Wallonie

Convention de formation entre l’IFAPME et le commerce alimentaire

2 Minute(s) de lecture

Image par lessaek1 de Pixabay 

Vendredi, en présence du ministre wallon de l’Économie Willy Borsus, une convention de formation a été signé entre le centre de formation IFAPME et le commerce alimentaire (CP 119) afin de continuer à développer, entre autres, la formation en alternance et la promotion des métiers de boucher et de collaborateur logistique dans le secteur.

Le commerce alimentaire compte 1.400 entreprises et 8.500 travailleurs en Région wallonne. Il regroupe les centres de distribution des grandes chaînes de supermarchés, les bouchers, les fournisseurs de l’horeca, les fournisseurs de produits frais, etc. Le secteur rencontre des difficultés pour pourvoir certains postes vacants et souhaite miser davantage sur la formation tout au long de la vie, la formation en alternance et la promotion de ses métiers dans l’enseignement. Raymonde Yerna, Administratrice générale de l’IFAPME : « Plus de 80% de nos apprenants décrochent un emploi après leur formation et plus de 11% créent leur propre entreprise. Pour atteindre ces résultats, nous travaillons en étroite collaboration avec les entreprises et les secteurs d’activité. Le secteur du commerce est un des principaux secteurs ciblés par nos formations en alternance. Cette convention nous permettra de renforcer les synergies existantes afin d’améliorer encore notre offre de formation, de renforcer l’encadrement des jeunes en entreprise et de mieux articuler encore l’offre et le besoin de compétences, notamment numériques, dans le secteur. »
Tangui Cornu, co-président de la FGTB-HORVAL: “La CP 119, le commerce alimentaire, est l’interface entre l’agriculture, la transformation alimentaire et le secteur des magasins, de la vente. Le secteur est multiple et hormis quelques grandes enseignes, il est composé de très nombreuses petites et moyennes entreprises. Le monde change, le travail aussi. La formation est aujourd’hui le facteur primordial tant pour l’accession à l’emploi, que pour le maintien à l’emploi. Les moyens financiers sont limités, la nécessité de collaborer est aujourd’hui essentielle si l’on veut atteindre nos objectifs. L’accord que l’on va signer aujourd’hui en région wallonne avec l’IFAPME est le premier. D’autres suivront, avec Le Forem, avec Centre de compétence EPICURIS qui forme déjà aux métiers de la viande, de la boulangerie et avec les réseaux d’enseignement. Le secteur s’est fixé des objectifs: renforcer l’attractivité des différents métiers qui composent ce secteur mais aussi renforcer la formation continuée des travailleurs pour répondre aux enjeux technologiques et à ses impacts sur le travail. Ces conventions de partenariat sont des actes forts pour le secteur et pour ses travailleurs.”

2992 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Wallonie

La gestion du contentieux de l’entreprise en période (post) covid : pensez à l’arbitrage !

4 Minute(s) de lecture
Depuis le début de la crise sanitaire résultant de l’épidémie de Covid 19, le nombre d’entreprises faisant part de leur insatisfaction quant…
Wallonie

Les droits d'auteur, un mode de rémunération attractif pour les salariés et les chefs d'entreprise créatifs

4 Minute(s) de lecture
Vous vous posez parfois des questions sur le traitement des droits d’auteur ? Le régime est complexe mais fiscalement intéressant. Image par Free-Photos de Pixabay…
Wallonie

Google s’associe au Forem pour lancer une nouvelle formation digitale

2 Minute(s) de lecture
Le Forem et Google Belgique lancent une formation de « Digital coordinator/e-Commerce ». Organisée en mai et juin, les deux entreprises ont pour objectif…