Wallonie picarde

Publié le 17-12-2020 | Stéphanie Heffinck

Leur conception du bien-être : Bertrand Bouko (La Bêle Tondeuse)

Educateur spécialisé, Bertrand Bouko a accompagné durant 15 ans, des personnes porteuses de handicaps, auxquelles il a fait partager son goût de la nature ; il a ainsi appris à ces dernières à entretenir un potager, s’occuper de lapins ou de poules ou construire du mobilier avec des palettes. De son côté, dans sa ferme, il trouvait son plein épanouissement en élevant poulets, cochons, canards.

 Un mouton en guise de tondeuse

Soucieux de son autonomie alimentaire, Bertrand était ravi de présenter sur la table familiale une viande de qualité.Toujours pour sa propre consommation, il y ajouta les moutons…

Mais, rapidement confronté à une insuffisance de surfaces herbeuses pour ses animaux à toisons, Bertrand suggéra alors à des particuliers d’accueillir ses paisibles « tondeuses naturelles » sur leurs parcelles. L’engouement ne se fit pas attendre au point que l’idée d’étendre l’éco-pâturage beaucoup plus largement germa en lui.

« J’ai nourri le projet de La Bêle Tondeuse il y a 2 ans, puis j’ai été en couveuse Azimut afin d’en analyser la viabilité. Le principe de l’éco-pâturage, peu répandu en Wallonie, l’est plus largement en France ou en Hollande. Des communes, des entreprises qui veulent faire entretenir leurs espaces naturels de façon plus économique, et surtout écologique, peuvent aujourd’hui me demander d’y placer mes moutons » indique le berger qui ajoute : « Je ressens un immense bien-être à l’idée de reconnecter la nature à ces espaces où elle était sur-maitrisée et à faire ainsi revenir la bio-diversité dans ces zones… »

Ce dernier propose des solutions clé en main, installant les clôtures, les abris, entretenant les animaux appartenant à 2 races rustiques résistant aux températures fraiches et aux maladies.

Très efficaces sur les talus, les lieux difficilement accessibles et pour lutter contre les plantes invasives, ses animaux contribuent à la biodiversité des espaces qu’ils occupent.

 

Propriétaire de 80 moutons aujourd’hui, Bertrand Bouko trouve son bonheur tout simple en se connectant chaque jour à la nature. « Vivre en accord avec la planète, en prendre soin et, de la sorte, prendre soin de soi et des gens qui vous entourent, être en adéquation, par mon activité professionnelle, avec mes convictions profondes… rien n’est plus bénéfique pour moi »,apprécie-t-il. Il relève aussi, avec un sentiment d’intense satisfaction qu’avec l’éco-pâturage, il concourt à la sauvegarde d’une race ovine en voie de disparition : le mouton d’Ouessant.

 

Dans l’avenir, le berger rêve de relier son métier actuel à son ancienne activité professionnelle d’éducateur spécialisé en faisant travailler, pour la Bêle Tondeuse, des personnes handicapées ou en réinsertion socio-professionnelle.

Il y trouverait encore davantage de sens à ce qu’il fait chaque jour. Enfin, pour pousser sa démarche jusqu’au bout, il veut aussi œuvrer auprès de son entourage, de ses clients, à une sensibilisation à l’éco-responsabilité, à la beauté de la nature qui connecte les gens. « Des activités peuvent être greffées autour de l’éco-pâturage : la tonte de moutons, des démonstrations du travail des chiens de troupeaux… Les entreprises peuvent convier à ces séances leurs collaborateurs et leurs familles.« Rien ne m’est plus agréable que de sensibiliser les gens à un nouveau mode d’entretien d’espaces verts écologique, économique et social ! En parlant « éco-pâturage », je reçois toujours un accueil enthousiaste ! ».

Parfois, lors de leurs pauses, ces derniers se retrouveront aussi à regarder les moutons et tisser des liens intra et inter-entreprises, surtout si plusieurs d’entre celles-ci regroupent leur espaces verts en une seule et même parcelle… »

IPALLE, la Société du Logement du Haut Escaut, Dufour, la société Vandeputte ont déjà manifesté des marques d’intérêt pour le projet du berger qui veille toujours à « travailler local » en faisant appel aux ressources de son village, de sa région…

 

 

Membre CCI Wapi

Rue des Déportés, 255 à 7531 Havinnes (Tournai) – 0486/16.41.40 – Facebook Bêle Tondeuse

 


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑