Lg-Verviers

Publié le 03-02-2019 | CP.

Listen (Awans) réalise une étude sur la relation parents-enfant pour le magazine MOUSTIQUE

Dans son édition du 30 janvier, le magazine MOUSTIQUE a réalisé un dossier sur la famille et les relations entre parents et adolescents. Dans ce cadre, MOUSTIQUE a confié la réalisation d’une enquête à LISTEN (Awans), agence spécialisée dans les études marketing et les études liées au capital humain.

Les résultats montrent de nombreuses différences de perception entre les parents et leur progéniture, notamment concernant le bon fonctionnement de la famille. 75% des parents ont une vision positive du fonctionnement de leur famille contre seulement 50% des jeunes.

De façon générale, les parents ont tendance à être plus optimistes, ils ressentent moins les tensions et ont davantage le sentiment de passer du temps en famille. La politique, la musique et l’avenir du monde sont des sujets abordés au sein des familles. Pour ce dernier, 3 jeunes sur 10 estiment que ce sujet peut conduire à des tensions.

Près de 7 parents sur 10 déclarent se reconnaître à travers leurs enfants alors que cet avis n’est partagé que pour 52% des jeunes.

L’enquête révèle que le désordre est le principal motif de tensions pour 45% des parents et des jeunes. Viennent ensuite les études et l’argent.

90% des parents déclarent aider financièrement leurs enfants et principalement pour l’argent de poche, les études et les vêtements. Cette aide financière ne semble être perceptible que pour 3/4 des jeunes.

Concernant les moments passés en famille, 70% des parents affirment passer au moins une fois par semaine des moments tous ensemble alors que les jeunes ne sont que 52% à le prétendre. Pour 77% des répondants, la principale activité familiale est le visionnage d’un film ou de la télévision, viennent ensuite les sorties (ciné, théâtre, concert,…) pour 67% des parents et 52% des jeunes. Les promenades sont citées par près de la moitié des adultes et des enfants.

Nous apprenons également que ¾ des familles partent encore en vacances ensemble et les jeunes n’ont pas besoin d’être convaincus pour partir avec leurs parents ! Par contre, ils sont 44% à déclarer partir avec leurs parents par habitude ou par facilité, alors que la même proportion de parents n’est pas d’accord avec cette affirmation.

Lorsqu’il s’agit des tâches familiales, les efforts de chacun semblent être sous-estimés. 76%des jeunes affirment contribuer aux obligations familiales. Les parents estiment que c’est moins le cas (69%). Les parents pensent que les filles aident plus que les garçons et les tâches semblent toujours être sexuées puisque les filles s’occuperaient plus de la cuisine et du linge et les garçons du jardinage.

De l’autre côté, plus de six parents sur 10 disent aider leurs enfants pour l’école. Cet avis semble un peu moins partagé par les jeunes.

Une grande majorité des parents (81%) sont amis avec leurs enfants sur les réseaux sociaux mais peu d’entre eux contrôlent vraiment la vie en ligne de leurs jeunes (21%). Seuls 14% des jeunes déclarent se sentir contrôlés en ligne par leurs parents. Par contre, 42% des parents avouent contrôler les relations de leur progéniture dans la vie réelle. Ce contrôle ne semble être ressenti que pour 24% des jeunes.

Les résultats prouvent que les parents sont bien plus ouverts aux départs à l’étranger que ce qu’en pensent les jeunes. 68% sont favorables alors que les jeunes ne sont que 53% à penser que leurs parents accepteraient.

Finalement, l’étude nous révèle que l’âge moyen pour quitter la maison est estimé à 24 ans. Les parents pensent que leurs garçons quitteront la maison vers l’âge de 25 ans et leurs filles à l’âge de 24 ans. Les jeunes, quant à eux,avancent l’âge à 23 ans.

© agnieszka_marcinska


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑