Wallonie

Les Epicuriales fédèrent les gastronomes au parc de la Boverie à Liège

2 Minute(s) de lecture

Une vingtaine de restaurateurs et de traiteurs ainsi que 25 grands Chefs accueilleront les fins gourmets lors du long week-end de la Pentecôte, du jeudi 16 mai au lundi 20 mai, dans le parc de la Boverie de Liège. Les Epicuriales connaissent un succès grandissant; l’année dernière, le record de participation a même été dépassé de 40%, l’événement attirant quelque 20.000 gastronomes.

Cet événement est un moment important pour la mise en avant et la promotion du secteur.
Cette année, dix-neuf restaurateurs ou traiteurs, soit un de plus que l’année dernière, animeront durant les cinq jours de grandes tentes en forme de pagodes, sélectionnés pour leurs qualités et leur talent, tandis que vingt-cinq grands Chefs invités proposeront (sur réservation) des menus de prestige dans la Tente des Chefs sur le temps de midi ou en soirée, et défendront ainsi haut et fort la gastronomie du pays de Liège. 

Le concept reste simple : les Epicuriales convient le visiteur à une vraie balade gastronomique dans les tentes animées par des restaurateurs du pays de Liège. Le visiteur est invité à tester une entrée dans une première tente, à déguster un plat dans une deuxième et à prendre son dessert dans une troisième.

Cette édition est marquée par une plus large ouverture vers la province de Liège, avec des exposants provenant, outre de Liège, de villes voisines comme Visé, Huy, Tilff et Spa.

Par ailleurs, vingt-cinq grands Chefs invités proposeront – sur réservation – des menus de prestige dans la Tente des Chefs sur le temps de midi ou en soirée, et défendront haut et fort la gastronomie du pays de Liège. 

Les Epicuriales mettent deux chefs à l’honneur pour cette nouvelle édition : Denis Groison, du « Mazenay » à Paris 3ème, et Alfio Bruseghini, âme de l’Albergo Colombo au sein de la Valtellina dans les Alpes italiennes.

Des grands Chefs d’ici et d’ailleurs

Ce sera aussi l’opportunité de découvrir d’autres grands Chefs étrangers, comme Mehdi Kebboul, féru d’histoire de la gastronomie française et adepte d’une cuisine franche et colorée, André Le Letty, patron du Bistro du Maquis au pied de la Butte de Montmartre, Jean-Marc Notelet, spécialiste des épices et chef du Caïus à Paris à l’inventivité débridée, Luca Bini que l’on a bien connu à Liège aux cuisines du restaurant toscan ‘Il Campo’, Jean-Sébastien Prijot, Chef du restaurant ‘Au Torè’ intégré au Lodji Hôtel à 1.425 mètres d’altitude sur les hauteurs de Saint-Martin-de-Belleville en Savoie, ou bien encore Peter Van Rooij, animant le « Vanille » à Eijsden de l’autre côté de la frontière.

Mais citons aussi des jeunes talents émergents de la gastronomie liégeoise comme Yann Stroobant (« Cabale ») accompagné de Daniel Demolin (Danieli), Max Zimmer (« Un Max de Goût » à Comblain), Elvis Lambillotte (l’Origo Restaurant à Cointe), Anaïs Marchettini (Chef à domicile le Lauriers), Elias Seggaï (« Taverne de Trooz ») ou Hyun Frère (« Le Sauvage »), des valeurs sûres comme Yannick Bougnet (« Cuisine de Yannick » à Liège), Jifi Skocek (le « Terra » à Nandrin), Luc Marchant et Fabrice Miserotti (le « Golden Horse ») ou encore Jean-Luc Daniel (le « Cabochon »), ainsi que pour représenter le secteur très actif des traiteurs, Agron Billa (« Traiteur Goosse »), Luc Delvaux, traiteur artisan et chef à domicile, Vincent Lengelé, ou encore John Tibolla, bien réputé sur les hauteurs de l’Amblève… Sans oublier un nom aussi prestigieux en pays de Liège que celui du fidèle Michel Germeau !

(Photo Epicuriales)

4371 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Wallonie

La Wallonie renforce les infrastructures et les équipements des centres de compétence et IFAPME

1 Minute(s) de lecture
A l’heure où la formation est devenue un enjeu majeur pour l’économie, le gouvernement wallon vient de dégager une trentaine de millions…
Wallonie

Les employés souvent malades durant leurs vacances...

3 Minute(s) de lecture
Plus de la moitié des employés (52%) ont déjà été malades pendant leurs vacances. Depuis cette année, ils peuvent récupérer ultérieurement ces…
Wallonie

Quelles sont les attentes des entrepreneurs wallons, inquiets pour l’avenir ?

2 Minute(s) de lecture
À la veille des élections, AKT for Wallonia (UWE) a sondé les CEO wallons à l’occasion de son traditionnel point conjoncturel. Si…