Wallonie

Soudage, usinage, maintenance : 228 jeunes dans les starting-blocks de l’emploi

1 Minute(s) de lecture

Soudage, Usinage, Maintenance en électricité et mécanique : les jeunes bien formés dans ces disciplines sont difficiles à trouver. C’est pourquoi l’IFPM Ouvriers –  le fonds sectoriel de formation du secteur des technologies industrielles –  organise chaque année au printemps des épreuves pratiques et théoriques. Ces tests sont basés sur des critères de travail en entreprise et non sur des connaissances acquises sur les bancs de l’école. Les épreuves sont organisées pour les Soudeurs (Étincelle d’or), pour les Usineurs (Mécatrophy) et pour les Électriciens-automaticiens et Mécaniciens-automaticiens (Maintenance Trophy).

Ce 3 juin, l’IFPM Ouvriers a mis à l’honneur les jeunes qui ont réussi ces épreuves : 515 jeunes y ont pris part cette année, et 228 ont décroché leur Brevet sectoriel. Les trois meilleurs de chaque métier ont été récompensés avec les « Technios Trophies » d’or, d’argent et de bronze. A la clé : de beaux cadeaux en lien direct avec leur future profession. Mais aussi, bien souvent, des employeurs qui les attendent au bas du podium ! Organisée à Tihange, la cérémonie officielle s’est déroulée en présence de plus de 800 personnes : des parents, des professeurs, des employeurs et de nombreuses personnalités, dont les Ministres Marie-Martine Schyns, Eliane Tillieux et Harald Mollers (Communauté germanophone).

Des employeurs au pied du podium
Parmi ces entreprises qui engagent, on trouve des noms connus comme Safran Aero Boosters (ex- Techspace Aero), la FN, Cegelec, Audi Bruxelles, mais aussi des PME moins médiatisées comme les Ateliers De Ceuster, Agrispace ou Deom. Ces entreprises recherchent des tuyauteurs industriels, des électromécaniciens, des techniciens frigoristes, des usineurs, des soudeurs, des mécaniciens de maintenance… « Toutes des fonctions qui se retrouvent d’année en année dans le Top 10 de la liste des métiers en pénurie établie par le Forem », épingle Thierry Castagne, Président du fonds sectoriel.

«Les mains dans le cambouis » : mettre fin au cliché
Cette image de métiers salissants et peu valorisants n’est plus de mise. Aujourd’hui, les techniciens de pointe intègrent les nouvelles technologies : connectivité, moteurs électriques, performance énergétique, contrôle qualité, régulation d’air… Autant d’enjeux pour construire la société de demain.

3507 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
NamurWallonie

Deux start-ups internationales s’implantent en Wallonie grâce au binôme WSL/Awex

1 Minute(s) de lecture
Triseum, une entreprise américaine de jeux éducatifs, et SDR Technologies, une société française de conception d’outils dédiés à l’analyse du spectre à…
NamurWallonie

2/3 des sites internet belges ne sont pas conformes à la législation RGPD

4 Minute(s) de lecture
Il y a exactement quatre ans, le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) entrait en vigueur. En conséquence, toutes les…
Wallonie

'Urgence Talents' pour lancer l’EU Biotech Campus : les biotechs se mobilisent

2 Minute(s) de lecture
Pour préparer le terrain en vue de l’ouverture en 2025 de l’EU Biotech Campus à Gosselies, un consortium public/privé lance Urgence Talents,…