Liège-Verviers

Une filière d’hydrogène se met en place à Renory à Angleur

3 Minute(s) de lecture
novandi group Liège fluvial

Prenez quatre entreprises belges – dont deux Liégeoises – impliquées dans le développement de l’hydrogène comme carburant. Ajoutez-y un appel à projets du gouvernement wallon, des fonds européens et une enveloppe de 12,5 millions d’euros. Vous avez tous les ingrédients nécessaires à la création à terme d’une filière hydrogène à Liège. C’est le projet Zellie pour Zéro Emission Logistique Liège !

Les quatre partenaires ne sont pas des amateurs :

– John Cockerill, un des leaders mondiaux dans la conception, la fourniture et la construction d’unités de production d’hydrogène au départ de l’eau – les électrolyseurs – et des installations de ravitaillement.

– Eoly Energy, filiale du groupe Colruyt, très actif dans le développement des énergies renouvelables, notamment l’éolien, et dans la commercialisation de l’hydrogène vert à travers ses stations-services DATS.

– ABC, entreprise gantoise de construction de moteurs de grande puissance (1800cv) pour le transport ferroviaire et naval, qui s’est lancée dans la production de moteurs à hydrogène.

– Novandi, le groupe liégeois qui gère le transport de containers à Renory, à Trilogiport, à Charleroi et au terminal ferroviaire de Bierset où arrivent chaque semaine une quinzaine de trains en provenance de Chine et d’où partent six convois vers l’Italie.

Alimenter les barges

« Chez Novandi »
explique Vincent Brassinne, directeur du groupe Novandi, « nous réfléchissons depuis longtemps aux moyens de décarboner notre « flux logistique ». Dans Zelllie, nous ne sommes pas la quatrième roue de la charrette mais un élément indispensable à sa réalisation car l’appel à projets prévoyait expressément la participation d’un utilisateur. Nos deux barges qui relient quotidiennement Anvers et Liège seront équipées d’un moteur à hydrogène produit par ABC. Comme nous disposons d’espace sur le site de Renory, il est prévu d’y installer une unité de production d’hydrogène de 5 MW et une station de ravitaillement conçues par John Cockerill. Celles-ci pourront aussi alimenter le transport routier avec le surplus de carburant non utilisé sur la voie fluviale. Rappelons que les véhicules propulsés à l’hydrogène ne sont pas polluants puisque c’est de l’eau sous forme de gouttelettes qui sort du tuyau d’échappement. »

L’appel à projets a été lancé en juillet 2021, Zellie a été approuvé en mars dernier. L’étude préliminaire se terminera fin 2022, la concrétisation pourra débuter en 2023 pour une mise en service prévue en 2025-2026.

D’ici-là, plusieurs questions devront être posées et résolues, en particulier celles de la rentabilité, de la puissance des moteurs – donc de la consommation – et du mode de production de l’hydrogène.

Actuellement, plus de 90 % de l’hydrogène est produit au départ de matières fossiles ou de charbon de bois, un procédé appelé le reformage.
L’électrolyse, spécialité de John Cockerill, permet de produire l’hydrogène au départ de l’eau. L’électricité est nécessaire dans ce procédé mais elle peut être verte si elle est issue des énergies renouvelables ou « rose », si elle est d’origine nucléaire.
Il existe aussi ce qu’on appelle l’hydrogène « fatal » ou accidentel qui est le résidu de production d’autres produits, notamment le chlore. C’est une forme d’économie circulaire puisqu’on réutilise une énergie résiduelle.

Dans le projet Zellie, l’objectif est évidemment d’utiliser un hydrogène le plus décarboné possible mais il faut qu’il soit concurrentiel par rapport aux autres types de carburants, ce qui n’est pas encore le cas. La question de la subsidiation par les pouvoirs publics, par des aides directes ou la fiscalité, sera donc posée. La lutte contre les changements climatiques a un prix mais le coût pour le consommateur a ses limites.

Tous ces paramètres font partie de la réflexion menée par les quatre sociétés belges. Premiers éléments de réponse à la fin de cette année.


66 posts

À propos de l’auteur
Journaliste
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Liège-Verviers

La croissance des volumes à Liege Airport dépasse la tendance mondiale

1 Minute(s) de lecture
Depuis le début de l’année, Liege Airport connaît une croissance importante de ses activités tant pour les mouvements d’avions que pour le…
Liège-Verviers

Voyages Léonard reliera Liège à l’aéroport de Charleroi

1 Minute(s) de lecture
Flibco.com, le principal fournisseur de services de transport vers les aéroports en Belgique, lance une nouvelle ligne de navette internationale entre Maestricht…
Liège-Verviers

Le fabricant d’armoires électriques Belgotech accélère son développement

2 Minute(s) de lecture
C’est une jeune trentenaire qui prend la tête de Belgotech, entreprise spécialisée dans l’électricité industrielle et plus spécifiquement dans la fabrication d’armoires…