Wallonie

Publié le 02-06-2014 | CP.

Un Belge élu entrepreneur le plus créatif du Luxembourg ?

Il a l’entrepreneuriat dans le sang, transmis pas ses parents. Fraîchement diplômé HEC Liège en 1997, Jérôme Pittie quitte sa région natale pour poursuivre sa carrière au Luxembourg, dans le secteur bancaire. Aujourd’hui,  il est CEO de la plateforme de recrutement en ligne luxembourgeoise ZiDCard et s’apprête à se lancer dans son pays natal. Sera-t-il élu l’entrepreneur le plus créatif du Luxembourg cette année?

Le Concours du jeune Entrepreneur Créatif Luxembourgeois de l’année  (CYEL) est un événement annuel organisé par la Jeune Chambre Economique du Luxembourg (JCI Luxembourg). Elle récompense des jeunes entrepreneurs et vise à promouvoir de nouvelles entreprises et des idées créatives qui contribuent à stimuler l’économie nationale.

 

Entrepreneur hors pair
Pour être positionné en finale du concours le créateur et CEO ZiDCard a dû passer plusieurs étapes de sélection dont le point culminant a été l’évaluation de ses qualités visionnaires, managériales et entrepreneuriales, à savoir, entre autres, sa créativité, son ingéniosité, son sens de l’innovation ainsi que l’approche commerciale et stratégique du marché. Sont également rentrés en ligne de compte les challenges rencontrés, les succès et leurs indicateurs, l’avenir et la capacité créative de planification du candidat. Enfin, Jérôme Pittie a également dû faire valoir ses qualités de leader, sa conception de l’environnement de travail et son implication pour le bien de la communauté dans laquelle il évolue.

Pourquoi devenir entrepreneur ?
En charge de la gestion de différents projets dans différents pays pour une banque de renom de la Place, il approche pour la première fois le recrutement en 2004. Il décide de démarrer une société de chasseurs de têtes exécutif à un niveau international : initialement axée sur les profils freelances, il élargi rapidement son activité aux profils de cadres, cadres sup’ et profils experts. L’idée de ZiDCard est née d’un partage d’expériences et de discussions entre chasseurs de têtes et candidats. « J’avais envie d’avoir un outil qui me convienne et dont je serais fier et qui aurait une plus-value pour tout le monde, aussi bien pour les recruteurs que les candidats. Aujourd’hui j’offre un outil efficient grâce auquel les matchings employeurs-candidats peuvent se faire plus vite, mieux et de manière plus restreinte et intelligente », explique Jérôme Pittie.  «Selon le retour de nos clients, l’outil permet d’économiser 70% de temps sur la partie ‘recherche de candidats pertinents et premiers contacts’, soit plusieurs heures par jour. Il permet également aux recruteurs de diriger des offres d’emploi structurées vers des profils spécifiques et de chasser.  Une messagerie sécurisée intégrée à l’outil permet au recruteur d’interagir avec un candidat potentiel tout en préservant l’anonymat de ce dernier», poursuit-il.

Entrepreneur engagé et créatif
Son engagement va plus loin. A la recherche de nouveaux bureaux pour l’équipe grandissante, le CEO de ZiDCard a délibérément choisi un bâtiment à émission CO2 zéro « Le SolarWind situé dans l’Ecoparc Windhof, situé près de la frontière belge, est triplement certifié, seul dans son genre actuellement », révèle-t-il. A travers ZiDCard, il prône également une approche recrutement « carbon-free » puisque la solution intelligente ZiDCard permet une pré-sélection du candidat sur base d’un bilan de compétences et d’attentes. L’impression de CV papier par les recruteurs est donc devenue obsolète, car la pré-sélection peut se faire rapidement et facilement via l’outil. « D’après le retour de nos clients, ils économisent jusqu’à 70% du temps dans la pré-sélection et peuvent agir comme chasseurs de têtes, une plus-value indéniable ».

Leader moderne
Jérôme Pittie pratique le leadership moderne du 21e siècle par conviction, et également dans l’organisation de sa société dans laquelle il applique les principes de l’holacratie et du happiness@work.  « Nous sommes la première société luxembourgeoise à s’être engagée dans le mouvement des Happy Organisations en Belgique, persuadés que le bien-être au travail est un axe de développement essentiel pour les entreprises dans les années futures. Il ne s’agit pas juste d’offrir plus de satisfaction à ses employés, mais bien d’agir sur un levier interne encore sous-exploité par les entreprises et d’en améliorer la performance», rajoute Jérôme Pittie.


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑