Hainaut

Avenir et défis pour le secteur du traitement des eaux, avec Luc Félix de BWT

3 Minute(s) de lecture

Interview de Luc Félix

Sales Manager de BWT
et membre du Conseil d’Administration de la CCI Hainaut

Propos recueillis par T. Hamaide

Quel est l’avenir de ton secteur ?
La crise du Covid a impacté le marché de façon importante et le pouvoir d’achat des ménages a chuté. Si l’on suit les prévisions du Bureau du Plan, jusqu’en 2028, les ménages n’auront toujours pas récupéré leur pouvoir d’achat d’avant la crise. De ce fait, l’avenir pour notre division « domestique » s’avère plus compliqué…
Au niveau industriel, il y a cependant des perspectives auprès des grandes entreprises qui ont des visions à long terme et un volant financer important, et auprès des petites entreprises qui occupent des marchés de niche qui se développent (ex. Bridgestone à Frameries, qui est la seule usine de rechapage de pneu d’avion en Europe). Les perspectives pour nous se situent certainement dans l’industrie pharmaceutique, mais également dans l’agro-alimentaire et le bâtiment.
Côté pharma, nous fabriquons et installons notamment des équipements qui produisent de l’eau pure qui sera injectée dans le corps humain (via un baxter) ou utilisée dans la préparation de médicaments. Pour l’agro-alimentaire, nous travaillons, par exemple, avec tous les abattoirs de porc du groupe Westvlees. Dans le secteur du bâtiment, nos adoucisseurs domestiques et industriels ont de beaux jours devant eux, ainsi que nos produits et services qui concernent l’énergie, son utilisation rationnelle et la réduction de son coût. Exemple : HVAC, circuit chauffage du bâtiment, plafond chauffant ou refroidissant, systèmes de récupération d’eau de pluie, recyclage d’eaux usées, etc.

Quels sont les défis de ton secteur ?
Selon moi, ce qui est proposé dans les programmes d’études dans les écoles ne répond plus assez à la demande des industriels. Ceux qui rentrent aujourd’hui en entreprise sont envoyés tout de suite sur le terrain, on leur demande d’être productifs rapidement, mais ils sont nombreux à ne pas être formés suffisamment, sur certains aspects techniques, par exemple.
Je pense que les entreprises devraient mettre en place un écolage de leurs nouveaux engagés avec des plus anciens qui ont de l’expérience. Cela se faisait dans le passé parce qu’il y avait des moyens financiers qu’il n’y a plus maintenant. On engageait un jeune pendant un an avant qu’un ancien parte à la retraite, il y avait un double pour la fonction. Un des grands défis serait donc de miser sur la formation à l’école qui doit correspondre avec la réalité des entreprises, et sur la formation en entreprise.
Nos autres défis sont climatiques, écologiques et environnementaux. Ils relèvent aussi de la santé des gens. Pour la partie domestique de notre secteur, le défi serait de ne plus consommer de plastique en installant des fontaines à eau chez les particuliers (et dans les entreprises). Pour la partie industrielle, le défi serait d’apporter des technologies qui permettent de consommer moins d’eau et de sel (lors des régénérations des adoucisseurs), moins d’énergie et moins de chimie (en utilisant des produits peu toxiques).

Pourquoi êtes-vous administrateur à la CCI Hainaut ?
Pour mettre en évidence tout ce potentiel économique que nous avons en Hainaut ! Nous ne sommes pas assez chauvins en Hainaut, nous ne devons pas craindre de parler de nos forces. En rejoignant ce Comité d’Administration, je souhaiterais donc participer à la promotion des entreprises de notre région et de la Wallonie en général. Il y a également une émulation de rencontrer d’autres personnes issues de secteurs différents. Il ne faut pas avoir la tête dans le guidon et rester focalisé sur son propre business. Il est nécessaire, selon moi, de s’ouvrir à d’autres horizons et métiers. De partager nos problématiques communes et d’échanger nos solutions.

BWT en résumé :

  • Secteur d’activité : traitement d’eaux domestiques et industrielles – leader mondial de fabrication d’équipements pour la production d’eau ultra pure (notamment pour le pharma)
  • Produits phares : fontaines pour produire de l’eau potable, adoucisseurs, filtres, systèmes de récupération d’eau de pluie, osmoses, traitement de l’eau de chauffage, …
  • Origine de la société : autrichienne et familiale à la base, société devenue internationale
  • Sites : usines de production en France, Suisse et Irlande, Danemark, Angleterre – Centres de recherches dans plusieurs pays
  • Leitmotiv : « For You and Planet Blue » – « Change the world – Sip by sip »
  • Site web : https://www.bwt.com/fr-be/
Vous pourriez aussi aimer
Brabant wallonHainautLiège-Verviers

Qui sont les jeunes entrepreneurs durables plébiscités par la Fondation pour les Générations Futures ?

6 Minute(s) de lecture
La Fondation pour les Générations Futures a récemment mis en exergue les jeunes entrepreneurs durables lauréats Prototyping the Future 2024 et SE’nSE…
Hainaut

Avenir et défis pour le secteur de la fumisterie industrielle, avec Vincent Marique de Fusiref

3 Minute(s) de lecture
Vincent MariqueDirecteur de Fusiref Refractories Quel est l’avenir de votre secteur ?Toutes nos prestations sont sous le couvert de contrats de résultats…
HainautLiège-Verviers

Les Voyages Léonard élargissent progressivement leurs activités

2 Minute(s) de lecture
Les Voyages Léonard, c’est une entreprise de près de 300 collaborateurs dotée d’une grande notoriété et une référence en matière de tourisme…