Namur

Publié le 15-02-2019 | CP.

Tilman innove dans les nausées de la grossesse et dans le traitement naturel de l’arthrose

A partir de ce 20 février 2019, plus aucune préparation à base d’extrait de gingembre ne sera autorisée aux femmes enceintes… sauf une: Antimetil !

En effet, le laboratoire Tilman viens de recevoir une autorisation de la cellule en charge des Compléments Alimentaires au Ministère de la Santé, sur base des 2 éléments suivants :

  • Une étude clinique réalisée chez 51 patientes enceintes
  • Des données de nutrivigilance: depuis 2010, 5,9 millions de comprimés d’Antimetil ont été administrés à des femmes enceintes à travers le monde, sans aucun effet néfaste.

Antimetil® soulage les nausées de la grossesse, mais également en cas d’excès alimentaires, en voyage et suite à une anesthésie ou à un traitement de chimiothérapie.

Soulager l’arthrose

Autre innovation pour Tilman, dans le domaine de l’arthrose cette fois.

315 millions de personnes souffrent d’arthrose dans le monde !  En Belgique, en 2008, 13,1% de la population déclarait avoir souffert d’arthrose au cours des 12 derniers mois (8,5% chez les hommes et 17,4% chez les femmes). Chez les plus de 65 ans, c’est 1 personne sur 3 qui est touchée. Normal, puisque l’âge est un facteur important. Le nombre de Belges atteints d’arthrose devrait même s’accroître dans les années à venir, avec le vieillissement de la population, toujours plus important.

Cette maladie, qui affecte toutes les articulations, ne se guérit pas encore. Alors comment apaiser ces douleurs ?

Traditionnellement, on prescrit du paracétamol et des anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS). Des produits qui provoquent de nombreux effets indésirables : hémorragies et ulcères gastro-intestinaux, insuffisance rénale, insuffisance et toxicité hépatiques, hypertension, risques cardiovasculaires, diminution de la fertilité et même accélération de la dégradation du cartilage.

Prendre ce genre de médications augmente donc les facteurs de risques liés à l’arthrose. Et puis, le paracétamol et les AINS ne peuvent pas être administrés pendant une longue période, alors que les personnes souffrant d’arthrose doivent pouvoir être soulagées en continu.

Et si la solution venait des plantes ? Le laboratoire Tilman, qui ambitionne de devenir le spécialiste incontesté de la thérapie à base de plantes en Europe, vient de mettre sur le marché un nouveau complément alimentaire, à base d’extraits bio-optimisés de Curcuma et de Boswellia serrata (un arbre originaire de l’Inde).

On connaissait déjà l’intérêt du curcuma comme anti-inflammatoire. D’ailleurs, depuis le lancement, en 2010, d’une première version du produit par le Laboratoire Tilman – le Flexofytol®  – les préparations à base de curcuma se sont multipliées sur le marché belge. Avec de bonnes et de moins bonnes formules.

Pour conserver son avance, Jean-Noël Tilman et ses équipes ont choisi d’ajouter du Boswellia à la formule originale, une microémulsion de curcuma. Cet extrait végétal complète l’effet de la curcumine en permettant une action plus rapide contre la douleur : il est tout particulièrement indiqué en cas de douleur aiguë.

Flexofytol PLUS® est le résultat de plus 3 ans de recherches et d’investissements (de l’ordre d’1,5 million d’euros), avec notamment la mise en activité d’une nouvelle usine spécifique. Ce nouveau produit a déjà permis le recrutement de 4 personnes à temps plein en 2018. Cette année, 3 équivalents-temps pleins supplémentaires seront embauchés.

 


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑