Brabant wallon

Travailleurs malades plus d’un mois ? Sans mesures, l’absence risque de se prolonger…

2 Minute(s) de lecture

• En 2022, 27,8 % de petites entreprises (PME comptant jusqu’à 20 travailleurs) employaient des travailleurs absents pendant au moins un mois pour cause de maladie ou d’accident privé. 

• 42 % des travailleurs absents pendant un mois ou plus, pour cause de maladie, ne retournent pas travailler dans l’année qui suit.

Une entreprise de 20 travailleurs ou moins sur dix (9,7 %) a au moins un travailleur absent pendant plus d’un an, en raison de maladie ou d’un accident privé. 

La Belgique compte actuellement un demi-million de malades longue durée et ce chiffre ne cesse d’augmenter. Les PME ne sont pas non plus à l’abri de cette évolution préoccupante.

En effet, d’après une enquête de Securex, près de 30 % des entreprises de moins de 20 travailleurs sont confrontées à des travailleurs absents pendant un mois ou plus pour cause de maladie ou d’accident privé. Les résultats soulignent la nécessité d’une prévention ciblée et d’une approche active de la réintégration, y compris au sein des PME, dans un paysage économique où 90 % des entreprises comptent moins de 20 travailleurs.

[…]

En investissant au maximum dans la prévention, les employeurs peuvent identifier et traiter les potentielles causes d’absentéisme avant qu’elles ne se manifestent. Les employeurs peuvent mettre des outils à disposition de leurs travailleurs et communiquer à leur sujet en interne.

Les petites entreprises peuvent, par le biais d’un service externe pour la prévention et la protection au travail, faciliter le contact avec un médecin du travail ou un conseiller en prévention et accompagner le travailleur et son supérieur hiérarchique dans son retour au travail.

Le travailleur bénéficie d’un accompagnement pour trouver un bon équilibre, maintenir sa santé et son rétablissement, gérer le stress et améliorer sa communication. Le superviseur et le chef d’entreprise peuvent également bénéficier d’un coaching ou d’une formation sur la manière de gérer correctement les absences, de maintenir un contact approprié avec les travailleurs, de faciliter leur reprise du travail et de les informer quant aux options possibles. 

Même au sein des petites entreprises, il est possible d’investir dans un travail maniable. Cela commence par l’instauration d’une culture de confiance dans laquelle les besoins et les limites des travailleurs peuvent être discutés ouvertement, et ce, de manière constructive.

Ensuite, l’accent peut être mis sur la personnalisation du travail, notamment en ce qui concerne le contenu de la fonction, le lieu de travail, les horaires de travail et la rémunération sur mesure via un plan cafétéria. De plus, il est essentiel de donner la priorité à un leadership de soutien au sein de l’organisation, ce qui profite à tous les travailleurs, présents et absents. 

La confiance et le dialogue sont importants pour une réintégration réussie du travailleur. Le temps joue un rôle crucial, car la probabilité d’un retour diminue au fur et à mesure que l’absence se prolonge. Maintenir un contact approprié avec les travailleurs absents est essentiel afin d’entretenir la relation et d’envisager l’avenir ensemble.

Cependant, cela doit toujours se faire avec l’accord des deux parties et sans pression. Une communication claire et accessible de l’employeur sur la réintégration fait toute la différence. En effet, des précédentes études menées par Securex ont montré que le stress des travailleurs concernant la partie administrative de la réintégration est aussi souvent un obstacle à un retour (rapide). 

4416 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Brabant wallonHainautLiège-VerviersNamur

Quels sont les vignobles wallons récompensés par un Belgian Wine Award 2024 ?

2 Minute(s) de lecture
La deuxième édition du Guide des vins belges Gault&Millau et des Belgian Wine Awards 2024 a été présentée ce mercredi à la…
Brabant wallon

Place aux artistes, de retour en Brabant wallon

1 Minute(s) de lecture
20 communes vont participer à l’opération “Places aux artistes” qui fait la part belle à de nombreuses disciplines artistiques : musique, cinéma, théâtre…
Brabant wallonHainautLiège-VerviersNamur

La SCAM se donne les moyens d’ouvrir une nouvelle ère pour l’agriculture wallonne

2 Minute(s) de lecture
La Société Coopérative Agricole de la Meuse (SCAM), acteur clé de l’agriculture wallonne depuis près de 70 ans, annonce le lancement d’une…