Liège-VerviersNamur

Un écrin somptueux pour les vœux namurois de la CCILVN

2 Minute(s) de lecture

Ce fut une grande et agréable découverte pour la majorité des participants du cocktail des vœux namurois de la CCILVN : le château de Vignée, à Villers-sur-Lesse (Rochefort), figure dans le gratin des établissements hôteliers wallons, avec en plus une table récemment étoilée.
Les éloges n’ont d’ailleurs pas manqué auprès d’Elodie François, la directrice générale, qu’on a connue au R-Hôtel à Remouchamps.
Au-delà de la soirée de networking rehaussée par la présence du Gouverneur de la Province de Namur Denis Mathen, les participants ont bénéficié du privilège de visiter les lieux et de déguster la gastronomie du chef Marius Bosmans.

Le promoteur anversois Xior, avec son CEO Christian Teunissen, n’ont pas lésiné sur les moyens pour transformer ce château datant principalement du 17e siècle en joyau. Il est vrai que ce groupe a les épaules larges puisqu’il s’agit du plus grand propriétaire-exploitant de logements étudiants coté en bourse en Europe continentale, avec des actifs aux Pays-Bas, en Espagne, Portugal, au Pologne, en Allemagne, au Danemark, en Suède et donc aussi en Belgique et en Wallonie.
C’est le studio de design Wewantmore, également implanté dans la cité diamantaire, qui a aménagé les intérieurs des différentes ailes, dans un style contemporain respectueux des lieux.

Les investisseurs, qui n’ont qu’une autre activité hôtelière dans le cadre d’un partenariat avec Marc Coucke à Han-sur-Lesse, ont été jusqu’à creuser une vaste cave à vins sous la cour centrale.  Elle abrite entre 13 et 14.000 bouteilles, parmi lesquelles les plus grands crus, déclinant 1750 sortes de vins ! Le restaurant étoilé du château de Vignée, dénommé ARDEN, offre ainsi l’une des plus belles cartes de vins du pays.

Ce bastion de la Famenne, dont les escaliers de la cave originelle remonte au 13e siècle et qui a servi d’hôpital de campagne pendant la dernière Guerre Mondiale, a connu un début de nouvelle vie mouvementé. Inauguré début 2020, il a dû fermer ses portes en raison de la pandémie de Covid. Réouvert puis à nouveau fermé, il a enfin trouvé un régime de croisière depuis mai en accueillant de nombreux particuliers et des entreprises.

Au-delà de ses 24 chambres luxueuses, le château de Vigne propose également 2 salles pour séminaires et événements. Bar, salon, restaurant, piscine, welness, terrasses avec vue sur Lesse,… : l’offre est très complète.

C’est donc dans ce cadre que le président de la CCILVN David Eloy a rappelé certains éléments essentiels de la Chambre : réseautage bien sûr, information et mise en avant des entreprises à travers ses canaux de communication, accompagnement grâce aux clubs Oxygène (où chacun peut aborder ses préoccupation avec ses pairs et des experts) ou encore développement durable via la nouvelle certification ODD pour n’en citer que quelques-uns.

Le business s’est donc mêlé harmonieusement aux plaisirs hier soir en bord de Lesse.

En plus du prochain Made In chez Stûv à Profondeville, la CCILVN vous donne déjà rendez-vous le 6 avril pour Momentum, une soirée articulée autour d’un grand orateur aux Grottes de Han.

(Photos Marie Dumont/Twenty 2 et Château de Vignée)

111 posts

À propos de l’auteur
Journaliste
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Liège-Verviers

Horus Software double son nombre d’utilisateurs et se lance sur le marché flamand

2 Minute(s) de lecture
Horus Software, la start-up liégeoise qui a développé un logiciel et une application de comptabilité basés sur l’Intelligence Artificielle, a franchi la…
Namur

Le concours « La Vitrine de l’Artisan » est ouvert aux candidatures

1 Minute(s) de lecture
La Ville de Namur annonce la 17ème édition de « La Vitrine de l’Artisan ». Ce concours a pour objectif de valoriser…
Liège-Verviers

Le groupe Eloy réhabilitera durablement la friche Holcim à Haccourt

2 Minute(s) de lecture
Un nouveau site industriel de 16 ha destiné aux entreprises pionnières de la construction circulaire et bas carbone : voilà le projet porté…