Brabant wallon

2020 : inBW a prouvé sa résilience…

3 Minute(s) de lecture

Ce mercredi 23 juin s’est tenue, sous forme virtuelle, l’Assemblée générale d’in BW. A son ordre du jour notamment,l’approbation du Rapport annuel 2020. Ce point a été approuvé à une large majorité. 

Que retenir de ce Rapport annuel 2020 ?

Christophe Dister, Président d’in BW : « Comment ne pas évoquer la crise sanitaire ? Celle-ci a nécessité unemobilisation maximale de nos équipes pour assurer la continuité de nos services sans que les difficultés ne soienttrop ressenties. Je tiens à féliciter notre personnel ! Malgré la charge émotionnelle et les incertitudes, nous sommesparvenus à atteindre la grande majorité de nos objectifs, démontrant une nouvelle fois que nous ne sommes jamais àcourt d’énergie, d’idées et de talent pour relever les défis qui attendent le Brabant wallon. »

Le cycle de l’eau – Eau potable : un programme quasi respecté !

Yves Renson, Directeur du département : « Nous sommes parvenus à sécuriser l’approvisionnement malgré les périodes de sécheresse et les records de consommation,avons respecté la quasi-totalité de nos programmes d’investissements en matière de production et de distribution et avons fourni une eau de qualité à un prix maîtrisé. Notre CoûtVérité Distribution est inchangé depuis 2014 et il est l’un des plus bas de Wallonie ! Nous ledevons à notre excellent rendement et à l’optimisation de nos coûts d’exploitation. » 

Assainissement des eaux usées : de belles réussites !

Pierre Leuris, Directeur du département : « Nous avons été les 1ers en Wallonie à obtenir un Arrêté d’expropriation sous la nouvelle législation et avons atteint, pour la 1ère fois, tous nos objectifs en matière d’inspection et de cadastre des égouts. Cerise sur le gâteau : nous sommes parvenus à négocier avec la SPGE un programme d’investissements enstations d’épuration et collecteurs d’eaux usées de plus de 65 M€ (soit deux fois supérieurà notre programme actuel !). Celui-ci constituera la base de notre travail pour les années à venir. » 

Cycle des déchets – Collecte & recyclage : une année d’une extraordinaire intensité !

Etienne Offergeld, Directeur du département Valmat collecte : “Changement de partenaire pour de nombreuses collectes, élargissement des collectes de matières organiques, équipement de nouvelles communes en conteneurs à puce, travaux de rénovation dans nos recyparcs, … Rarement nous avions dû tant donner pour remplir nos missions.”

Valorisation : un service ininterrompu malgré les difficultés

Laurent Mafa, Directeur du département Valmat industrie : ” Nous avons dépassé la barre des 70.000 tonnes de déchets transitant par notre Centre de transfert à Mont-Saint-Guibert, unrecord depuis sa mise en service ! A l’Unité de Valorisation Energétique de Virginal, les excellentsrésultats de 2019 se sont confirmés jusqu’à l’automne … Puis il y a eu un incendie et des arrêts techniques mais le service a été assuré en continu malgré les difficultés ! “

Développement économique et territorial : le cap a été gardé !

Valérie Kessen, Directrice du département : « Malgré des moments pénibles, nous avons mené à bien de nombreux projets : 16,5 hectares de terrains ont été cédés dans nos parcs d’activité économique, ce qui démontre que le Brabant wallon reste particulièrement attractif pour les investisseurs, finalisation des infrastructures aux Portes de l’Europe,multiples études visant des révisions du plan de secteur en vue de créer de nouveaux parcs,… Bonne nouvelle aussi au Crématorium du Champ de Court puisque nous avons obtenu lepermis unique en vue de l’agrandissement de nos installations, une absolue nécessité vu la croissance moyenne de ± 10% /an des cérémonies depuis sa mise en service. » 

Finances – L’impact de la crise sanitaire est resté maîtrisé

Christophe Dister, Président : « Nous avons dû faire face à certains surcoûts afin de respecter les mesures sanitaires lorsdes collectes de déchets, par exemple, et certains de nos locataires (bâtiments-relais, centres d’entreprises, …) ont malheureusement fait faillite, ce qui s’est ressenti sur nos revenus locatifs. Nos chiffres de ventes de terrains n’ont pas non plus été ceux espérés, mais ils sont malgré tout restés honorables. De manière générale, nous pouvons nous estimer heureux : notre santé financière reste saine, de très nombreuses actions ont pu être menées malgré les conditions difficiles et des projets ambitieux, avec une vision intercommunale, vont se concrétiser en 2021 et dans les années à venir: vaste réflexion sur l’avenir de la gestion des déchets, digitalisation des services communaux via une plate-forme d’agrégation de services et d’informations locales dans le cadre de l’appel à projets « Territoire intelligent », nouvelles filières de recyclage, projets immobiliers dans nos parcs d’activité économique, … »

Rapport consultable sur : https://www.inbw.be/publications-bw

https://www.inbw.be/publications-bw

4424 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Brabant wallon

The Friends by Verhulst : 75 ans sous le signe de la croissance et la diversification

5 Minute(s) de lecture
Lancée au départ sur les terrains de foot sous le nom de Verhulst, l’agence d’event et de communication The Friends n’a cessé…
Brabant wallon

16 nouveaux employés actionnaires chez Easi

2 Minute(s) de lecture
Easi, pionnière de l’actionnariat participatif en Belgique depuis 2012, franchit une nouvelle étape en accueillant 16 nouveaux employés parmi ses actionnaires. Ils…
Brabant wallon

Comportement toxique du supérieur hiérarchique : près d'1/10 des travailleurs y serait confronté

3 Minute(s) de lecture
En Belgique, 9,3% des travailleurs sont confrontés à des comportements toxiques de la part de leur supérieur hiérarchique, caractérisés par un contrôle…