Brabant wallon

UCLouvain : une découverte qui intéressera les scientifiques du monde entier !

2 Minute(s) de lecture

  • Des chercheuses de l’UCLouvain viennent de faire une découverte qui bénéficiera aux scientifiques du monde entier et sera consignée dans les livres de biochimie de la planète !
  • La découverte ? L’équipe UCLouvain a trouvé qu’une protéine ultra connue dans les labos, GroEL travaille en réalité avec un partenaire pour protéger les cellules
  • L’intérêt ? Cette découverte, publiée dans la prestigieuse revue scientifique Cell, ouvre un nouveau chapitre dans la vie de cette protéine et dans la compréhension de mécanismes impliqués dans des maladies telles que Alzheimer ou Parkinson

Jean-François Collet, chercheur à l’Institut de Duve de l’UCLouvain et investigateur welbio, et son équipe, viennent de faire une découverte qui bénéficiera aux scientifiques du monde entier. Chaque cellule vivante produit des milliers de protéines, indispensables à la vie. Une protéine est fabriquée comme un long filament : sous cette forme, la protéine est inactive. Pour être fonctionnelle, elle doit rapidement adopter une forme définie : on parle de repliement d’une protéine, car le filament se replie pour adopter, par exemple, la forme d’une hélice. Certaines maladies, comme la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Parkinson, sont liées à des problèmes de repliement de protéines.

Les cellules vivantes produisent des chaperonnes qui aident les protéines à se replier rapidement et correctement, notamment en cas de danger. Une chaperonne, GroEL, a été énormément étudiée dans le monde et est utilisée comme exemple de chaperonne dans la plupart des manuels de biologie. Le monde scientifique pensait tout connaître à son sujet… jusqu’à la découverte de l’UCLouvain : l’équipe de Jean-François Collet (Emile Dupuy et Camille Goeman), en collaboration avec d’autres collègues de l’UCLouvain (Yves Dufrêne), et de la VUB, de l’EMBL, du CNRS et de l’Université du Nebraska, a découvert que GroEL travaille, en réalité, avec un partenaire, CnoX, pour fonctionner correctement.

Concrètement, à l’intérieur de la cellule, les protéines doivent faire face à diverses menaces, souvent inattendues. C’est comme si une personne se retrouvait en plein milieu d’un champ de bataille, en train de chercher un abri où se protéger. Les scientifiques savaient déjà que les protéines n’étaient pas seules face à cette situation : elles bénéficient de l’aide d’un gardien, GroEL, pour les protéger et les abriter. Ce que l’équipe de Jean-François Collet est donc parvenue à capturer en photo, c’est l’interaction entre ce gardien GroEL et son partenaire, jusqu’ici inconnu, CnoX.

L’intérêt de cette découverte inattendue ? Si elle n’a pas d’impact direct sur les patient·es ou les traitements, elle permettra aux scientifiques du monde entier de mieux étudier la manière dont les protéines survivent dans la cellule, une avancée dans à la compréhension des mécanismes impliqués dans des maladies telles que Alzheimer ou Parkinson.

Par ailleurs, cette découverte a de grande chance d’être consignée dans les livres de biochimie et ainsi d’être enseignée aux futurs spécialistes de la santé.

4335 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Brabant wallon

AXEDIS : un poste adapté à chacun, avec un peu d’ouverture d’esprit et de la flexibilité...

3 Minute(s) de lecture
Début février 2024, le Forem organisait la Semaine de l’Emploi pour tous en Brabant wallon ; l’objectif était de présenter à des publics…
Brabant wallon

LES INVITES : Nicolas Filali, Nicolas Pardonge et Laurent Van Haeren, un trio d’esprits inventifs pour la Ferme de Willambroux...

7 Minute(s) de lecture
« Notre idée de départ était de trouver un bâtiment pour y proposer des espaces de bureaux à partager, mais elle évolué lorsque…
Brabant wallon

ETRE GOURMET : des bières pour tous les palais et toutes les occasions...

3 Minute(s) de lecture
La Belgique est une terre de brasseries et de micro-brasseries par excellence. On n’y compte plus les passionnés qui se penchent sur…