Wallonie

Le secteur des ETA a désigné 15 start-ups ambassadrices

1 Minute(s) de lecture

L’Eweta, la Fédération Wallonne des Entreprises de Travail Adapté, se réjouit que de plus en plus de start-ups et de TPE font appel aux Entreprises de Travail Adapté (ETA) pour le développement de leur projet. C’est pourquoi le secteur des ETA a décidé d’élire 15 start-ups innovantes comme ambassadeurs du secteur 2022.
« C’est un bon moyen de mettre en lumière ces projets inscrits dans une démarche de développement durable et de plus-value sociale » souligne l’Eweta. « Suite aux crises environnementale et sanitaire, de plus en plus de voix se lèvent pour appeler à une relocalisation de l’activité économique en Wallonie. Les entreprises de travail adapté sont un des outils qui peuvent permettre cette relocalisation. Les start-ups et petites entreprises, développant des projets engagés dans le développement durable également. Leur collaboration ne pouvait être que fructueuse. »
 
D’un côté, les entreprises de travail adapté sont des entreprises d’économie sociale locales, non délocalisables, inscrites très souvent dans des dynamiques de circuit-court. Elles sont constituées en ASBL ou en société à finalité sociale, et investissent donc leurs bénéfices dans le développement de nouvelles activités tout en offrant un emploi de qualité à des travailleurs en situation de handicap.
Au nombre de 54 en Région wallonne et en Communauté germanophone, elles représentent 10.250 travailleurs dont 8.500 en situation de handicap.

De l’autre côté, les start-ups et petites entreprises wallonnes permettent de développer l’économie et de proposer aux citoyens des produits plus éthiques et respectueux de l’environnement. De nombreuses alternatives moins polluantes, réduisant les déchets et le gaspillage émergent en effet de ces entrepreneurs désireux de changer les habitudes de consommation et de production que nous connaissons actuellement.

Ces deux types de structures collaborant de plus en plus, les start-up clientes des ETA ont accepté de devenir « ambassadeur du secteur » pour l’année 2022. Elles témoigneront donc tout au long de l’année de leurs expériences positive avec les ETA.

Voici les start-ups élues : Laver vert, WRAPI, Graine de malice, Luckysweet et Lucid (Namur), DESIGNPoint (Liège), Nik Nak, Bicloo, La Renarde, C cousu by C , Opte, Petit Picoton et Be Surprise (Hainaut), 21A (Bruxelles), Jackino (Brabant flamand).

4404 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Wallonie

Plus de la moitié des entreprises belges roulent en véhicule d’occasion

2 Minute(s) de lecture
Les entreprises belges intègrent de plus en plus des véhicules d’occasion dans leur parc automobile, selon un sondage réalisé auprès de 300…
Wallonie

Impact de l'IA : près d'un tiers des Belges craignent de perdre leur emploi...

2 Minute(s) de lecture
75 % des Belges s’attendent à ce que des emplois disparaissent en raison de l’essor fulgurant de l’intelligence artificielle. 30 % d’entre…
Wallonie

Absence au travail pour exercer une fonction politique : que dit la loi ?

2 Minute(s) de lecture
À l’issue des élections du 9 juin 2024, de nombreux travailleurs se retrouvent peut-être dans la position de devoir jongler entre leur…