Lg-Verviers

Publié le 17-05-2018 | Jacqueline Remits

Michaël Labro : les macarons, sa grande passion

Michaël Labro, ancien étudiant en médecine devenu chef d’entreprise, vit une véritable success story. Avec sa société PMSweet, ce jeune Liégeois de 24 ans vend ses macarons haut de gamme en Belgique et dans le monde. Jamais à court d’idées, il multiplie les projets innovants.

Le jeune entrepreneur du mois

  • Nom : Michaël Labro
  • Age : 24 ans
  • Formation : 5 années de médecine à l’ULiège
  • Société : PMSweet
  • Concept : macarons artisanaux de luxe sucrés et salés pour les professionnels de la gourmandise

Comment est né votre intérêt pour les macarons ?
M.L. : « Depuis toujours passionné par la pâtisserie, je vendais alors que j’étais enfant des petits gâteaux que j’avais confectionnés à mes connaissances. Vers 16 ans, je me suis acheté un livre sur les macarons. Je n’en connaissais pas le goût, mais je m’y suis mis. Comme je n’y arrivais pas, j’ai contacté la blogueuse Mercotte. Elle m’a tout appris. »

Quand avez-vous commencé à en vendre ?
M.L. : « Avec mon meilleur ami, nous avons commencé à faire du porte à porte. Deux ans plus tard, nous avons ajouté une étiquette sur nos boîtes. Les commandes se sont mises à affluer pour des réceptions, jusqu’à ce que le four familial devienne trop petit. »

Comment cette activité a-t-elle évolué ?
M.L. : « En entamant notre première année de médecine, nous avons lancé notre atelier et travaillé pour des artisans sous le nom de M&A Macarons. Nous avons réalisé environ 15.000 € de chiffre d’affaires et réussi notre première année. Puis, nous avons décroché un gros client, la chaîne de viennoiseries Point Chaud, qui nous a commandé le produit par palettes. L’atelier devenait trop petit, mon ami a décidé de se consacrer entièrement à ses études et j’ai réussi ma deuxième année. »

Quel a été votre premier coup de pouce du destin ?
M.
L. : « Quand j’ai rencontré Philippe Lhoest, qui avait dirigé la société Frianda pendant 30 ans, je lui ai proposé de s’associer avec moi. Il a accepté et nous avons lancé la société PMSweet en juillet 2014. En 2015, nous avons ouvert une petite usine. Il avait l’expérience et un carnet d’adresses. »

Quel est votre concept ?
M.L. : « Depuis le début, je confectionne des macarons sucrés et salés. Mettre au point un nouveau produit est toujours excitant ! Pour les macarons salés, j’ai réussi à diminuer très fort le taux de sucre afin d’obtenir un équilibre entre la coque et l’intérieur. C’est notre force. Nous réalisons des produits haut de gamme, avec les meilleurs ingrédients et nous les vendons le moins cher possible. »

Comment la société s’est-elle développée ?
M.L. : « Fin 2016, nous avons déménagé dans un bâtiment à Oupeye. J’ai alors décidé de ne plus aller au cours, d’étudier seul et j’ai acquis le statut d’étudiant entrepreneur. Après cinq ans, j’ai arrêté mes études. Le bâtiment a encore été agrandi. Avec 3.000 m², notre capacité de production est assez importante. Si, pendant l’année, nous occupons de 25 à 30 personnes, en période de fêtes, nous sommes plus de 70 pour produire 720.000 macarons par jour. »

Comment sont vendus vos macarons ?
M.L. : « Comme c’est un produit saisonnier, travailler à l’export nous permet de stabiliser la demande et les commandes. Nos produits sont vendus par des distributeurs en Belgique et des retailers en grandes surfaces. De grandes maisons achètent aussi nos produits. Nous changeons la recette en fonction des clients. Nous travaillons beaucoup avec les Etats-Unis, le Japon, la Chine, la Corée du Sud et la France. Notre export manager se rend partout dans le monde et le deal est qu’il revienne chaque fois avec un contrat.»

Quels sont vos projets ?
M.L. : « Avec un chiffre d’affaires de 3,4 millions d’€, la société vit une belle croissance. Je souhaite la faire grandir au maximum. Nous allons continuer à développer l’export. Par ailleurs, dans notre nouveau bâtiment, nous fabriquons les gâteaux crus vegan mis au point par la pâtissière Nathalie d’Harveng. Lancés en août 2017, ses produits font un tel carton que nous venons de prendre un emplacement de snacks bons pour la santé près des caisses chez Delhaize. Nous développons aussi des mini-éclairs. Nous avançons sur plusieurs projets. »

 

PMSweet : Rue César de Paepe, 43 à 4683 Oupeye – Tel : 04/388.10.13 –  www.pmsweet.be.


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑