Wallonie

L’entrepreneuriat, la meilleure recette pour l’emploi

2 Minute(s) de lecture

Avec un taux d’emploi de 64,6 % en 2020, la Wallonie est très loin de l’objectif de 80 % du gouvernement wallon. Comment y arriver ? Philippe Barras, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Wallonie (CCIW).

De 2015 à 2019, les entreprises et les indépendants ont augmenté le nombre d’emplois de 57.563 unités et les administrations publiques de 10.188. Le constat est clair : ce défi de l’emploi, on le gagnera d’abord en créant plus d’entreprises et en leur donnant un environnement favorable à leur développement.    

Ces dernières années, de multiples initiatives ont été prises pour faciliter ou accompagner la création d’entreprises. Citons par exemples Créa-Job, les bourses et clubs des jeunes entrepreneurs, Mind & Market, les starter days, les boost camps, les pitchs et webinaires, le mentorat, les pépinières d’entreprises et autres incubateurs,… Les résultats sont positifs mais encore insuffisants. 

L’esprit d’entreprise doit être favorisé dès l’enseignement secondaire, là où la curiosité des jeunes est très importante et à une période où ils se cherchent encore.

Cet esprit d’entreprise doit être favorisé dès l’enseignement secondaire, là où la curiosité des jeunes est très importante et à une période où ils se cherchent encore. La mobilisation des jeunes pour le climat montre combien ils peuvent s’investir pour des choses qui ont un sens. 23 % des jeunes wallons ont moins de 20 ans (contre 20 % en Europe). Ils veulent faire bouger les choses et sont créatifs : donnons-leur un environnement où ils pourront s’exprimer et entreprendre.

Créativité et esprit d’entreprise

Projets de mini-entreprises, rencontres avec de jeunes entrepreneurs, visites et stages en entreprise : autant d’occasions de leur montrer qu’ils pourront s’épanouir et trouver un sens à leur vie future, en étant eux-mêmes acteurs de la création ou du développement d’une entreprise.

Quelques autres pistes : donnons des notions concrètes de gestion lors de la dernière année des formations qualifiantes professionnelles ; généralisons le tutorat pour aider les jeunes à bien démarrer dans la vie active ; diffusons l’esprit d’entreprise via les réseaux sociaux, en faisant parler de jeunes entrepreneurs, car il n’y a rien de plus convaincant qu’un dialogue entre pairs.

Mais ne réduisons pas l’entrepreneuriat à la seule création d’entreprise. Dans les sociétés existantes, qu’elles soient petites ou grandes, il est tout aussi important de mettre en place une organisation favorisant la créativité et l’esprit d’entreprise des membres du personnel, pour améliorer ou créer de nouveaux produits ou services, et donc préserver et/ou augmenter l’emploi. C’est le cas pour les entreprises qui s’inscrivent résolument dans le développement durable. Une telle démarche ne peut être réussie que si tout le personnel est impliqué, avec une approche projet qui permet à chacun de prendre des initiatives, quelle que soit sa fonction.Authorredaction.be@mediaplanet.com16/12/2021

4399 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Wallonie

Plus de la moitié des entreprises belges roulent en véhicule d’occasion

2 Minute(s) de lecture
Les entreprises belges intègrent de plus en plus des véhicules d’occasion dans leur parc automobile, selon un sondage réalisé auprès de 300…
Wallonie

Impact de l'IA : près d'un tiers des Belges craignent de perdre leur emploi...

2 Minute(s) de lecture
75 % des Belges s’attendent à ce que des emplois disparaissent en raison de l’essor fulgurant de l’intelligence artificielle. 30 % d’entre…
Wallonie

Absence au travail pour exercer une fonction politique : que dit la loi ?

2 Minute(s) de lecture
À l’issue des élections du 9 juin 2024, de nombreux travailleurs se retrouvent peut-être dans la position de devoir jongler entre leur…