Brabant wallon

Intentions de départ des travailleurs : forte augmentation…

2 Minute(s) de lecture

Durant le second trimestre de 2024, 12,4% des travailleurs belges envisageaient de quitter leur employeur à court terme. Les intentions de départ à court terme ont augmenté de 80% par rapport à 2021 (6,9% à l’époque). C’est ce qui ressort d’une enquête réalisée par le prestataire de services RH Securex. Il est intéressant de constater que la volonté de départ à court terme est plus forte chez les travailleurs absents en raison de maladie.

De plus, ce sont surtout les ouvriers qui sont les plus enclins à un départ à court terme. En termes de régions, Bruxelles et la Flandre affichent les intentions de départ les plus élevées, tandis que la Wallonie reste stable. « Cette intention de départ est un signe avant-coureur pour les employeurs » avertit Frank Van der Sijpe de Securex.

Durant la période d’avril-mai 2024, un travailleur sur quatre a répondu « oui » à la question : voulez-vous quitter votre employeur à court terme. C’est 80% de plus qu’en 2021 (6,9% à l’époque) alors que l’intention de départ à long terme est, elle, restée stable à 19%.

Une autre étude précédemment réalisée par Securex prouve que malgré une baisse des départs volontaires en 2023, ceux-ci restent encore à un niveau élevé (11%). Cela signifie qu’un travailleur sur 10 sous contrat à durée indéterminée a volontairement quitté son emploi en 2023. Ceci combiné à la forte augmentation des intentions de départ à court terme suggère un potentiel flux important de départs volontaires en 2024.

Des différences selon la taille des entreprises, les régions, la situation des travailleurs…

Le fait d’être en arrêt maladie joue un rôle important dans l’intention de départ des travailleurs. Près d’un travailleur sur quatre (23,4 %) absent pour raison de maladie au moment de l’enquête (congés mineurs, accidents du travail et congés de maternité exclus) souhaite quitter son employeur à court terme. C’est plus de deux fois plus que chez les travailleurs n’étant pas en arrêt maladie (11,3 %). 

Dans les entreprises comptant jusqu’à cinq cents employés, 15 % des travailleurs souhaitent quitter leur employeur à court terme. Ce chiffre est presque deux fois plus élevé que celui des travailleurs des grandes entreprises de plus de cinq cents employés (8,4 %).

Le pourcentage d’ouvriers souhaitant quitter leur emploi à court terme est beaucoup plus élevé que celui des employés. Ainsi, 17,9 % des ouvriers souhaitent quitter leur employeur au deuxième trimestre de cette année (contre 9,1 % en 2021), contre 10,1 % des employés (contre 6 % en 2021). Le télétravail n’impacte pas ces intentions de départ. ​ 

C’est à Bruxelles que les intentions de départ à court terme sont les plus élevées. Effectivement, avec 15,1% des travailleurs, cette intention est 3,25 fois plus élevée qu’en 2021. En région flamande, 12,7 % des travailleurs souhaitent quitter leur employeur actuel à court terme, soit une augmentation de 74,3 % par rapport à 2021. En Wallonie, l’intention de quitter son emploi est restée stable à 10,1 % au cours des trois dernières années.

4404 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Brabant wallonLiège-VerviersNamur

D’Ariane à Maia Consulting, le cabinet de conseil en marketing spécialisé est boosté par l’IA

2 Minute(s) de lecture
À l’aube de son 4ème anniversaire, le cabinet de conseil en marketing spécialisé pour les PME B2B innovantes Ariane Consulting est devenu…
Brabant wallon

METIER/PASSION -ARNAUD SZALIES (The Place To Be) : les fruits de la passion en coupes...

2 Minute(s) de lecture
Champion d’Europe de pâtisserie ! En remportant ce titre à Genève en 2016, avec son équipe : Nicolas Arnaud, David Redon et Mathieu…
Brabant wallon

METIER/PASSION : Kostia & Maxime Mandrake

2 Minute(s) de lecture
Kostia : Entre deux !Ko KOSTIA : “Entre deux“ Kostia est un humoriste waterlootois né pour déclencher les rires. Durant 5 ans, en…