ajoute Agnès Flémal ; il s’agit essentiellement de sociétés actives dans la gestion de données, le télé-monitoring, l’échange d’informations, etc…  Et malgré la crise, je peux d’ores et déjà affirmer moi-aussi que nous atteindrons nos objectifs en termes de qualité et de quantité de nouveaux projets et start-ups accompagnées en 2020. »*

Pour Willy Borsus, Vice-Président du Gouvernement wallon et Ministre de l’Economie, « la dynamique d’incubation des startups technologiques mise en place par WSL est impressionnante et nous voyons aujourd’hui qu’elle porte ses fruits en termes de création d’emploi, de croissance et d’activité. »

L’objectif de WSL est de contribuer au PIB de la Région en valorisant d’abord la croissance du chiffre d’affaires des sociétés incubées et en insistant sur l’augmentation de valeur ajoutée qu’elles apportent sur le long terme en Wallonie, ainsi que sur la progression du taux d’emplois.

Un credo que l’incubateur entend renforcer par la création d’un outil d’accompagnement supplémentaire, le CRL Booster.

« Le CRL Booster n’est pas un énième accélérateur, précise la directrice générale de WSL. C’est un programme qui vise essentiellement à augmenter, à « booster » le degré de maturité commerciale (le Commercial Readiness Level -CRL) des projets en dopant leur chiffre d’affaires. »

En se référant à l’outil MattMax, développé par WSL et devenu une référence en termes de management de projet, on se rend compte qu’au-delà de la maîtrise technologique, le défi n°1 des techno-entrepreneurs est précisément de faire croître leur CRL et d’aborder commercialement la réalité du terrain avec agilité.

« Le Programme CRL Booster est à cet égard précisément défini pour ces start-up Deep-Tech, qu’elles soient internes à WSL mais aussi externes. C’est en les amenant à sortir de leur coquille, à vouloir dépasser le stade de TPE technologique, et à cette seule condition, que nous créerons les champions de demain dont la Wallonie a besoin, conclut Agnès Flémal. »

 


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑