Brabant wallon

Un label de l’ONU, en lien avec les ODD, pour un logiciel UCLouvain

2 Minute(s) de lecture

Le logiciel UCLouvain Orthanc, dirigé par Sébastien Jodogne, chargé de cours à l’Ecole polytechnique de Louvain ainsi qu’au Institute of information and communication technologies, electronics and applied mathematics de l’UCLouvain, vient d’être récompensé par l’ONU, via son label Digital Public Goods, soit une reconnaissance en lien avec les objectifs de développement durable 3 (accès à la santé) et 9 (industrie, innovation et infrastructure) définis par l’ONU. Une première pour un outil numérique belge !

Créé en 2012, Orthanc est un logiciel libre et open sourceissu de la recherche universitaire au CHU de Liège et à l’UCLouvain. Son objectif ? Favoriser la collecte, la circulation, l’affichage ainsi que l’analyse automatisée d’images médicales (via l’intelligence artificielle par ex.). En clair, il permet à toute entreprise, réseau (hospitalier par ex. tel que les Cliniques universitaires Saint-Luc ou le CHU Liège) ou individu (patient·es) de parler le même langage en termes d’imagerie médicale. Exemple ? Un·e patient·e atteint·e d’une maladie rare peut centraliser toutes les images médicales le concernant, provenant d’hôpitaux distincts, et ainsi, avoir une vision claire de son dossier. Autre exemple ? Un réseau hospitalier peut, grâce à Orthanc, automatiser et partager harmonieusement ses flux d’images médicales, peu importe le site d’où elles sont issues.

D’un point de vue pédagogique, le projet Orthanc a pour mission de partager librement les connaissances technologiques autour de l’imagerie médicale, y compris à destination des pays en développement.Orthanc favorise ainsi notamment l’enseignement de l’informatique médical : ce logiciel est d’ores et déjà utilisé dans le cadre du bachelier UCLouvain en informatique, donné à Charleroi et, sera bientôt mis à profit, dans de le contexte de nouvelles formations UCLouvain destinées aux ingénieur·es de la santé.

Orthanc est utilisé à l’échelle mondiale, tant par des institutions d’enseignement et de recherche comme l’UCLouvain ou UCLA, que par des entreprises telles que IBA, Siemens ou General Electrics, que par des particuliers. Cette reconnaissance permettra de renforcer la visibilité et la présence du logiciel dans les économies émergentes, dans une optique de coopération au développement.

*Label Digital Public Goods

L’Alliance pour les biens publics numériques est une initiative multipartite approuvée par les Nations Unies qui facilite la découverte et le déploiement de technologies ouvertes, rassemblant différents pays et organisations afin de créer un écosystème mondialprospère pour les communs numériques et ainsi contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable.

4404 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Brabant wallonLiège-VerviersNamur

D’Ariane à Maia Consulting, le cabinet de conseil en marketing spécialisé est boosté par l’IA

2 Minute(s) de lecture
À l’aube de son 4ème anniversaire, le cabinet de conseil en marketing spécialisé pour les PME B2B innovantes Ariane Consulting est devenu…
Brabant wallon

METIER/PASSION -ARNAUD SZALIES (The Place To Be) : les fruits de la passion en coupes...

2 Minute(s) de lecture
Champion d’Europe de pâtisserie ! En remportant ce titre à Genève en 2016, avec son équipe : Nicolas Arnaud, David Redon et Mathieu…
Brabant wallon

METIER/PASSION : Kostia & Maxime Mandrake

2 Minute(s) de lecture
Kostia : Entre deux !Ko KOSTIA : “Entre deux“ Kostia est un humoriste waterlootois né pour déclencher les rires. Durant 5 ans, en…