Brabant wallon

Réception de Nouvel An de la CCIBW : les ambitions de son nouveau président, Axel Boitel, présentées aux entrepreneurs…

3 Minute(s) de lecture

C’est sous une pluie diluvienne, accompagnée de vents déchainés, que les entrepreneurs et instances officielles conviés à la réception de Nouvel An de la Chambre de Commerce & d’Industrie du Brabant wallon, ont franchi les portes du Palais du Gouverneur, à Wavre, ce lundi 16 janvier.

Plus de 220 d’entre eux ont, en effet, bravé sans ciller la météo peu clémente pour prendre part à l’un des événements phares de leur association.

En ce début d’année, ces hommes et femmes illustrant le dynamisme de la province du Brabant wallon, au travers des entreprises de tout secteur qu’ils représentent au quotidien, ont souhaité se retrouver pour échanger entre pairs, mais aussi afin d’assister à un « passage de flambeau » officiel.

Après de nombreuses et fructueuses années de présidence de l’association, le temps était en effet venu pour René Branders, de céder la place au presque quadragénaire Axel Boitel.

Le premier, CEO de FIB Belgium, deviendra, le 1er avril 2023, le nouveau président de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB). 

Quant au second, son nom est loin d’être inconnu dans le milieu entrepreneurial.

« Pour 2023, si nous avions à retenir deux concepts majeurs, je dirais : 1 : sécuriser son business et 2 : la diversification… Cela tombe bien, votre CCIBW offre les outils pour mener à bien ces deux missions… » (A. Boitel, Président CCIBW)

COO de Gantrex…

Axel Boitel est aujourd’hui Administrateur Délégué de Gantrex Belgique, la maison-mère, et COO du Groupe, gérant 5 usines, 3 en Europe, une en Amérique du Nord et une en Asie.

Cet ingénieur industriel de formation, qui a complété son cursus par un Master 2 pour Cadres Dirigeants et Entrepreneurs et un Executive MBA de l’EDHEC Business School de Paris, a intégré le leader mondial dans un marché de niche (ndlr : les voies de roulement industrielles pour engins de manutention lourds), après avoir travaillé dans le secteur pharmaceutique et celui de la construction d’engins de génie civil.

Son entreprise, a-t-il insisté dans son premier discours officiel en qualité de Président CCIBW, est présente un peu partout ; souvent de façon aussi discrète et indirecte qu’efficace, Gantrex contribue au succès de projets d’envergure : lanceur de la fusée Ariane 6, funiculaire de Montmartre, accélérateur de particules du CERN, dépôt de maintenance des trains de Pairi Daiza, base navale de Toulon et ses sous-marins d’attaque nucléaire et tous les plus grands ports du monde.

En chiffres, Gantrex, ce sont : 400 collaborateurs, une présence dans 20 pays, et 120 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2022.

… et Président de la CCIBW !

En se dotant d’un tel Président, la Chambre de Commerce & d’Industrie du Brabant wallon a l’assurance de pouvoir compter sur un homme qui, bien qu’encore jeune, bénéficie déjà d’une solide expérience, évoluant au sein d’une société dont les produits et solutions font et continuent à faire leurs preuves à travers une grande variété d’applications industrielles et de marchés finaux. 

S’il entend, bien légitimement, imprimer sa « patte », Axel Boitel ne va pas, a-t-il assuré, « révolutionner quelque chose qui fonctionne déjà très bien, mais plutôt faire évoluer, petite touche par petite touche, le business model » (sic).

Les défis sont nombreux dans cette optique, pour celui qui, côté privé, est marié et père de famille de 2 petites filles.

Le nouveau président de la CCIBW, devant le parterre d’invités, a d’ailleurs partagé sa vision stratégique, les 4 axes sur lesquels il se concentrera : sensibiliser à l’ensemble des services à valeur ajoutée offerts par la CCIBW, procurés par des experts en leur matière; renforcer le sentiment d’appartenance des Membres vis-à-vis de leur réseau, soutenir les Administrateurs désireux de s’investir à divers titres pour leur CCI, et continuer à professionnaliser la Chambre de Commerce & d’Industrie.

« Les Chambres de Commerce sont des acteurs de terrain privilégiés, aptes à remonter bon nombre d’informations à l’UWE, qui pourra les organiser, les rendre lisibles et surtout audibles auprès des décideurs ». (A. Boitel, Président CCIBW)

L’ingénieur a également évoqué le projet sur lequel il placera ses efforts avec détermination et enthousiasme, celui du rapprochement des Chambres de Commerce & d’Industrie avec l’Union Wallonne des Entreprises, « à l’image de ce qui existe déjà en Flandre depuis plusieurs années avec le VOKA ». Un rapprochement qui, garantit-il, ne pourra être que bénéfique pour les 2 parties, complémentaires, et les entreprises, surtout !

Devant l’ampleur des tâches et « challenges » qui l’attendent, celui qui se définit comme un « self made man » épaulé par des personnes bienveillantes sur son chemin, sait qu’il trouvera, à ses côtés, Céline Squélart, Directrice de la CCIBW…

Photos : PO Tulkens

258 posts

À propos de l’auteur
Rédactrice en chef (Brabant wallon - Hainaut - Wallonie picarde)
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Brabant wallon

Directive européenne sur les lanceurs d'alerte : Légal PME et la CCIBW épaulent les entreprises...

5 Minute(s) de lecture
En octobre 2019, le Conseil de l’Union européenne adoptait la directive sur la protection des lanceurs d’alerte ; en novembre 2022, elle était transposée…
Brabant wallon

INDRANI LODGE, un projet global, un ADN écologique…

4 Minute(s) de lecture
C’est un « éco-lodge » surprenant, niché dans la campagne de Loupoigne, au milieu de nulle part et pourtant, proche de tout… C’est un…
Brabant wallon

UCLouvain : une piste pour soigner la névralgie du trijumeau

2 Minute(s) de lecture
Des scientifiques de l’UCLouvain ont découvert une explication possible à la névralgie du trijumeau, une maladie qui provoque de violentes douleurs sur une moitié du visage.   La…