Liège-Verviers

CMI : 200 ans, toujours innovant

3 Minute(s) de lecture

CMI HQ bâtiment Orangerie SeraingComme de coutume au mois de février, le Groupe CMI dressait son bilan de l’année écoulée. Après deux crus exceptionnels, 2016 s’est avant tout affichée comme une année de consolidation marquée par diverses innovations.  Ce rendez-vous était également l’occasion de commenter les perspectives pour 2017, une année symbolique sonnant le bicentenaire de l’arrivée de John Cockerill à Seraing.

Voici une quinzaine d’années, CMI était une entreprise exclusivement belge. Liégeoise même. Employant 1.200 collaborateurs, son chiffre d’affaires s’élevait à 358 millions d’€. Que de chemin parcouru depuis lors ! Devenu un groupe mondial, CMI compte désormais 4.600 collaborateurs et affichait, l’an dernier, 1, 2 milliard d’€ de chiffre d’affaires (en 2015, il était de 1,3 milliard). Le résultat d’exploitation devrait quant à lui dépasser de peu le record historique de 2015 (113 millions d’€).
Le fruit d’une politique de diversification technologique et géographique que le Groupe a poursuivi et amplifié tout au long de l’année 2016. Aux quatre coins du monde, CMI a enregistré des succès au cours des mois écoulés. Secteur par secteur, revenons sur quelques-unes de ces réussites.

  • CMI Energy : l’entreprise poursuit son évolution dans le domaine des chaudières à récupération de vapeur, son produit historique. Malgré un léger tassement des commandes, l’activité commerciale reste soutenue et plusieurs commandes ont été enregistrées au cours des dernières semaines.
    CMI confirme également sa progression dans le thermo-solaire. Depuis un an, une première chaudière thermo-solaire est en production à Upington (Afrique du Sud). Au cours des prochains mois, CMI verra également la mise en service, dans le désert d’Atacama (Chili), d’une centrale équipée de récepteurs solaires à sels fondus permettant de stocker l’énergie et d’ainsi produire de l’électricité, même de nuit. Précurseur en la matière, CMI place beaucoup d’espoir dans ce secteur. Bernard Serin, Président-Administrateur Délégué, de souligner : « Nous effectuons de nombreuses recherches dans le domaine du stockage des énergies. Il existe un marché colossal pour les entreprises qui sauront se montrer pionnières en la matière.
  • CMI Defence
    Prévoyant, notamment, la livraison de tourelles-canons, l’important contrat AB mobilise les équipes. Les préséries ont été livrées fin 2016 tandis que la production a débuté en janvier.
    En 2016, CMI a également renforcé sa présence aux Etats-Unis en obtenant l’accès à un 2ème programme de l’armée américaine ((après un 1er en 2015). Pour assurer son développement Outre-Atlantique, le Groupe y a créé deux sociétés.
    Voici quelques semaines, CMI a enregistré une commande de 80 tourelles pour l’Indonésie, dont 10 seront livrées en 2017.
    Enfin, les équipes de CMI Defence se sont montrées innovantes en 2016 en mettant au point deux produits uniques : le Tankboat (un catamaran équipé d’une tourelle) et le Falconner (un système de drone couplé à une tourelle de char permettant d’atteindre une cible au-delà du champ de vision de l’équipage).
  • CMI Industry
    Le marché sidérurgique mondial étant déprimé, ce secteur fait un peu grise mine. Pour freiner la pandémie, CMI compte sur l’innovation et le revamping. Pour relever ce challenge, le Groupe a recruté un homme connaissant bien le monde de la sidérurgie : Joao Felix da Silva, ancien CEO d’ArcelorMitall Liège.
  • CMI Environment
    Né au sein du secteur Industry, l’environnement est désormais un métier à part entière chez CMI. « Pour ce faire, nous avons acquis des sociétés essentiellement actives sur des marchés locaux saturés en vue d’exporter leur expertise grâce à l’appui du Groupe.»  Passée une période de mise en place, des premières commandes ont été remportées au Kenya, au Vietnam et au Canada.
  • CMI Services
    Longtemps, ce secteur s’est concentré sur les services à l’industrie sidérurgique. Il s’est désormais tourné vers d’autres domaines (éolien, nucléaire, aéronautique…) Une stratégie de diversification qui porte ses fruits et se traduit dans les chiffres avec un résultat positif.

Un bicentenaire dignement fêté
2017 marque le bicentenaire de l’arrivée de John Cockerill à Seraing. « Ce fut le début d’une aventure industrielle que nous veillons à perpétuer aujourd’hui. Nous nous sentons les héritiers de cette formidable épopée industrielle. Raison pour laquelle nous entendons dignement fêter cet anniversaire, tout au long de l’année 2017, au travers de manifestations diverses. »

 

363 posts

À propos de l’auteur
Rédactrice en chef (Liège-Namur)
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Liège-Verviers

Avieta lance un concept innovant de gaufres pour burgers

2 Minute(s) de lecture
Avieta, entreprise productrice de gaufres à Vinalmont, a été sélectionnée par le jury du concours Sial Innovation Paris 2022 pour son nouveau…
Liège-Verviers

VPHARMA reprend La Grande Pharmacie de Liège

1 Minute(s) de lecture
Voilà un magasin emblématique au centre de Liège, précisément en face de la place St Lambert : La Grande Pharmacie est bien connue…
Liège-Verviers

Cinq nouvelles boutiques à Belle-Ile en Liège

1 Minute(s) de lecture
Cinq enseignes ont ouvert leurs portes en cette fin d’année dans le centre commercial Belle-Ile à Liège : Belchicken, # Au Chalet, State…