Liège-Verviers

Après un recul durant 2 années Covid, John Cockerill prévoit un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros en 2025

2 Minute(s) de lecture

Impacté par un niveau réduit de commandes signées en 2020 à cause de la crise sanitaire, le chiffre d’affaires 2021 de John Cockerill est passé sous la barre du milliard d’euros. Grâce à des perspectives de prises de commandes de 1,4 milliard d’euros pour 2022, le groupe prévoit d’atteindre un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros pour 2025.

En matière de trésorerie, John Cockerill termine l’année avec un cash largement positif et le prévoit également pour 2022, ce qui confirme la régularité de ses performances financières.

La défense voit son poids en chiffres absolus et en parts relatives se réduire, là où les chiffres des secteurs environnement, industrie, énergie et surtout services s’accroissent.

Les activités et résultats de John Cockerill en 2021 sont le fruit des choix stratégiques opérés en 2017 et 2018. Le changement climatique, la transition vers les énergies décarbonées, la production industrielle responsable et respectueuse de l’environnement, la mobilité verte, le maintien de la sécurité internationale et la préservation des ressources naturelles sont autant d’axes de développement choisis par l’entreprise depuis quelques années.

Les énergies renouvelables : secteur porteur

Avec la création du secteur « John Cockerill Renewables » dédiés aux énergies renouvelables, le groupe prévoit que cette activité devrait représenter un quart de son chiffre d’affaires à l’horizon 2025. Déjà leader mondial dans l’hydrogène mais également actif dans le solaire et les solutions intégrées, John Cockerill Renewables fait l’objet d’investissements conséquents, en termes de recrutement des ressources humaines et de développements technologiques et commerciaux.

Parallèlement à de nombreux projets opérationnels, John Cockerill participe à des partenariats de recherches dédiés à réduire l’impact carbone de l’industrie. En 2021, ses équipes ont finalisé avec leurs partenaires la construction du pilote SIDERWIN, dédié à la production de fer par l’électrolyse du minerai (le carbone y est remplacé par l’électricité). De façon similaire, John Cockerill participe au projet HECO2 (pour Hydrogène, électrification et capture du CO2) initié par le pôle de compétitivité MECATECH qui vise à accélérer la décarbonation de l’industrie en Wallonie avec des acteurs majeurs de l’industrie du verre, de l’acier, de la chaux ou encore des phosphates (notamment Carmeuse et AGC).

L’épuration des eaux usées : défi majeur de nos sociétés

Après plusieurs années de développements technologique et commercial, la technologie Medix®, dédiée au traitement des effluents hospitaliers, a fait l’objet d’une première commande en 2022 et la technologie d’épuration des eaux 100% biologique et peu énergivore, BeFlow®, a été validée en conditions réelles à travers un pilote installé sur la station d’épuration de Namur.

Pour développer ces différentes activités, le groupe investit massivement dans l’innovation et a renforcé ses équipes. Le nombre total de collaborateurs atteignait 5480 à la fin décembre 2021 et plus de 200 postes seront à pourvoir en 2022, principalement pour des profils d’ingénieurs chimistes et électro-chimistes, gestionnaires de projets et commerciaux.

4272 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Liège-Verviers

Un centre de recherche et d’essai sur l'hydrogène se profile à Malmedy

2 Minute(s) de lecture
Le gouvernement wallon a annoncé ce jeudi l’octroi d’une subvention de plus de 9 millions d’euros à la société Breuer Technological Development…
Liège-Verviers

Le spécialiste anversois du hardware Voxdale s'installe à la Grand Poste de Liège

3 Minute(s) de lecture
Voxdale, l’entreprise anversoise réputée pour le développement de produits d’innovation, ouvre un nouveau bureau à la Grand Poste de Liège, marquant une…
Liège-VerviersNamur

Le spécialiste de la dépollution des sols par désorption thermique in situ se renforce en Wallonie

2 Minute(s) de lecture
L’assainissement des sols constitue un enjeu majeur, non seulement sur les anciens sites industriels mais également par exemple sur les sites accueillant…