Wallonie picarde

WAP’INNOV

5 Minute(s) de lecture

La troisième édition du concours qui récompense les startups et entreprises les plus innovantes de Wallonie picarde, s’est clôturée ce 15 novembre par la remise des prix au Théâtre de Saint-Luc à Tournai. Parmi les 28 projets candidats au titre, la startup Polypea (Pecq) et l’entreprise Quality Set (Tournai) ont remporté le prix du jury. Le prix du public a été attribué à la startup Belvictus (Brunehaut) et au Groupe Dufour (Tournai).

Le WAP’INNOV 2023 était présidé par Geoffrey Pot, General Manager Operations de l’entreprise pharmaceutique Takeda à Lessines. La soirée de clôture qui a rassemblé près de 150 entreprises et acteurs économiques de la région, était diffusée en direct sur notélé.

Installée au sein du parc d’activité économique de Tournai Ouest 3 depuis 2020, Quality Set utilise des technologies de pointe pour produire des portes de garage en kit et sur mesure. L’entreprise, active dans le secteur depuis plusieurs décennies, a remporté le prix du jury WAP’INNOV dans la catégorie Entreprises. Grâce à son usine entièrement robotisée, Pierre Meulders et ses équipes proposent aux assembleurs des kits de quincaillerie complets, avec les différents composants répartis en nombre exact et en différents sachets identifiés pour chaque étape de montage. Les assembleurs encodent dans l’application de Quality Set les dimensions de la porte voulue et sélectionnent le niveau de finition désiré. Le programme calcule ensuite l’ensemble des éléments nécessaires à l’installation d’une porte personnalisée, livrée rapidement et simple à poser.

LE PRIX DU PUBLIC

Le prix du public de la catégorie Entreprise a récompensé le projet Recypale porté par le Groupe Dufour et Wanty. La solution novatrice imaginée en collaboration avec le Centre Terre & Pierre a pour objectif de recycler les pales d’éoliennes en intégrant la fibre de verre qui les compose, dans la fabrication de matériaux de construction (ciment, béton…). Les partenaires offrent ainsi une alternative à l’incinération ou à l’enfouissement des matériaux générés par dizaines de milliers de tonnes lors du démantèlement des parcs éoliens installés au milieu des années nonante en Europe notamment. En collaborant avec Wanty, le Groupe Dufour peut tester la mise en application industrielle pour créer à terme une usine de recyclage de pales d’éoliennes.

CÔTÉ START-UP

C’est la solution de film bioplastique imaginée par POLYPEA, à base d’amidon de pois, entièrement naturel et biodégradable qui a séduit le jury du WAP’INNOV. L’objectif de Gilles Crahay et son équipe est de fournir à l’échelle industrielle, une alternative durable au PVOH, un plastique pétro-sourcé soluble dans l’eau mais non biodégradable, utilisé dans les emballages de produits tels que les tablettes de lave-vaisselle et les pods de lessive. L’idée de développer un polymère naturel est née de la recherche de débouchés industriels pour l’amidon de pois produit par l’entreprise agro-alimentaire COSUCRA dont la famille Crahay est actionnaire. POLYPEA collabore avec l’Université de Mons et le centre de recherche et de production de l’entreprise McBride afin de mettre au point un procédé de production le plus vert possible. L’objectif des partenaires est double : limiter l’utilisation des ressources fossiles et réduire la pollution grâce à une biodégradation complète. Les startups Belvictus et Polypea, le Groupe Dufour et l’entreprise Quality Set sont lauréats de la troisième édition du concours WAP’INNOV L’équipe a déposé deux brevets sur sa formulation de polymère naturel et prévoit d’étoffer son effectif et son équipement pour pouvoir commercialiser son premier produit.

La startup BELVICTUS a conquis le public en présentant SANALIO, une alimentation saine pour chiens, équilibrée et éco-responsable. Ce nouveau concept de nutrition canine a été élaboré par Benjamin Dufour, porteur du projet et vétérinaire, en collaboration avec le pôle Nutrition de la Faculté de Médecine Vétérinaire de l’Université de Liège. SANALIO se distingue des autres produits conventionnels par sa composition soigneusement étudiée pour répondre aux besoins du chien. Le mélange qui ressemble à un muesli, est composé d’ingrédients certifiés bio et issus de l’agriculture européenne. Il suffit d’y ajouter une protéine pour obtenir un repas frais sur mesure. BELVICTUS a opté pour un contenant simple, mono-composé et recyclable dans un souci d’éco-responsabilité. SANALIO est commercialisé depuis mars 2021 et en vente chez les vétérinaires et éleveurs.
https://www.sanalio.bio/fr/

Lancé en avril dernier par Entreprendre.wapi, l’Agence de Stimulation économique de Wallonie picarde, et le média de proximité notélé, le concours WAP’INNOV 2023 a réuni 28 entreprises candidates. La qualité des dossiers soumis confirme la capacité d’innovation des entreprises de Wallonie picarde. Un territoire où la santé, le numérique, l’agro-alimentaire et la production de matériaux durables et recyclables sont des secteurs porteurs et bien représentés.

Au-delà du caractère innovant du projet, la motivation du chef d’entreprise, la viabilité de son projet, son implantation et son potentiel de création d’emplois en Wallonie picarde ont été des critères déterminants pour la sélection des lauréats. La troisième édition du concours était présidée par Geoffrey Pot, General Manager Operations de l’usine pharmaceutique Takeda à Lessines, entreprise innovante par excellence. Pour les startups et entreprises, la participation à WAP’INNOV est un bon coup de pouce. Au-delà de la récompense en cas de victoire, le concours leur permet de structurer le projet et de tester son potentiel, de lui apporter de la visibilité, d’avoir des retours extérieurs et rencontrer des partenaires et investisseurs potentiels. La qualité des projets présentés lors des éditions précédentes et l’engouement des entrepreneurs pour le concours sont révélateurs du dynamisme du tissu économique local mais aussi de la volonté des entreprises de valoriser leur savoir-faire et de partager leur expertise.

Le groupe pharmaceutique japonais pour qui l’innovation est un facteur clé dans la création d’un environnement de production durable, a investi près de 300 millions d’euros en 2022 dans son site de production de thérapies dérivées du plasma situé à Lessines. L’investissement comprend la construction d’une nouvelle usine de production et d’un entrepôt à zéro émission nette de carbone. Il permettra aussi d’accroître la numérisation des usines du groupe.

Geoffrey Pot déclare : ” Avec 1200 collaborateurs, notre site constitue un véritable vivier d’idées novatrices. Ceci combiné à notre collaboration très étroite avec l’écosystème biotech belge, composé d’universités et de fédérations biotechnologiques, nous permet de trouver des solutions innovantes et de les tester. Que ce soit pour augmenter la capacité de production, pour piloter nos opérations de manière plus numérique ou encore pour réduire notre empreinte écologique à tous les échelons de l’entreprise, l’utilisation de ces nouvelles technologies nous permet de traiter plus de patients, avec des produits de la plus haute qualité, tout en préservant notre planète. “

Vous pourriez aussi aimer
Wallonie picarde

Wallonie : Soutenez un projet de reboisement au Pérou et combattez le changement climatique !

1 Minute(s) de lecture
L’ACDA, une ONG belge de Péruwelz active au Pérou depuis 60 ans, lance un projet crucial pour reboiser les Andes et lutter…
Wallonie picarde

Inauguration d'une nouvelle éolienne chez Iscal Sugar : vers le zéro carbone

1 Minute(s) de lecture
La sucrerie Iscal a inauguré sa nouvelle éolienne lui permettant de couvrir toute sa production électrique et de tendre vers le zéro…
Wallonie picarde

LES BRASSERIES VANUXEEM, DUPONT & CAULIER SE DÉMARQUENT LORS DU RÉPUTÉ BRUSSELS BEER CHALLENGE

1 Minute(s) de lecture
Les bières de Wallonie Picarde ne font pas exception à la renommée mondiale des bières belges. En novembre dernier, lors du prestigieux…