Wallonie

La SNCB lance un nouvel abonnement ‘télétravail’

2 Minute(s) de lecture

Les navetteurs peuvent désormais profiter d’une nouvelle formule d’abonnement flexible qui apporte une réponse à l’importance accrue du télétravail. Beaucoup de collaborateurs travaillent en effet de plus en plus souvent depuis leur domicile et ont donc besoin de titres de transport qui leur permettent de se rendre de manière flexible sur leur lieu de travail quelques jours par semaine. Les différentes variantes du Flex Abonnement seront lancées en plusieurs phases et de manière structurée.

La SNCB souhaite donc rendre le train encore plus attractif pour les télétravailleurs en proposant des produits personnalisés. Une majorité des télétravailleurs se rendent sur leur lieu de travail en moyenne 2 à 3 jours par semaine : la nouvelle formule d’abonnement est donc axée sur ce segment de voyageurs.

La SNCB souhaite augmenter le nombre total de ses voyageurs de 30 % ces dix prochaines années. Vu l’importance croissante du télétravail, il est dès lors essentiel de proposer des produits flexibles aux navetteurs pour soutenir ces ambitions de croissance. ​ ​

En 2021, la SNCB a donc lancé un projet pilote réunissant 20 entreprises et institutions des secteurs privé et public : le Flex Abonnement a ainsi été proposé aux collaborateurs par l’intermédiaire de leur employeur. La phase pilote, qui a été une réussite, a permis de recueillir des indications essentielles sur le changement des habitudes de déplacement des navetteurs.

Le nouveau Flex Abonnement sera progressivement étendu aux particuliers et à toutes les autres entreprises et institutions des secteurs public et privé et ce, en plusieurs phases. Il s’agit d’un produit exclusivement digital, ​ disponible uniquement via l’application.

Dans une première phase (depuis ce 23 mars), les particuliers – qui optent habituellement pour un abonnement mensuel ​ – auront la possibilité d’acheter un Flex Abonnement mensuel de 10 jours de voyage (Flex Abonnement 10) via leur smartphone. L’abonnement peut être lié à un abonnement de parking SNCB (au tarif voyageurs). Dans une phase ultérieure, il pourra aussi être lié à un abonnement TEC, STIB ou De Lijn.

Dans une deuxième phase (à partir de fin avril), les entreprises et institutions qui disposent déjà d’un régime de tiers payant avec la SNCB pour les abonnements de leurs travailleurs, pourront proposer un Flex Abonnement à ces derniers : le client pourra opter pour un abonnement qui lui permettra d’effectuer la navette domicile-travail soit pendant 80 ou 120 jours sur une période de 12 mois, soit pendant 6 ou 10 jours sur une période d’un mois. L’abonnement pourra être combiné avec un abonnement TEC, STIB ou De Lijn, ainsi qu’avec un abonnement pour un parking SNCB (au tarif voyageurs).

Le voyageur choisit ses jours de voyage pendant la durée de son abonnement entre les deux mêmes gares prédéterminées. Il active son Flex Abonnement au début de chaque journée de voyage via l’application, avant de monter dans le train. Celui-ci est ensuite scanné par l’accompagnateur de train via un code QR.

Les clients peuvent bien entendu continuer à opter pour la gamme d’abonnements existante, qui est enrichie grâce au Flex Abonnement : un outil comparatif permet aux voyageurs de choisir l’abonnement le plus avantageux en fonction de leurs besoins (abonnement à temps plein ou abonnement flexible).

Le Flex Abonnement offre aux voyageurs une formule d’abonnement flexible adaptée à leurs nouvelles habitudes de déplacements domicile-travail ; un produit exclusivement digital, intuitif et facile à utiliser.

(Photo SNCB)

4398 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Wallonie

Plus de la moitié des entreprises belges roulent en véhicule d’occasion

2 Minute(s) de lecture
Les entreprises belges intègrent de plus en plus des véhicules d’occasion dans leur parc automobile, selon un sondage réalisé auprès de 300…
Wallonie

Impact de l'IA : près d'un tiers des Belges craignent de perdre leur emploi...

2 Minute(s) de lecture
75 % des Belges s’attendent à ce que des emplois disparaissent en raison de l’essor fulgurant de l’intelligence artificielle. 30 % d’entre…
Wallonie

Absence au travail pour exercer une fonction politique : que dit la loi ?

2 Minute(s) de lecture
À l’issue des élections du 9 juin 2024, de nombreux travailleurs se retrouvent peut-être dans la position de devoir jongler entre leur…