Sponsorisé

Publié le 17-06-2020 | Céline Léonard

Contraste Digital : quels services en ligne adopter aujourd’hui pour faire la différence demain ?

Essentiels au plus fort de la crise, les services en ligne se révèlent aujourd’hui indispensables pour amorcer la reprise. Plus que jamais conscientes de la nécessité de se digitaliser, nombre de PME peinent toutefois à poser le premier jalon. Par où commencer ? Quels services en ligne privilégier ? Les explications d’Eric Fesler et Grégoire Malvoisin, respectivement Directeur général et Responsable Marketing de Contraste Digital.

Quelle influence la crise que nous venons de traverser a-t-elle eu sur les comportements digitaux ?

G.M. : « Les trois derniers mois ont été à la fois le théâtre d’un phénomène d’accélération et d’augmentation des usages numériques. Le télétravail s’est ainsi invité dans un grand nombre d’entreprises entraînant avec lui des besoins en matière d’outils collaboratifs, mais aussi de sécurisation de l’environnement de travail et d’interaction avec les clients. Nous avons parallèlement assisté à un véritable boom des ventes en ligne. »

E.F. : « Ces courbes de croissance sont bien évidemment appelées à s’aplanir. Néanmoins, il est certain que les comportements digitaux acquis durant la crise vont s’installer durablement»

Au cours des dernières semaines, le fossé s’est-il creusé entre les sociétés digitalisées et les autres ?

E.F. : « Assurément. Les entreprises qui avaient déjà entamé une digitalisation de leurs processus ont été mieux en mesure d’amortir le choc. Mais il n’est pas trop tard pour montrer dans le train du digital ! Une période de crise est même le moment opportun pour repenser sa stratégie, son mode de fonctionnement et faire du digital un moteur de reprise. »

Certains secteurs peuvent-ils faire l’économie d’une telle remise en question ?

G.M. « Aucun professionnel ne peut aujourd’hui considérer que son activité ne sera pas impactée par la digitalisation. Des entreprises, même actives dans des secteurs très traditionnels, peuvent tirer parti de ces outils en ligne. Durant le confinement, nous avons, par exemple, accompagné un maraîcher dans la mise en place d’un processus de prise de commandes et de gestion des horaires d’enlèvement de ses produits. Une solution très simple qui lui a permis de poursuivre son activité. »

Nombre de (T)PME sont aujourd’hui convaincues de la nécessité de se digitaliser, mais ne savent par où commencer…

E.F. : « La notion de ‘’transformation digitale’’ est en effet devenu un buzz word pouvant dérouter les sociétés novices. Lorsque nous accompagnons des PME dans ce processus, nous débutons toujours par un workshop durant lequel nous analysons là où le bât blesse : où l’entreprise perd-elle du temps, où perd-elle de l’argent ?  Il peut parfois s’agir de pratiques anodines, mais répétées des dizaines de fois par jour, par un ou plusieurs collaborateurs, elles ont une incidence directe sur l’efficacité de l’entreprise. Sur base de cet état des lieux, nous identifions ensuite les processus pouvant être améliorés. Le plan que nous dessinons n’est jamais celui d’une transformation globale et brutale, mais d’une évolution pas à pas, reposant sur des mini-projets. »

Digitaliser son entreprise ne se résume pas à vendre ses produits en ligne. Quels autres services s’offrent aux entreprises ?

G.M. : « Les solutions sont presque infinies. Elles peuvent aussi bien avoir trait à la mobilité (système de suivi et de gestion de parc automobile) qu’à la production (gestion des inventaires, optimisation du contrôle qualité (tracking des défauts, remontée des incidents, listing des solutions mises en œuvre…) ou à la politique commerciale (module de prise de rendez-vous en ligne, chatbot de support afin de désengorger les lignes d’appels, signature électronique des contrats…). »

E.F. : « Quelle que soit la solution choisie, la technologie ne doit jamais être une fin en soi. Dans les choix qu’elle posera, l’entreprise doit toujours avoir en ligne de mire les besoins de l’utilisateur final, que celui-ci soit un client ou collaborateur. C’est grâce à l’amélioration de l’expérience de cet utilisateur que la digitalisation se muera en processus vertueux. »

Contraste Europe est un groupe belgo-belge de services informatiques. Fort de plus de 25 années d’expérience et de 450 collaborateurs, il accompagne – au travers de sa structure Contraste Digital – de nombreuses PME dans leur processus de digitalisation. L’entreprise dispose, notamment, de bureaux à Liège, Namur, Bruxelles et Braine-l’Alleud. Plus d’infos : www.contraste.com


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑