Namur

Prix Namosa : inauguration du projet lauréat “L’EMPREINTE DE L’ANGE”

4 Minute(s) de lecture

Des entreprises namuroises ont permis la création et l’installation  de cette nouvelle œuvre située Place de l’Ange à Namur L’appel à projets pour le prochain Prix Namosa est en cours  date limite des candidatures 19 décembre 2021.

Le collectif d’entreprises mécènes Namosa de Prométhéa a inauguré ce mardi 23 novembre le premier projet lauréat du Prix Namosa. « L’Empreinte de l’Ange » est un projet collaboratif entre Patrimoine à Roulettes et le Centre d’Expression et de Créativité LST (Lutte, Solidarité, Travail) à découvrir dès demain Place de l’Ange.

C’est aussi l’occasion pour le collectif de rappeler que l’appel à projets 2021 est en cours. Le lauréat remportera un prix de 15.000€ pour réaliser son projet.

Lancé en septembre 2020, Namosa rassemble autour d’un projet d’engagement sociétal 15 entreprises mécènes. Ensemble, elles mutualisent leurs moyens financiers pour créer le prix Namosa. Ce prix de 15.000€ va permettre de soutenir la création et de favoriser l’installation d’œuvres d’art dans la ville de Namur.

À terme, le collectif Namosa de Prométhéa a l’ambition de développer un parcours artistique.

L’EMPREINTE DE L’ANGE, LAURÉAT DU PRIX NAMOSA 2020

Levez les yeux et vous apercevrez un pignon dont les briques recouvertes à la feuille d’or surplombent le quartier commerçant, au n°28 de la place de l’Ange.

Ce mur n’a pas été réparé, l’or agit ainsi comme un révélateur de chaque trace se trouvant dans la terre cuite : fissures, déformations, manquement, éclats…

Que ce soit de par son histoire ou de par sa cuisson, pratiquement aucune brique ne s’est révélée conforme.  

C’est la pose de l’or qui, de loin, rend flamboyant un vieux mur dont personne ne se souciait.  C’est le jeu de la lumière sur l’or qui révèle ce qui était pourtant invisible tout en cachant son propre support, sorte de pudeur de la matière qui se révèle. 

« L’empreinte de l’ange » est un projet collaboratif entre Patrimoine à Roulettes – qui propose une approche pluridisciplinaire, décalée du patrimoine et des arts- et le Centre d’Expression et de Créativité LST (Lutte, Solidarité, Travail) – un mouvement d’éducation permanente et de lutte contre la pauvreté.

L’œuvre, financée par les entreprises mécènes du collectif Namosa de Prométhéa, recouvre l’un des pignons de la place de L’Ange de feuilles d’or. Sur celles-ci ont été appliquées une multitude d’empreintes digitales. La collecte des empreintes a été organisée, cet été, lors d’ateliers plastiques pendant lesquelles des Namurois ont apposé leur marque sur les feuilles d’or. L’installation a pour but d’aborder les questions de mémoire et d’oubli, d’identité et de collectivité, de richesse et de précarité.

Les deux associations font, au regard de ce projet, se rencontrer leurs préoccupations : laisser dans l’espace public de traces tangibles d’un processus créatif visant à mettre en lumière des personnes auxquelles on ne porte pas assez d’attention.

En résonance à ce projet, le mouvement LST construit un parcours dans Namur : « Sur la trace » de la vie et des combats de ces Femmes et de ces Hommes rendus transparents et anonymes malgré leur résistance quotidienne à la misère.

Le collectif Namosa de Prométhéa a été séduit par la réalisation artistique et plastique du projet qui fait face à la pompe de l’Ange, située sur la place, comme un écho symbolique.

NOUVEL APPEL À PROJETS EN COURS – QUI PEUT DÉPOSER UN PROJET ?

L’appel à candidatures pour le Prix Namùosa de Prométhéa vise des projets créatifs ou artistiques, pérennes, visibles et accessibles à tous dans la ville de Namur.

Le prix s’adresse à tout porteur de projet, à l’exception des pouvoirs publics.

Les projets soumis peuvent relever de la création, de la rénovation/transformation, de la mise en valeur d’éléments déjà existants ou non.

L’intervention peut porter sur une façade extérieure, l’aménagement d’un espace public, une mise en valeur d’éléments de l’environnement urbain ou la création d’une œuvre d’art.

Le collectif souhaite que le projet, une fois réalisé, bénéficie au plus grand nombre. C’est pourquoi ce sont les initiatives extérieures, pérennes, visibles de tous ou utilisables par tous qui seront retenues.

Le règlement, et les documents nécessaires pour l’inscription sont disponibles sur www.promethea.be

Date ultime de dépôt des dossiers de candidature : 19 décembre 2021

LE COLLECTIF NAMOSA EST RENDU POSSIBLE GRÂCE AUX ENTREPRISES MÉCÈNES:

AEDES, ARTONE, BERHIN, BRASSERIE LA HOUPPE, BURO 5, COLORISPRINT, CROMARBO, E-NET BUSINESS, ENTREPRISE MARC TAVIET, FINTRO NAMUR – MASSART & CO, HUNGRY MINDS, ITS WOOD, MENUISOL, SOCABELEC, SONAMA 

Président du collectif, Paul-Edouard Aubry, Administrateur délégué de Artone : « Pour la plupart d’entre nous, être mécène est une nouvelle facette de nos activités. En rencontrant l’équipe de Prométhéa, nous avons pris conscience que nous pouvions, en fédérant plusieurs entreprises, avoir un impact positif sur la ville et soutenir des projets en faveur de la collectivité. Une démarche qui a du sens à nos yeux et à ceux de nos équipes. Nous avons créé un prix favorisant l’activité culturelle, qui laisse une trace pérenne, et qui permet au plus grand nombre d’avoir un accès direct à l’art et la culture. Nous espérons à terme, créer avec les différents lauréats du prix Namosa, un parcours artistique dans la ville de Namur. »

copyright prométhéa

3262 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Namur

Antica Namur referme ses portes et annonce un vent positif sur le marché

1 Minute(s) de lecture
Après 9 jours d’ouverture consécutifs, Antica Namur a refermé les portes de son édition 2021 ce dimanche 21 novembre à 19h. Après…
Namur

La PME Oscars retenue par l'Agence Spatiale Européenne pour l'aéroport de Hamad, au Qatar

2 Minute(s) de lecture
L’entreprise OSCARS (Andenne) a décroché un contrat sur la thématique “Smart Airport” de l’Agence Spatiale Européenne pour un démonstrateur faisant appel à…
HainautNamur

Louyet Group s'agrandit

1 Minute(s) de lecture
Louyet Group n’attend plus que le feu vert des autorités de concurrence pour reprendre une partie des activités de distribution de Ginion…