Namur

Publié le 01-02-2017 | CP.

BECARV : la PME wallonne vise le marché américain

 

BECARV est une jeune entreprise wallonne qui conçoit et réalise des équipements destinés au secteur pharmaceutique. Le domaine de la chimie et des sciences du vivant ne cesse d’évoluer en Belgique, une opportunité indéniable pour BECARV de surfer sur cette vague de croissance et d’innovation. La PME entend bien profiter de cette évolution et développer davantage son activité en Belgique, en Europe et bientôt aussi sur le marché américain. 

becARV2En 2011, Eric Jeanty, automaticien roboticien, et son fils Michaël Jeanty, ingénieur, fondent le bureau d’études BECARV. À l’époque, cette société située à Rochefort était spécialisée dans l’intégration et la validation d’équipements en zones stériles, le développement de procédés et l’automation, principalement au sein des sites de production de l’industrie pharmaceutique.
Au cours des quelques années passées à travailler pour les plus grandes entreprises du secteur, la famille Jeanty a identifié une demande jusque-là non rencontrée en provenance du marché. La société BECARV a dès lors transformé ses activités pour se spécialiser dans le domaine de la conception et la réalisation d’équipements pharmaceutiques dédiés au confinement, aux procédés aseptiques et à la bio-décontamination des salles blanches.

DES ÉQUIPEMENTS MODULAIRES DE PLUS EN PLUS PERFORMANTS
L’entreprise a commencé par concevoir des modules de ventilation. Progressivement, l’équipe de BECARV, composée actuellement d’une douzaine de personnes, n’a eu de cesse d’améliorer et de développer son concept pour pouvoir proposer une gamme complète d’équipements. Ces équipements novateurs basés sur un concept d’assemblage modulaire lui permettent de répondre de manière exible à des spécifications qui exigeaient jusque-là du « sur mesure ».

UN CAPITAL HUMAIN PUISSANT
Ce sont généralement les grands fabricants d’équipements qui s’ouvrent progressivement au secteur pharmaceutique. En s’attaquant à ce domaine pointu, ces manufacturiers sont souvent contraints de développer leurs connaissances notamment en matière d’électronique et d’automation. Chez BECARV, le processus est inverse. Tous les membres de l’équipe ont déjà travaillé pour le secteur pharmaceutique et ces ingénieurs partent donc de leurs connaissances pratiques pour concevoir et produire des équipements innovants. « Notre plus-value, c’est l’ingénierie. Et l’humain constitue LA véritable valeur ajoutée de notre société » commente Michaël Jeanty.

LE SECTEUR PHARMACEUTIQUE BELGE EN BONNE SANTÉ
Le secteur de la chimie, des matières plastiques et des sciences de la vie ainsi que l’industrie pharmaceutique sont des domaines d’activités clés en Belgique.  BECARV entend bien en profiter.  La société souhaite développer davantage son offre sur le marché belge, européen et même américain. En effet, depuis 2011, plusieurs grandes sociétés pharmaceutiques comme Pefzer et GSK, mais également des sociétés « biotech » et des hôpitaux ont déjà fait confiance à BECARV. « Cela fait quelques années que nous nous efforçons de consolider notre position sur le marché belge où le potentiel de développement est élevé. Jusqu’à présent, nous avons travaillé sur des projets de référence afin de bâtir une réputation qui nous ouvrirait des perspectives internationales » explique Michaël Jeanty.

MISSION ÉCONOMIQUE AUX ETATS-UNIS

Becarv0916_0389Début décembre 2016, BECARV se rendait aux Etats-Unis dans le cadre d’une mission économique. La PME wallonne avait déjà accueilli et rencontré deux acteurs américains dans ses ateliers de Rochefort. « Suite à notre déplacement aux Etats-Unis, un bureau d’études américain a passé commande chez nous pour une livraison en Suisse. Pour cette demande spécifique, nous sommes en train de développer des hottes chimiques, un tout nouveau produit sur base du concept modulaire », explique Mehdi Belmans. BECARV a une réelle volonté d’améliorer constamment ses équipements existants, mais également de continuer à innover au service du secteur pharmaceutique et biotechnologique.

Dans une optique de développement à plus grande échelle, la PME souhaite acquérir des capacités de production sur le territoire américain. L’objectif in ne serait de fabriquer des équipements modulaires adaptés aux besoins spécifiques de ce marché. « Ces avancées offrent des perspectives enthousiasmantes : nous abordons ces nouveaux marchés avec beaucoup d’intérêt, mais également avec prudence. Notre volonté est de poursuivre notre croissance sur le marché belge en parallèle » ajoute Mehdi Belmans.


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑