Namur

Jambes Machines relocalise en Wallonie l’affûtage des outils des menuisiers

2 Minute(s) de lecture

L’entreprise Jambes Machines, le distributeur leader wallon de machines stationnaires pour le travail du bois et du métal, vient de créer son propre atelier d’affûtage afin de proposer à sa clientèle professionnelle une ligne automatisée d’affûtage complet et intégré. Ce service à la pointe, local et rapide est unique en Wallonie. Avec cet investissement rendu possible grâce à la récente levée de fonds, Jambes Machines vise à relancer et à relocaliser l’activité de tout un secteur dédié à la menuiserie. 

«Jusqu’à aujourd’hui » expliqueJérémy Cloquette, administrateur délégué de Jambes Machines, qui a repris en 2017 cette société créée en 1980, « les outils tranchants des menuisiers wallons et bruxellois étaient en grande partie affûtés en Flandre et à l’étranger, en France ou Allemagne. Pour répondre aux exigences de la clientèle et aux défis actuels du secteur, nous avons décidé de relocaliser le service en Wallonie. »

Devenue incontournable dans la commercialisation de machines stationnaires pour le travail du bois et du métal, l’outillage et les services, Jambes Machines poursuit ainsi sur sa lancée en investissant plus d’un demi-million d’euros, issus de la levée de fonds réalisée fin 2022, pour développer et diversifier son offre de services en vue d’atteindre l’excellence opérationnelle. L’entreprise se compose d’une équipe de 15 collaborateurs.

Réponse à une carence

Jambes Machines s’inscrit en fait dans la transmission du savoir-faire du métier de menuisier. Pour concevoir, fabriquer et poser des équipements dans un bâtiment, le menuisier doit être habile et utiliser des outils installés sur des machines stationnaires fiables et bien programmées pour obtenir de bons résultats.
Comme beaucoup de compétences en menuiserie, l’affûtage est un artisanat qui s’est transformé en compétences d’usinage, un service qui se perd en Wallonie. La nouvelle ligne d’affûtage automatisée de Jambes Machines vise donc à pallier cette carence pour faciliter le travail de l’artisan et adapter ce métier, qui est en demande, à l’évolution du marché. 

« Nous sommes désormais en mesure de fournir un service d’affûtage complet, hautement qualitatif et de proximité » poursuitJérémy Cloquette. « Nous visons à devenir le ‘One-stop-shop’ de référence pour les machines stationnaires du travail et l’usinage du bois et du métal. Cette relocalisation de service permettra de pérenniser l’activité et de réaliser des économies d’échelle qui seront répercutées favorablement sur les achats des clients.»

L’investissement de plus d’un demi-million d’euros est destiné à l’acquisition des machines, à l’extension de la capacité de stockage et aux ressources humaines (recrutements de techniciens spécialisés et formations). Jambes Machines vise à débuter la recentralisation du service avec un chiffre d’affaires de 200 000 euros en 2023, 360 000 euros en 2024 et 500 000 euros fin 2025.

 (Photo Jambes Machines)

4398 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Namur

Building Culture construit des ponts entre les acteurs immobiliers

1 Minute(s) de lecture
L’histoire remonte à la période Covid. « J’étais monté à la Citadelle de Namur avec mon frère » se souvient Baptiste Falmagne, étudiant-entrepreneur….
Liège-VerviersNamur

Facturation électronique obligatoire : il est temps de se mettre à la page…

3 Minute(s) de lecture
A partir du 1er janvier 2026, la facturation électronique sera obligatoire entre entreprises, et ce peu importe leur taille… Et il ne…
Namur

Coris BioConcept, un nouveau bâtiment pour plus de tests de pathologies

2 Minute(s) de lecture
Installée depuis plus de vingt ans dans le parc scientifique Crealys à Gembloux, la société Coris BioConcept vient d’emménager dans son tout…