Liège-Verviers

La société française Algama installe une bioraffinerie de micro-algues à Liège

3 Minute(s) de lecture

Pionnière dans la création d’ingrédients à base de microalgues, la société française Algama vient de boucler un tour de table de 13 millions d’euros. Noshaq figure parmi les investisseurs qui entrent au capital avec Newtree Impact et Beyond Impact, ainsi que de groupes internationaux significatifs de l’industrie alimentaire comme Grupo Bimbo et Thai Union Group.

Ces nouvelles ressources permettent à Algama de mener à bien un plan de développement industriel ambitieux, avec l’ouverture d’une usine dans le parc d’activités de Grâce-Hollogne et de se positionner comme un acteur clé de la transition de l’industrie alimentaire vers l’utilisation de nouvelles protéines.

Cette implantation en région liégeoise est le fruit d’une stratégie déployée par Noshaq. « Nous investissons dans des fonds comme Newtree Impact en vue de générer des retours sur notre territoire » souligne Alain Balthazart, Investment Manager pour l’invest liégeois. « Cette approche nous permet d’avoir une visibilité plus grande sur ce qui permet d’avoir des retombées locales. »

Fondée en 2013 et implantée en France, en Belgique et aux États-Unis, Algama est devenue un acteur clé de l’utilisation des microalgues dans l’alimentation humaine. Elle se développe dans un contexte favorable : confrontée depuis des années à un marché des matières premières protéiques en tension, notamment celui des œufs, l’industrie agroalimentaire se tourne en effet progressivement vers un meilleur impact environnemental et les solutions innovantes pour identifier des alternatives végétales et de nouveaux ingrédients.

Une alternative prometteuse

A ce titre, l’alternative que représentent les microalgues dans l’alimentation quotidienne est une ressource idéale à tous les niveaux : leur production respecte l’environnement et leurs apports nutritionnels conséquents en protéines, acides aminés essentiels, vitamines, minéraux et acides gras polyinsaturés répondent aux attentes des consommateurs et donc des agro-industries.

Algama propose une solution durable et éthique, mais aussi extrêmement compétitive car moins chère que ses homologues. « Nos procédés brevetés de transformation des algues nous permettent de produire des ingrédients végétaux de très haute qualité, à faible coût et respectueux de l’environnement » souligne Alvyn Severien (cfr. photo), cofondateur et CEO d’Algama.

Les solutions matures sont largement éprouvées et maintenant prêtes à être amplifiées à grande échelle pour positionner Algama comme un leader mondial dans ce secteur de pointe.
L’entreprise réunit des chercheurs, des ingénieurs, des nutritionnistes et des chefs sur une plateforme d’innovation de 40 personnes. Elle propose une expertise allant de la sélection des algues à la formulation des ingrédients. De plus, Algama accompagne ses clients dans l’industrialisation à grande échelle de produits d’origine végétale en France et à l’étranger en offrant un service sur mesure.

Boulangerie et pâtisserie

Son produit phare (Tamalga®) remplace les œufs dans de nombreuses applications industrielles, notamment en boulangerie et pâtisserie (brioches, gâteaux, madeleines, gaufres, etc.). « Les ingrédients et produits d’Algama sont totalement disruptifs » précise Benoît de Bruyn, fondateur et CEO de Newtree Impact. « Ils participent activement à la réduction de l’empreinte climatique de la chaine alimentaire en remplaçant des protéines animales par des protéines végétales et ils révolutionnent cette industrie agroalimentaire aux niveaux gustatif, nutritionnel et fonctionnel. Et fait exceptionnel dans ce secteur émergent, ils sont très compétitifs au niveau du prix, ce qui leur promet un fort bel avenir. »

Titulaire de 25 brevets dans 31 pays, Algama est aujourd’hui prête à passer à la vitesse supérieure en amplifiant ses solutions innovantes dans le cadre d’un plan industriel ambitieux pour répondre à la forte demande du marché.

Suivant la volonté de Noshaq, Algama a choisi d’implanter sa première usine sur un site industriel de 10 000 m² en région liégeoise. « Ils ont visité une série de bâtiments présélectionnés » indique Alain Balthazart. « Cette première bioraffinerie s’installera dans un bâtiment de 2500 m² à remettre à jour sur un terrain de 10.000 m² localisé dans le parc d’activités de Grâce-Hollogne. Nous espérons finsaliser ce projet pour le début de l’année prochaine. »
Une trentaine de nouveaux emplois seront créés au cours des six prochains mois pour constituer les équipes de cette succursale belge, à la suite de quoi de nombreux autres recrutements seront à prévoir.

(Photo Algama)

4272 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Liège-Verviers

Un centre de recherche et d’essai sur l'hydrogène se profile à Malmedy

2 Minute(s) de lecture
Le gouvernement wallon a annoncé ce jeudi l’octroi d’une subvention de plus de 9 millions d’euros à la société Breuer Technological Development…
Liège-Verviers

Le spécialiste anversois du hardware Voxdale s'installe à la Grand Poste de Liège

3 Minute(s) de lecture
Voxdale, l’entreprise anversoise réputée pour le développement de produits d’innovation, ouvre un nouveau bureau à la Grand Poste de Liège, marquant une…
Liège-VerviersNamur

Le spécialiste de la dépollution des sols par désorption thermique in situ se renforce en Wallonie

2 Minute(s) de lecture
L’assainissement des sols constitue un enjeu majeur, non seulement sur les anciens sites industriels mais également par exemple sur les sites accueillant…