Wallonie

Un parcours et un Forum qui boostent les énergies …vertes

3 Minute(s) de lecture

L’atmosphère dégageait un parfum d’enthousiasme et d’énergie ce mercredi à Namur dans le cadre du premier Forum rassemblant les entreprises wallonnes engagées dans un programme de certification SDG.
Cet événement organisé par les CCI wallonnes a réuni des participants particulièrement motivés, représentant une majorité de la bonne cinquantaine de sociétés inscrites actuellement dans cette démarche.

Pour rappel, les CCI proposent un parcours en trois ans aboutissant à l’obtention d’un certificat en entrepreneuriat durable délivré par l’UNITAR, l’agence de l’ONU pour le développement durable.
« Trois ans, c’est une durée nécessaire car la durabilité ne s’installe pas grâce un coup de baguette magique » a rappelé Philippe Barras, président des CCI wallonnes. « Cette démarche prend du temps si on souhaite que cette durabilité fasse partie de l’ADN de l’entreprise.» Et d’ajouter que la méthodologie appliquée en Belgique – d’abord développée en Flandre avec 350 entreprises participantes – servira de modèle à l’UNITAR pour implémenter le programme dans d’autres pays. « Cette certification est ainsi une reconnaissance mondiale qui constitue un atout pour l’entreprise. »

Après la première année, 14 entreprises wallonnes ont réussi leur premier plan d’actions : AAVO Architectes, Bridgestone, Brussels South Charleroi Airport, Corelap, Eurofides, Heinen, Icoms, Mewa, Orbix, Roger&Roger, Visible et Walcardis (cfr. photo).
Ces sociétés ont eu l’opportunité de partager leurs expériences et leurs réussites hier lors du Forum. Tables rondes, session de présentation sous la forme de PechaKucha, moments de networking : les échanges ont été riches et variés.

Témoignage inspirant d’IsoHemp

Le Forum d’hier s’est également avéré inspirant à travers le témoignage de Jean-Baptiste de Mahieu, administrateur délégué d’IsoHemp, qui se définit comme un entrepreneur durable. Il est vrai que cette success story fait figure de référence en matière de développement durable. Basée à Fernelmont, IsoHemp est spécialisée dans les blocs de chanvre, permettant de construire et de rénover de manière neutre en carbone.
« Cette matière première naturelle permet un business régénératif » se réjouit Jean-Baptiste de Mahieu. « Le chanvre est en effet utile à l’environnement. Cette culture propre aide par exemple à la dépollution et régénération des sols. Même en fin de vie, il peut être étendu pour nourrir les champs. Il n’existe quasiment pas d’externalités négatives sur toute la vie de notre produit. »
Plus globalement, chez IsoHemp, la durabilité se vit à chaque étape à travers une culture d’entreprise orientée sur l’efficience, les dépenses durables, l’engagement ou encore la solution. Avec à la clé, plusieurs éléments témoignant de la force de l’entrepreneuriat durable ; IsoHemp est une entreprise recherchée (et pas seulement sur les salons), elle bénéficie d’une facilité d’introduction lors des actions de démarchage, elle propose une solution positive et développe un message captivant, elle s’appuie sur un engagement du personnel motivé par le projet, elle a des facilités de recrutement,…
« Nous vivons dans un monde des solutions ‘hors norme’ » constate encore l’administrateur délégué. « Les côtés normatifs et fonctionnels constituent des freins, mais notre positionnement offre l’opportunité d’être unique, facilitant les aides et subsides, ou suscitant une oreille attentive du côté de ceux qui font les normes. C’est bien d’être en amont du changement et d’être force de proposition. »

Néanmoins, les défis ne manquent pas pour motiver l’environnement (fournisseurs, intermédiaires de ventes,…) ou rassurer l’entourage (clients, prescripteurs,…). Il reste encore beaucoup de personnes à convaincre. « Mais on sent que le changement est en route » relève Jean-Baptiste de Mahieu.

De quoi encourager et inspirer les participants au Forum, qui sont tous acteurs du changement pour leur entreprise et pour notre société de manière plus générale.

(Photo Céline Squelart)

219 posts

À propos de l’auteur
Journaliste
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Wallonie

Plus de la moitié des entreprises belges roulent en véhicule d’occasion

2 Minute(s) de lecture
Les entreprises belges intègrent de plus en plus des véhicules d’occasion dans leur parc automobile, selon un sondage réalisé auprès de 300…
Wallonie

Impact de l'IA : près d'un tiers des Belges craignent de perdre leur emploi...

2 Minute(s) de lecture
75 % des Belges s’attendent à ce que des emplois disparaissent en raison de l’essor fulgurant de l’intelligence artificielle. 30 % d’entre…
Wallonie

Absence au travail pour exercer une fonction politique : que dit la loi ?

2 Minute(s) de lecture
À l’issue des élections du 9 juin 2024, de nombreux travailleurs se retrouvent peut-être dans la position de devoir jongler entre leur…