Wallonie

Industrie alimentaire : un nouveau fonds de carrière pour soutenir les entreprises et les salariés

3 Minute(s) de lecture

Des perspectives supplémentaires de formation, une plus grande autonomie des travailleurs, une intervention dans les frais de garde d’enfants et un accompagnement des entreprises. Il ne s’agit là que de quelques-unes des mesures prises par les partenaires sociaux de l’industrie alimentaire en Belgique. Ensemble, ils ont décidé de soutenir autant que possible les salariés et les entreprises au travers du nouveau Fonds de carrière.

La digitalisation, la robotisation, le travail faisable, le manque de main d’œuvre compétente et la diversité représentent une partie des défis auxquels l’industrie alimentaire belge doit faire face. Le Fonds de carrière est la réponse des partenaires sociaux à ces challenges. Un environnement de travail agréable peut contribuer à une motivation plus grande et une performance plus élevée des travailleurs. Il est donc pertinent que des investissements supplémentaires soient réalisés au niveau d’une organisation du travail innovante et durable, des possibilités de progression suffisantes et des conditions de travail adaptées.

Soutenir l’organisation du travail
Au travers de la digitalisation, de la robotisation et de l’innovation, le secteur alimentaire évolue vers un modèle hautement technologique. Cette évolution modifie non seulement l’environnement et l’organisation du travail mais aussi les emplois. À cet effet, le Fonds de carrière aide tant les travailleurs que les entreprises alimentaires à y faire face. Les entreprises sont soutenues et accompagnées dans leur politique de travail et reçoivent des conseils dans le domaine des ressources humaines. En outre, elles peuvent utiliser un budget plus important pour offrir un plan de formation à leurs collaborateurs.

Former, former et encore former
Comment construire des carrières prospères à l’ère du digital et de la robotisation ? En se concentrant, entre autres, sur la formation et le coaching lorsque cela s’avère nécessaire. Chaque carrière se caractérise par un certain nombre de moments clés : le recrutement, une nouvelle fonction ou une nouvelle série de tâches (le changement) et parfois aussi le licenciement. Le Fonds de carrière propose ainsi de nombreuses opportunités de formation ainsi que du coaching – avec un budget bien spécifique – pour toutes ces étapes cruciales dans une carrière.

Plus d’autonomie et de responsabilisation
Parallèlement, les travailleurs de l’industrie alimentaire ont désormais la possibilité de prendre eux-mêmes leur carrière en main. Dans cette optique, ils ont droit à un budget de formation personnel de 2.500€.  De la sorte, ils peuvent renforcer leurs compétences ou donner un second souffle à leur carrière. Pour les y aider, un coach de carrière peut les accompagner gratuitement. “ De nombreuses personnes ne suivent plus le rythme à partir d’un certain âge. Le travail physique est à ce titre très pénible. Après des années de dévouement fidèle, il serait dommage que ces personnes soient tout simplement mises de côté. En mettant l’accent sur la formation professionnelle continue, nous permettons à ces personnes d’évoluer vers d’autres postes où elles pourront continuer à travailler pendant longtemps”, note Bart Vannetelbosch – Secrétaire national CSC Alimentation et Services – Président d’Alimento | IFP asbl –  Ouvriers

Remboursement des frais de garde d’enfants
Il n’est pas toujours évident, par ailleurs, de combiner le travail avec la vie de famille et, surtout avec les jeunes enfants, cela implique beaucoup d’efforts. Sur le plan financier, ce n’est pas toujours simple non plus. Afin d’aider les familles avec de jeunes enfants, le Fonds de carrière propose une intervention dans les frais de garde d’enfants. Pour les enfants jusqu’à l’âge de trois ans, chaque parent travaillant dans l’industrie alimentaire est remboursé jusqu’à 115 € par trimestre pour leurs frais de garde.

Un complément à l’offre existante
Le bien-être au travail et les solutions durables vont de pair. Des travailleurs en bonne santé et en pleine forme sont de meilleurs travailleurs. De la même façon, une meilleure organisation du travail peut contribuer à réduire la charge de travail. Des aménagements ergonomiques des postes de travail empêchent également bien des souffrances. Pour cela, Alimento propose des solutions sur mesure grâce au Fonds de carrière. Après une analyse des problèmes, un plan d’actions pratique et détaillé, étape par étape, est établi avec lequel l’entreprise peut agir immédiatement.

Les solutions apportées par le Fonds de carrière se veulent complémentaires à l’offre d’Alimento. En guidant les entreprises dans leur transition vers une nouvelle organisation du travail durable, elles entendent veiller au bon déroulement de la carrière des collaborateurs concernés.

Plus d’infos

 

3144 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Brabant wallonWallonie

Formation Forem/Ores débouchant sur engagements immédiats de "dessinateurs réseaux"

1 Minute(s) de lecture
Le Forem et ORES offrent la possibilité à des demandeurs d’emploi de se former au métier de dessinateur de réseaux de distribution….
Wallonie

Arnaud Bonnel (Food N’Joy) devient le président de Fevia Wallonie

2 Minute(s) de lecture
Arnaud Bonnel (Food N’Joy) devient le président de Fevia Wallonie, la fédération de l’industrie alimentaire wallonne. Il reprend ainsi le flambeau de…
Wallonie

Inondations : des solutions à la pénurie de main d’œuvre dans le secteur de la construction

3 Minute(s) de lecture
Fin août dernier, le Ministre-Président de la Wallonie, Elio Di Rupo, les Vice-Présidents et Ministres de l’Économie et de l’Emploi et de…