Liège-Verviers

La plate-forme de crowdlending Ecco Nova accélère sa transition climatique

2 Minute(s) de lecture

Ecco Nova, la plateforme liégeoise de crowdlending dédiée aux projets durables, montre l’exemple en renforçant ses engagements sur le plan de la durabilité et met en place des actions concrètes pour dynamiser sa transition climatique.
Pour rappel, cette entreprise fondée en 2016 permet aux citoyens d’investir sous forme de prêt dans des projets durables et rentables en percevant des intérêts pouvant aller jusqu’à 7% brut par an. De l’autre côté, c’est un moyen de financement précieux pour les porteurs de projets.
Ecco Nova a déjà collecté plus de 45.000.000 d’euros d’épargne des citoyens dans près de 70 projets, parmi lesquels figurent récemment en région liégeoise les Vintrépides ou encore la coopérative ‘Les biens communaux’ pour le projet de la ruche des Bayards.

Afin d’être cohérent avec tous ces projets,  Ecco Nova accélère donc sa transition climatique et montre la voie en matière de mobilité alternative.

Quelques mois après avoir reçu la certification B Corp qui récompense ses engagements ESG, Ecco Nova a réalisé son bilan carbone dressé par la société Tapio, qui fournit aux entreprises et aux collectivités l’assistance et les outils nécessaires pour comprendre, réduire et gérer leur empreinte carbone.
Après avoir collecté les informations propres à l’entreprise et à son fonctionnement, Tapio a pu établir une estimation fiable de l’empreinte carbone d’Ecco Nova générés par plusieurs piliers que sont la mobilité, la consommation énergétique, les déchets ou encore les émissions inhérentes aux achats de biens et de service de l’entreprise.

Tapio a ainsi estimé à 13 tonnes la quantité d’équivalent CO2 émis en 2021 par les activités d’Ecco Nova.

Un défi mobilité

L’équipe de la plateforme s’est mise au défi de réduire autant que possible l’empreinte carbone inhérente à sa mobilité. Ainsi, durant tout le mois de septembre, les employeurs ont encodé jour après jour les trajets parcourus et le mode de déplacement utilisés dans le cadre de leur travail.

« L’objectif » explique Quentin Sizaire, co-fondateur d’Ecco Nova, « est de promouvoir la mobilité alternative au sein de notre équipe grâce à la « gamification », collecter des données afin d’en apprendre plus sur nos déplacements, affiner le modèle permettant d’estimer la production de carbone de notre mobilité sur une année complète. »

Ainsi, sur les 6000 km parcourus par les 7 employés :
• Le train a été privilégié pour les trajets les plus longs avec près de 4000 km parcourus  
• 550 km ont été réalisés en vélo
• Plus de 75% des kilomètres ont été réalisés sans automobile.

Dès lors, en privilégiant une mobilité douce par rapport à la voiture, l’équipe a réduit ses émissions de CO2 de plus de 70% par rapport à un usage exclusif d’un véhicule utilisant les énergies fossiles. Elle a donc évité de produire plus de 950 kg de CO2 en un mois, ce qui représente l’équivalent de 4.500km parcourus en voiture !
«Nous sommes fiers de notre équipe qui applique à elle-même le type de comportement durable demandé à nos emprunteurs » conclut Quentin Sizaire.

(photo Ecco Nova)

121 posts

À propos de l’auteur
Journaliste
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Liège-Verviers

Emile-Louis Bertrand écarté de la direction du Port autonome de Liège

1 Minute(s) de lecture
Le Gouvernement wallon a brutalement mis fin au mandat d’Emile-Louis Bertrand, qui était directeur général du Port autonome de Liège depuis près…
Liège-Verviers

Glooh révolutionne l’affichage digital et accueille des actionnaires stratégiques

2 Minute(s) de lecture
Glooh, l’entreprise tech liégeoise qui révolutionne l’affichage digital en proposant une plateforme de planification de campagne en self-service accessible à tous, annonce…
Liège-VerviersNamur

Le Smart City Institute se nourrit au Texas

2 Minute(s) de lecture
Le Smart City Institute (SCI), expert académique de HEC Liège (Université de Liège) était présent, en compagnie du Namur Digital Institute et…