Liège-Verviers

La technologie de Myocene séduit le club OGC Nice

2 Minute(s) de lecture

L’entreprise liégeoise Myocene a signé un contrat avec le club de football professionnel de l’OGC Nice, actuel 2e du championnat de France, pour l’utilisation de sa technologie brevetée d’analyse de la fatigue musculaire. La société continue ainsi son expansion en France avec cette nouvelle collaboration qui confirme l’intérêt du monde du sport professionnel et de haut niveau pour cette technologie de terrain, sans équivalent actuellement.
« Nous nous félicitons de cette collaboration avec l’OGC Nice, qui prouve que notre dispositif unique est en parfaite adéquation avec les besoins du marché et répond à une demande croissante du monde sportif de haut niveau »
explique Jean-Yves Mignolet, CEO de Myocene. « Proposer un outil fiable et objectif qui s’abstrait de la seule perception de fatigue du sportif et donne une indication précise et scientifique de l’état de forme du muscle et de sa récupération est un changement radical dans l’approche de la préparation physique. »
 
Ce contrat avec l’OGC Nice vient s’ajouter à ceux déjà signés avec des clubs sportifs de haut niveau, notamment des collaborations dans le handball en France avec le Saint-Raphaël Var Handball (SRVHB) et le US Ivry et des contrats dans le domaine du football avec le Sporting Clube de Braga (Portugal) et le RC Strasbourg (France). La société a également des contrats en cours avec des centres français de formation et de recherche en préparation physique, tels que le Centre d’expertise de la performance (CEP) Cometti à Dijon et le BeScored Institute à Valbonne. 
 
Le club de Nice utilisera la technologie de Myocene durant ses entraînements et ses matchs, afin d’optimiser les performances de ses joueurs. Des mesures hebdomadaires de la fatigue musculaire seront réalisées, tout au long de la saison, afin d’évaluer le niveau de récupération et l’état général de tous les joueurs après chaque match. Cela permettra au préparateur physique de valider leurs capacités à reprendre l’entrainement en vue du match suivant. Dans un deuxième temps, le club pourra également utiliser le dispositif sur les retours de blessure, pour valider la capacité du joueur à reprendre les entrainements à forte intensité.
   
Dans les prochains mois, Myocene prévoit de signer de nouveaux contrats avec l’élite des clubs européens, habitués aux plus hauts standards de qualité, notamment en football, en hockey sur gazon, en basketball, en volleyball et en rugby. La société s’adresse également aux clubs sportifs semi-professionnels, aux centres de préparation et aux fédérations afin d’accompagner le monde sportif dans l’implémentation de sa technologie de mesure de la fatigue musculaire dans la routine d’entrainement, en Europe et aux Etats-Unis.
 
Fondée en 2020 et basée à Liège, en Belgique, Myocene compte aujourd’hui 8 collaborateurs. En 2023, elle a réalisé une troisième levée d’amorçage de 2 millions d’euros et a levé au total 3,3 millions d’euros depuis sa création.

(photo Myocene)

4276 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Liège-Verviers

Mithra licencie son CEO et étudie la vente de ses activités

1 Minute(s) de lecture
La société dédiée à la santé féminine Mitha, en proie à des difficultés financières, a pris des mesures fortes. Elle annonce ce…
Brabant wallonHainautLiège-Verviers

Qui sont les jeunes entrepreneurs durables plébiscités par la Fondation pour les Générations Futures ?

6 Minute(s) de lecture
La Fondation pour les Générations Futures a récemment mis en exergue les jeunes entrepreneurs durables lauréats Prototyping the Future 2024 et SE’nSE…
Liège-VerviersNamur

L’art de la négociation, ça s’apprend !

1 Minute(s) de lecture
La 12e édition des Négociales Belgique s’est tenue récemment au Campus 2000 de la Haute École de la Province de Liège, centre…