Sponsorisé

Valipac et Fost Plus créent « Pack It Better » : une plateforme pour stimuler la conception d’emballages durables

3 Minute(s) de lecture

Aujourd’hui, plus de 90% des emballages ménagers et industriels sont recyclés. Mais la réflexion ne doit plus seulement se faire sur la question de « comment vais-je pouvoir recycler cet emballage ?». Il existe beaucoup d’initiatives en ce sens, mais elles sont noyées, trop disséminées. C’est la raison d’être de la plateforme d’informations « Pack It Better », créée à l’initiative de Valipac et Fost Plus. Une première belge et même européenne. 

Recycler les emballages industriels et ménagers, c’est bien et même très bien. Mais il faut faire un pas de plus dans cette démarche et il doit se faire en amont, par la conception d’emballages qui soient facilement recyclables et qu’ils prennent leur place dans un circuit où ils ne laissent que très peu de trace(s). Beaucoup d’entreprises en sont conscientes et il existe effectivement une multitude d’initiatives dans le monde industriel qui visent cet objectif.

Mais qui ? quoi ? comment où et quand ? Ce sont autant de questions auxquelles les acteurs du monde industriel et du commerce se confrontent pour parfois se perdre dans un océan de réponses. De quoi couper les ailes à l’industriel le plus motivé par la question de l’empreinte carbone. « La fragmentation de l’information, le flot d’innovations et d’outils et l’évolution rapide de la législation font qu’il est difficile pour de nombreuses entreprises d’y voir clair. Avec Pack It Better, nous apportons une réponse concrète à leurs besoins », explique Patrick Laevers, Managing Director de Fost Plus, qui coordonne la chaîne de recyclage des déchets d’emballages ménagers.

Si l’on y ajoute le soutien de différentes fédérations telles que Fevia, Comeos et Detic, et la collaboration avec différents centres d’expertises et universités, Pack It Better devient tout simplement incontournable pour obtenir des informations sur tout ce qui se fait ou pourrait se faire en termes de d’éco-packaging. C’est d’ailleurs une première en Belgique et même en Europe. « Nous y rassemblons toutes les informations pertinentes en un seul endroit et mettons les entreprises en contact avec des experts. Nous les incitons ainsi à attacher plus d’attention à l’impact environnemental lors du choix de leurs emballages», déclarent les Managing Directors de Valipac et de Fost Plus.

« Fost Plus et Valipac remplissent la responsabilité élargie des producteurs pour les emballages ménagers et industriels. Nous jouons déjà un rôle important lorsqu’il s’agit de soutenir nos membres dans l’innovation des emballages pour faciliter le recyclage », déclare Francis Huysman, Managing Director de Valipac. « Avec cette plateforme, nous allons plus loin en mettant l’accent sur la prévention qualitative et quantitative et sur les applications circulaires ».

Exemples et contre-exemples d’un bon packaging

Mais c’est quoi, exactement, un emballage durable ? C’est un emballage conçu de telle manière qu’il ne posera aucun problème dans toute la chaine du recyclage. Exemple : une caisse en carton est facilement recyclable. Contre-exemple : un emballage composite. Même si – et en théorie -, les différents matériaux qui le composent sont recyclables, il ne pourra être intégré dans le circuit traditionnel, car il n’est pas compatible avec la chaîne de recyclage actuelle et les matières premières sont donc perdues. Fin de vie pour lui. 

Autre exemple : le film plastique qui entoure les palettes. Ça n’a l’air de rien, mais à lui seul, il représente 80.000 tonnes par an… S’il est totalement transparent, aucun problème ou presque puisqu’on va pouvoir le recycler pour fabriquer un nouvel emballage. Mais s’il est coloré dans la masse, ou qu’il arbore le logo de l’entreprise, c’est plus compliqué. Parce qu’au recyclage, il va générer des granulés un peu gris puis un film pas très glamour dont personne ne veut. L’alternative : mettre un film plastique totalement transparent, et placer dessus une banderole amovible. 

Voilà, tout simplement, ou presque… Parce qu’effectivement, créer un packaging qui soit à la fois attrayant, pratique, mais aussi durable, c’est parfois vrai un casse-tête pour les concepteurs… Penser que l’emballage parfait serait un emballage qui n’existe pas est une utopie. Car il a une raison d’être : protéger le produit. C’est une nécessité pour l’hygiène, le transport, la sécurité et la manutention.

Beaucoup de projets existent, et un certain nombres de ces projets sont devenus réalité. On les trouve justement sur le hub Pack It Better, comme on trouve également toutes les structures qui peuvent contribuer à ces projets, avec des témoignages et des infos (très) pratiques. En outre, la plateforme permet de partager ses propres expériences sur le sujet. 

« Les emballages recyclables ou encore fabriqués à partir de matériaux recyclés, sont l’avenir. En aidant les entreprises à faire les bons choix, nous voulons accélérer cette transition circulaire. Ensemble, nous évoluons vers une économie circulaire de l’emballage, tant pour les emballages ménagers que pour les emballages industriels », concluent Francis Huysman et Patrick Laevers.

Infos : Packitbetter.be

Une initiative de Valipac et Fost Plus

Vous pourriez aussi aimer
Sponsorisé

Buzon, le plot pour terrasses qui voit la vie en vert

3 Minute(s) de lecture
Concepteurs de plots réglables pour terrasses, la société familiale Buzon met un point d’honneur à limiter au maximum son empreinte carbone. Elle…
Sponsorisé

Spirletautomobiles est reconnu comme meilleur « Fleet Dealer »

3 Minute(s) de lecture
C’est une véritable consécration pour le groupe Spirletautomobiles qui se voit attribuer, par les sociétés de leasing indépendantes présentes sur le marché…
Sponsorisé

BluePoint Liège ne s’arrête pas à l’innovation technologique !

2 Minute(s) de lecture
Si l’activité principale du centre de conférence à Liège est de proposer des espaces de réunion à la location et d’organiser tous…