Liège-Verviers

AMOS a livré un tout nouveau télescope à l’Observatoire de Magdalena Ridge aux USA

2 Minute(s) de lecture

Le nouveau télescope d’AMOS, deuxième unité d’une série de 10 télescopes pour l’Observatoire de Magdalena Ridge au Nouveau Mexique (USA), a été conçu et construit par AMOS dans les installations du Liege Science Park. Il a été transporté aux Etats-Unis par bateau puis par camion et est arrivé à bon port en janvier 2023. L’équipe d’AMOS s’est chargée de l’installation et le client, New Mexico Tech (NMT), a officiellement accepté le télescope en juin après une série de tests de validation et de performance. Ce nouveau télescope vient s’ajouter au premier télescope livré par AMOS il y a plusieurs années.

Pour rappel, AMOS conçoit et fabrique des équipements optiques et mécaniques de haute précision depuis près de 40 ans. L’entreprise emploie plus de 100 personnes hautement qualifiées, qu’il s’agisse d’ingénieurs, de techniciens ou d’ouvriers.

Un réseau de télescopes

Le NMT construit actuellement un équipement scientifique de classe mondiale au Nouveau-Mexique, à l’observatoire de Magdalena Ridge. Il s’agit d’un réseau de télescopes qui travaillent ensemble pour produire des images d’une résolution équivalente à celle que l’on obtiendrait avec un télescope aussi grand que la distance entre les deux télescopes les plus éloignés du réseau, qui sera de 340 mètres lorsque le réseau sera achevé.
La lumière recueillie par chaque télescope est acheminée dans un tunnel et guidée vers l’installation de combinaison de faisceaux. Là, les faisceaux lumineux sont superposés pour générer une interférence contenant des informations sur l’objet astronomique observé. En multipliant les observations sous différents angles et en combinant les modèles d’interférence résultants, on peut reconstruire une représentation de l’objet observé avec une résolution aussi grande que la dimension du réseau. Au final, le réseau sera composé de 28 stations et de 10 télescopes, pouvant être déplacés dans n’importe quelle configuration scientifique sur les 28 stations.

Chaque télescope est équipé d’un miroir primaire d’un diamètre de 1,4 m et présente une conception spécifique répondant aux contraintes de l’architecture MROi : une monture très robuste pour amortir les vibrations et deux axes horizontaux pour minimiser le nombre de miroirs dans le télescope.

L’acceptation de ce deuxième télescope constitue une étape clé pour NMT. Avec deux télescopes, NMT va maintenant pouvoir commencer à générer des interférences entre les faisceaux lumineux des deux télescopes et observer les premières franges interférométriques. NMT intègre actuellement tous les autres éléments de l’installation de combinaison de faisceaux pour atteindre cet objectif.

L’acceptation de ce deuxième télescope est un nouveau succès pour AMOS. « Nous sommes fiers de livrer à New Mexico Tech ce tout nouveau télescope pour leur réseau » déclare Xavier Verians, directeur du Business Development chez AMOS. « La pandémie a mis à rude épreuve les deux équipes de part et d’autre de l’Atlantique, mais les excellentes relations entre AMOS et NMT ont permis de surmonter ces difficultés et de reprendre le projet dans les meilleures conditions possibles. AMOS est profondément engagé dans la réussite de ce projet ambitieux, tant d’un point de vue technique que scientifique. Nos ouvriers et ingénieurs s’assurent de fournir des télescopes à la pointe de la technologie pour contribuer à la production de résultats scientifiques et de publications de classe mondiale. »


(Photos AMOS)

4371 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Liège-Verviers

Le VentureLab met ‘La Génération Transition’ en marche

2 Minute(s) de lecture
Le VentureLab, à Liège, lance un nouveau programme cet été : ‘Génération Transition’ s’adresse aux jeunes qui ont envie d’entreprendre pour la transition…
Liège-Verviers

L’ULiège déploie de nouveaux équipements pour les utilisateurs du vélo

2 Minute(s) de lecture
C’est ce jeudi que les nouveaux parkings vélos sécurisés de l’Université de Liège sont inaugurés au Sart Tilman pour répondre aux besoins…
Liège-Verviers

Les Ateliers de la Meuse relancés grâce à Alfeor et à la Wallonie

2 Minute(s) de lecture
C’est un nouveau départ pour les Ateliers de la Meuse à Sclessin: après la faillite prononcée le 30 octobre dernier, ce spécialiste belge…