Brabant wallon

SYMBIOSE INDUSTRIELLE : des facilitateurs aident les entreprises à augmenter leur résilience

3 Minute(s) de lecture

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme !, s’exclame Olivier Pierrot. Cette citation de Lavoisier, qu’Amélie et moi aimons répéter, correspond bien à l’esprit de l’économie circulaire et de la symbiose industrielle ! Le système de l’économie circulaire, rappelons-le, vise à maintenir les matériaux et leurs composants le plus longtemps possible en circulation ».

Le duo Olivier Pierrot – Amélie Gosset a entamé sa mission de facilitateur en symbiose industrielle, le premier au sein de in BW en février 2023 et la seconde au sein de ID2Green (Cap Innove) en janvier 2023.

« Suite à l’appel à projet* du gouvernement wallon en juin 2022, 7 facilitateurs ont été désignés en Région wallonne ; associés, inBW et Cap Innove ont été retenus », explique Amélie.

Mais qu’est-ce que la symbiose industrielle, quel est l’objectif que les facilitateurs poursuivent dans ce contexte et que peuvent en retirer les entreprises ?

« L’idée est donc de créer des boucles vertueuses entre les maillons de la chaine. Or, bien souvent, des entreprises travaillent côte à côte sans savoir précisément ce que font leurs voisins et les opportunités à en retirer. Les déchets de l’un peuvent devenir de la matière première pour les autres, sans qu’il faille aller la chercher loin ! », notent les collègues.

Amélie Gosset embraye : « Ce n’est là qu’un exemple, mais ce qu’il faut effectivement retenir, c’est que tant sur les plans environnemental, économique, social, les entreprises ont de nombreux avantages à fonctionner sur un mode de symbiose industrielle ; celle-ci, qui est véritablement l’un des piliers de l’économie circulaire, va donc s’articuler autour de la mise en place, à l’échelle d’un territoire, d’associations bénéfiques entre entreprises ».

Les possibilités de complémentarités sont presque infinies : les symbioses peuvent aussi se tisser en mutualisant des services ou des espaces…

Donc, en cette matière, la créativité est reine, mais souvent, les entreprises ne font pas l’exercice, absorbées par leurs tâches quotidiennes et leurs urgences, et peu conscientes de ce qui est accessible à portée de main.

« Les entreprises ont différentes possibilités pour mettre en œuvre la symbiose industrielle, que nous pouvons leur faire valoir. Entrer dans cette démarche leur permettra d’augmenter leur résilience… »

« Notre rôle, précisent les 2 facilitateurs en symbiose industrielle, est, dans un premier temps, de sensibiliser les entreprises au concept de symbiose industrielle. Nous sommes par exemple intervenus, dans le cadre de la quinzaine de l’économie circulaire (ndlr : celle-ci a rassemblé différents acteurs de l’économie circulaire au travers 65 événements sur le territoire wallon). Début juin, nous avons aussi éclairé les grands axes de ce sujet auprès d’entreprises du parc d’activités économiques de Tubize. La sensibilisation des entreprises se fait collectivement, mais aussi individuellement. Et elles se laissent plus aisément convaincre du bien-fondé de la démarche avec les témoignages de pairs et/ou des chiffres à l’appui.

Il nous appartient alors de cartographier les besoins des entreprises et leur offre et après avoir détecté ces opportunités, d’organiser des ateliers de maillage inter-entreprises et d’accompagner les entreprises en vue de faire aboutir les pistes d’actions les plus stratégiques ».

Olivier Pierrot conclut : « La liste des bénéfices de la symbiose industrielle est longue et certains ne viennent pas toujours spontanément à l’esprit, comme l’amélioration de la mobilité, la création d’emplois plus locaux, l’engagement accru des collaborateurs envers une société qui réfléchit à son futur… Nous sommes aux côtés des entreprises pourleur faire valoir ces nombreux avantages, au cas par cas ! »

Ce projet contribuera au déploiement de l’économie circulaire au sein des entreprises wallonnes, notamment à l’objectif de « Circular Wallonia » de doubler le nombre d’entreprises wallonnes ayant des pratiques d’économie circulaire d’ici 2025…

photo : Olivier Pierrot et Amélie Gosset, facilitateurs en symbiose industrielle

Plus d’infos : 

Ce 3 octobre 2023, à midi, Cap Innove et InBW, en collaboration avec la Chambre de Commerce & d’Industrie du Brabant wallon, organise un webinaire “symbiose industrielle et durabilité”.

Infos & inscriptions : https://www.ccibw.be/evenement/webinar-symbiose-industrielle-et-de-la-durabilite/

(nb-participation gratuite mais inscription obligatoire. Toute annulation non communiquée avant le 29/09/23 sera facturée 15€ HTVA)

Contacts :

Olivier Pierrot – Conseiller Economique Symbiose Industrielle
Dépt. Economique inBW – 0479/88.54.72 – opierrot@inbw.be
  • Amélie GossetFacilitatrice en symbiose industrielle Cap Innove – 0496/52.54.02

amelie.gosset@capinnove.be 

343 posts

À propos de l’auteur
Rédactrice en chef (Brabant wallon - Hainaut - Wallonie picarde)
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Brabant wallon

Derbigum : un ADN circulaire...

2 Minute(s) de lecture
Acteur bien connu dans le monde de la toiture, Derbigum est à la pointe de l’innovation en matière de recyclage et de…
Brabant wallon

Talents croisés : quand des artistes professionnels et des élèves du Secondaire se rencontrent...

2 Minute(s) de lecture
« Talents croisés » réunit des artistes professionnels de théâtre et des élèves de l’enseignement secondaire qui élaborent des créations théâtrales en commun. Imaginé…
Brabant wallon

Une centaine de commerces du Brabant wallon soutenus par le programme "Formation-Commerces"

2 Minute(s) de lecture
Trois villes et communes du Brabant wallon vont bénéficier du programme Formaction-Commerces qui vise à soutenir et améliorer les performances commerciales des…