Liège-Verviers

Oufti, des t-shirts éco-friendly made in Lîdge !

3 Minute(s) de lecture

Des entreprises fournisseuses de solutions durables ! Ancrées dans notre territoire, des entreprises ont mis au point des produits et des services en faveur du développement durable. Votre CCI LVN vous propose au cours des prochains jours une galerie de portraits déroulant un catalogue de bonnes idées… Notre ambition, c’est d’en faire un annuaire. Si vous souhaitez en faire partie, contactez-nous via odd@ccilvn.be

Aujourd’hui : Yannick Parée, fondateur et administrateur de Rastakwèr.

QUELLE EST L’ACTIVITÉ DE VOTRE ENTREPRISE ?

«Rastakwèr propose des t-shirts qui jouent sur l’identité liégeoise avec des expressions typiques comme ‘Eqwè chal ?’, ‘Quéne afêre à Lîdge, ‘P’tit poyon d’amour’ et autre ‘Oufti’. En même temps, ils sont les plus écologiques qu’il soit possible de réaliser dans le secteur textile.»

EN QUOI VOS PRODUITS S’INSCRIVENT-ILS DANS LA TRANSITION DURABLE ?

«Avec Rastakwèr, j’apporte une attention particulière aux qualités écologiques et éthiques des produits afin de rendre l’industrie textile plus durable qu’elle ne l’est. La première étape vers un emballage le plus respectueux possible de l’environnement a consisté à utiliser des sacs en plastique recyclés. Dans la mesure du possible, je propose une alternative écologique. Chaque type de vêtement est composé de fibres de coton biologique et/ou en polyester recyclé.»

EN QUOI ÊTES-VOUS INNOVANT ?

« Afin de lutter contre le gaspillage textile et de protéger notre planète, j’ai fait le choix de faire confectionner uniquement les articles qui font l’objet d’une commande. Pour l’impression, mon partenaire utilise du matériel d’impression éco-énergétique de pointe qui permet de réaliser une économie d’eau et avec des encres qui peuvent être imprimées sans danger sur les vêtements pour enfants. Je vise aussi une réduction des déchets environnementaux. Pour résumer, j’ai essayé d’avoir le plus de facteurs écologiques possible dans ce que je pouvais proposer.»

QUELLE SOLUTION RESPONSABLE APPORTEZ-VOUS AUX PARTICULIERS ?

« Au départ, le coton vient de Chine, du Bengladesh…, il ne peut en être autrement. Et il est transformé dans ces pays. Tous les t-shirts sont fabriqués en Europe. La production est envoyée ensuite chez un gros distributeur. Un t-shirt peut être livré dans les 7 jours en moyenne.»

COMMENT ÊTES-VOUS ARRIVÉ À PROPOSER CE TYPE DE PRODUIT ?

« Je suis tout simplement tombé amoureux de Liège. Je viens du secteur de la restauration et de l’événementiel. Avec le Covid, il a fallu se réinventer. Belge ayant vécu treize ans à Paris, dont il me reste l’accent, j’ai découvert Liège il y a quelques années. J’avais trouvé des vêtements avec des impressions sur Charleroi, sur Bruxelles, sur la belgitude… En revanche, je n’ai pas trouvé de propositions identiques à propos de Liège, alors que les expressions liégeoises sont aussi savoureuses que pléthoriques. Voilà pourquoi je me suis lancé dans ces t-shirts. La société a été fondée fin 2020, la marque a vu le jour début 2021. Cela m’occupe une grande partie de la journée.»

POURQUOI VOS CLIENTS LE CHOISISSENT-ILS ?

« Les clients choisissent ces t-shirts parce que c’est à la fois nouveau et décalé. Mais je ne vends pas que des produits écologiques. Ce ne serait pas rentable. Les gens veulent être éco-friendly, mais ils doivent tenir compte de leur portefeuille. J’aimerais ne proposer que des produits biologiques, mais il y a la réalité économique.»

QUELS SONT LES AVANTAGES D’ÊTRE DANS CETTE DÉMARCHE ?

« C’est gai de proposer ces t-shirts. Souvent, je réalise les graphismes moi-même. C’est un plaisir aussi de surfer sur l’actualité. Je l’ai fait dernièrement avec le tram. Et aussi avec la fameuse phrase de Bouli Lanners, ‘Putain, je viens de Liège quand même !’.»

QUELLES SONT LES CONTRAINTES ?

« Je cherche la qualité d’abord, une méthode de production qui corresponde à mes valeurs. Et puis, il y a le suivi. A terme, j’aimerais aussi distribuer mes produits dans une ou deux boutiques à Liège. Pour ce faire, je dois encore trouver le bon partenaire en Belgique. »

RASTAKWÈR, coucou@rastakwer.be, www.rastakwer.be

252 posts

À propos de l’auteur
Journaliste
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Liège-Verviers

Le VentureLab met ‘La Génération Transition’ en marche

2 Minute(s) de lecture
Le VentureLab, à Liège, lance un nouveau programme cet été : ‘Génération Transition’ s’adresse aux jeunes qui ont envie d’entreprendre pour la transition…
Liège-Verviers

L’ULiège déploie de nouveaux équipements pour les utilisateurs du vélo

2 Minute(s) de lecture
C’est ce jeudi que les nouveaux parkings vélos sécurisés de l’Université de Liège sont inaugurés au Sart Tilman pour répondre aux besoins…
Liège-Verviers

Les Ateliers de la Meuse relancés grâce à Alfeor et à la Wallonie

2 Minute(s) de lecture
C’est un nouveau départ pour les Ateliers de la Meuse à Sclessin: après la faillite prononcée le 30 octobre dernier, ce spécialiste belge…