Wallonie

Publié le 21-11-2019 | CP.

Protection UNIT et Fact GROUP s’unissent pour devenir le leader 100% belge du gardiennage

Dans un secteur de la sécurité privée et du gardiennage en pleine mutation, Protection UNIT annonce l’acquisition de Fact GROUP, un acteur clé du secteur depuis 20 ans. Désormais, avec 1.350 collaborateurs, Protection UNIT affiche ses ambitions : expansion dans le nord du pays, recrutement et formation d’agents, développement de nouveaux produits grâce à l’investissement dans les nouvelles technologies. Avec une identité 100% belge.

Protection UNIT et Fact GROUP annoncent aujourd’hui leur union à l’heure où le secteur de la sécurité privée et du gardiennage est en pleine mutation. « Il ne s’agit pas seulement d’additionner des chiffres d’affaires et des parts de marché, mais également de réunir des femmes et des hommes, des méthodes de travail et des expertises complémentaires pour porter un projet ambitieux, 100% belge », explique Samuel Di Giovanni, CEO de Protection UNIT.Un rapprochement qui était naturel pour les deux hommes : « C’est la rencontre de deux entrepreneurs belges qui partagent une vision commune où l’humain, la qualité du service et l’agilité sont nos meilleures armes pour imposer notre projet d’entreprise et devenir la solution la plus qualitative sur le marché ».

« Cette union, c’était l’occasion unique de se renforcer mutuellement pour se positionner comme une entreprise leader, solide et en capacité de répondre aux nouvelles missions telles que le prévoit la nouvelle « loi Jambon (*) » de 2017 réglementant la sécurité privée et particulière», enchaîne Yves Bastin, actuel CEO de Fact GROUP et qui occupera désormais la fonction de COO (Chief Operating Officer) en charge de la division gardiennage du groupe.

Avec une force de frappe de 1.350 collaborateurs (500 collaborateurs Protection UNIT + 850 collaborateurs Fact GROUP), Protection UNIT compte bien continuer à se développer avec l’objectif d’atteindre les 2.000 collaborateurs d’ici 3 ans. « Cette union c’est évidemment une opportunité de développement et donc de recrutement, avec un investissement prioritaire dans la formation de nos agents comme levier de performance. Nous devonsformer et recruter des profils correspondant à la nécessaire transformation du métier. Nous voulons incarner la nouvelle image de l’agent de sécurité qui doit être davantage axée sur le service, l’hospitalité, la prévention. Sans oublier la féminisation de la profession qui doit s’accélérer », insistent les deux hommes.

Autre priorité : l’investissement dans les nouvelles technologies.« Les nouveaux outils permettent à nos agents de monter en compétences car ils nécessiteront toujours une supervision humaine, les agents vont donc devoir de plus en plus se spécialiser. Cela sera une de nos forces ! Ces nouvelles technologies, comme les drones, sont une opportunité de rendre le travail d’agent de sécurité plus simple et plus efficace tout en permettant de proposer des services plus adaptés pour nos clients », insiste Samuel Di Giovanni.

Et justement, quant aux clients des deux entreprises, « Aucun bouleversement ! », rassurent Samuel Di Giovanni et Yves Bastin qui vont travailler à une intégration progressive tout en maintenant une haute exigence au niveau de la qualité du service. « C’est comme une famille qui s’agrandit, cela demande de l’écoute et de l’attention. Nous continuerons à nous développer en conservant cet esprit familial, notre connaissance du terrain et ce lien de confiance tissé au fil des années avec nos clients et nos partenaires », concluent-ils.

Photo : Samuel Di Giovanni – Copyright : Protection Unit  

 

 

 

 

 

 

 


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑