Liège-VerviersNamur

Pierre Poncelet succède à Vincent Trevisan au bureau Deloitte Private de Liège

4 Minute(s) de lecture
Pierre Poncelet et Vincent Trevisan (Photo Valentin Bianchi / Deloitte)

C’est un passage de flambeau important ; après 12 années à la tête du bureau liégeois de Deloitte Private qui compte une trentaine de collaborateurs, Vincent Trevisan a choisi de quitter ses fonctions d’Associé au sein de Deloitte Private pour partir vers de nouveaux horizons. La reprise est assurée par Pierre Poncelet qui revient chez Deloitte après y avoir commencé sa carrière et dirigé une entreprise pendant de nombreuses années.

Ce changement est l’occasion de poser quelques questions à ces deux personnalités.

Rencontre avec Vincent Trevisan

  • Qu’est-ce qui vous avait séduit à vos débuts chez Deloitte ?

Deloitte m’avait proposé un projet d’entreprise qui correspondait à ce que je voulais réaliser moi-même : créer un bureau à Liège dédié aux PME et leur offrant des services d’expertise comptable et de conseils dignes des plus grandes entreprises. Nous étions alignés sur la vision et Deloitte a apporté en plus sa formidable capacité à attirer les talents et à soutenir toutes nos initiatives sur le marché.  
Venant du monde de la grande industrie, je souhaitais aider au développement des entreprises de ma région et parmi les BIG4, Deloitte est celui qui dispose du plus grand réseau de bureaux locaux qui permettent d’être proche des PME, tout en bénéficiant d’un réseau national et international ; bref, je pouvais bénéficier du meilleur des 2 mondes pour réussir notre projet.

  • Après 12 ans chez Deloitte, que retenez-vous ?

« Que l’important, c’est l’Humain. » Cette phrase est un peu bateau (déformation des consultants) mais elle s’avère terriblement vraie. Si vous engagez des personnes motivées, que vous consacrez personnellement du temps à leur formation théorique et pratique en travaillant sur les dossiers complexes, en rencontrant les clients et en résolvant ensemble leurs problèmes, vous ne pouvez que réussir dans votre projet. Vous aurez remarqué que je n’ai pas utilisé le mot Talents qui a une connotation de ressources professionnelles mais le mot Humain qui correspond plus à l’ADN du bureau de Liège car au-delà d’un travail stimulant, il y a le plaisir des moments de détente partagés entre nous et avec nos clients.
Engager les bonnes personnes et les former conduit à de bons résultats. Mon approche est de faire progresser les jeunes collaborateurs pour qu’ils puissent à leur tour challenger le management. 

  • Quelle est votre plus grande fierté ?

Ma plus grande fierté est d’avoir réussi le projet pour lequel j’étais venu chez Deloitte : créer un bureau intégrant l’expertise comptable, le conseil juridique, fiscal, social et le M&A. Avec l’aide de Luc Absil, nous sommes passés d’une dizaine de personnes à une trentaine aujourd’hui sur le bureau de Liège. Grâce à nos collaborations avec la CCI LVN, nous avons pu changer progressivement notre image auprès des PME en leur faisant comprendre que Deloitte Private leur est consacré.

Mon autre fierté est que nous ayons pu répondre aux demandes de nos clients, même les plus complexes, en articulant nos compétences afin d’offrir une solution intégrée. Le temps et l’argent de nos clients sont précieux et nous nous devons d’être efficaces et pragmatiques dans nos conseils.

  • Comment voyez-vous le futur du bureau Deloitte Private de Liège ?

Le bureau de Liège dispose d’une équipe stable et très expérimentée, capable de résoudre les problèmes les plus complexes, en articulant les compétences afin d’offrir une solution intégrée. Le fait de bénéficier de la puissance de Deloitte en terme d’investissements va permettre à l’équipe d’aider nos clients à répondre au mieux à l’incertitude et la complexité exponentielles de notre environnement.

  • Pourquoi avoir choisi Pierre Poncelet comme successeur ?

La personnalité de Pierre et son côté humain correspondent parfaitement à l’ADN du bureau de Liège. Il combine le côté local et la vision nationale, à travers ses responsabilités en tant que leader du projet ESG pour les PME en Belgique. Son pragmatisme va lui permettre de transformer le respect d’une norme qui s’impose à nos PME en une valeur ajoutée incontestable pour les entreprises.


Rencontre avec Pierre Poncelet

  • Avant de rejoindre Deloitte, quel a été votre parcours professionnel ?

Mon parcours est plutôt atypique. J’ai commencé ma carrière en consultance chez Deloitte pour ensuite me lancer dans l’entrepreneuriat au travers d’une entreprise en difficulté. Cela m’a permis de développer une très bonne compréhension du monde des PME, des contraintes et des réalités du quotidien d’un dirigeant d’entreprise. Cette aventure a pris fin prématurément et je suis alors retourné à mes premiers amours : le conseil aux sociétés. En 2023, Deloitte a repris contact avec moi pour me présenter un projet qui me permettait de valoriser toutes mes expériences professionnelles : consultant, entrepreneur et passionné des enjeux de la transition durable.

  • Vous connaissez donc bien la réalité des PME ?

Effectivement, je suis issu d’une lignée d’entrepreneurs wallons qui, depuis 1860, dirigent une brasserie familiale. J’ai grandi dans cet environnement entrepreneurial et je suis ravi de retrouver ces aspects dans mon métier de consultant. La dynamique économique de la Wallonie m’inspire une véritable passion.

  • Comment percevez-vous l’apport de Deloitte Private aux entreprises ?

Quotidiennement, nous conseillons des entreprises, petites et grandes, locales et internationales, pour les aider à atteindre leurs objectifs. En tant que conseiller de confiance, nous travaillons avec les entrepreneurs et dirigeants d’entreprises au travers de conseils comptables et financiers, stratégiques, fiscaux, juridiques, sociaux, ainsi que des services d’outsourcing financier et RH.

Ce qui fait notre force, c’est une équipe locale et pluridisciplinaire permettant de répondre, de manière pragmatique et pertinente, à toutes demandes de nos clients. Fondamentalement, nous transformons la complexité des entreprises en opportunité de se réaliser et d’atteindre leur plein potentiel.

  • Pourquoi avoir accepté ce défi ? Qu’est-ce qui représente le plus gros challenge ?

De toutes mes expériences professionnelles, Deloitte reste celle qui m’a procuré le plus de satisfaction sur les plans professionnel, intellectuel et humain. Revenir chez Deloitte, c’était un peu comme « retrouver ses racines ». Enfin, ma vision et mon ambition s’inscrivent dans la stratégie nationale de Deloitte qui place le développement de la Wallonie comme un de ses axes prioritaires.

  • Quelles sont vos aspirations pour le bureau Deloitte de Liège?

Au-delà d’être un conseiller de confiance, mon objectif est de développer notre stratégie au travers de 3 dimensions : être acteur de l’écosystème économique wallon, avoir un impact concret via les services fournis aux entreprises en leur apportant une réelle valeur ajoutée ainsi que renforcer notre proximité auprès de nos clients, de leur réalité et de leurs enjeux.

4371 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Namur

Le domaine du Pré Mathy s’enrichit d’un nouveau centre de bien-être

2 Minute(s) de lecture
Emmanuel Nonet vient d’ouvrir un nouveau centre dédié au bien-être et au développement personnel au sein de son domaine du Pré Mathy,…
Liège-Verviers

Le VentureLab met ‘La Génération Transition’ en marche

2 Minute(s) de lecture
Le VentureLab, à Liège, lance un nouveau programme cet été : ‘Génération Transition’ s’adresse aux jeunes qui ont envie d’entreprendre pour la transition…
Liège-Verviers

L’ULiège déploie de nouveaux équipements pour les utilisateurs du vélo

2 Minute(s) de lecture
C’est ce jeudi que les nouveaux parkings vélos sécurisés de l’Université de Liège sont inaugurés au Sart Tilman pour répondre aux besoins…