Liège-VerviersNamur

Le groupe Idema rachète Marbotic en France pour proposer des «apprentissages magiques»

3 Minute(s) de lecture

Le groupe familial belge Idema vient d’investir 750.000 euros dans une nouvelle extension de son siège de Thimister-Clermont et un million d’euros dans l’achat d’un bâtiment à Bruxelles. Ce spécialiste de la promotion de l’éducation physique et sportive grâce à la réalisation et à la maintenance d’infrastructures de qualité a également un siège d’activités à Ciney.
L’entreprise ne cesse de grandir depuis 30 ans pour atteindre un chiffre d’affaires en 2022 de 22 millions d’euros et compter 77 collaborateurs.
« 35% de notre personnel est au moins trilingue » se réjouit Christian Pirali, son fondateur et administrateur-délégué. « Nous sommes également présents en Flandre et à l’international via différents bureaux. » Son fils Yannick développe le département Lü, tandis que sa fille Jessica pilote la «supply chain» et les actions marketing du groupe.

L’entreprise a reçu la visite, ce vendredi, du Ministre wallon de l’Economie Willy Borsus, du Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles Pierre-Yves Jeholet et de l’administrateur-délégué de l’Union Wallonne des Entreprises Olivier de Wasseige. 

Le savoir-faire et le succès d’Idema, c’est 3 métiers qui s’adressent aux collectivités publiques ou privées en Europe : la distribution d’articles sportifs, la réalisation de chantiers d’infrastructures sportives intérieures et extérieures, ainsi que la maintenance de ces infrastructures par l’entretien et le dépannage.

Via ses branches Megaform et Lü, le groupe Idema est également présent à l’international et notamment sur les marchés français, allemand, néerlandais et dans les pays nordiques (Suède, Finlande et Danemark); en 2022, l’ensemble de ces pays représente en effet 73% du chiffre d’affaires de Megaform et… 96% des 122 commandes de gymnases interactifs via Lü.

Offre digitale avec un partenaire québécois

Si la palette d’activités du groupe Idema est très large, elle se distingue en effet particulièrement sur les marchés par son développement innovant dans le digital avec l’installation de gymnases interactifs réalisée par sa branche Lü.
Cette activité en plein essor est appelée à croître davantage. Elle est née en 2018 grâce au partenariat avec Lü Aire de Jeu Interactive, une entreprise développée à Québec par le Canadien Vincent Routhier.

Les gymnases interactifs installés par Idema via Lü s’accompagnent d’une cinquantaine d’applications qui s’adressent aux plus jeunes mais aussi à tous les âges. Le troisième âge et les personnes à besoins spécifiques ne sont pas oubliés. C’est même une très vaste communauté qui suit ces applications et leurs évolutions.
Les gymnases interactifs permettent d’envisager l’éducation physique et sportive sous un autre jour grâce aux multiples expériences proposées. Cette solution permet aussi de lutter contre une forme de décrochage sportif en intéressant des enfants qui sont plus accros aux écrans qu’aux exercices physiques.

« Digitaliser une salle de sport dans une école ou au sein d’une commune, c’est s’équiper d’une technologie actuelle aux multiples applications sportives » explique Christian Pirali. « Mais c’est aussi permettre que d’autres activités, comme des spectacles, puissent y avoir lieu. C’est donc mieux utiliser les espaces disponibles. Chez Idema, nous sommes partisans de l’économie de la fonctionnalité : tirons d’abord le meilleur parti des équipements (pré)existants avant de vouloir créer du neuf. »

Acquisition en France

Le groupe verviétois et son partenaire québécois viennent de racheter Marbotic, une entreprise française implantée à Bordeaux qui propose un outil éducatif et interactif développé selon la méthode Montessori (basée sur l’éducation sensorielle et kinesthésique de l’enfant).
Cette nouvelle acquisition permettra à Idema de disposer de son propre « studio créatif » et de produire aussi du contenu, afin de proposer de nouvelles solutions innovantes et multisensorielles au monde de l’éducation.

« Avec le rachat de Marbotic, nous souhaitons pouvoir créer et proposer des expériences d’apprentissage magiques afin que chaque enfant puisse développer tout son potentiel » ajoute Christian Pirali. « J’ai été séduit par l’approche multisensorielle de l’apprentissage développée par Marbotic. Chez Megaform, nous plaçons l’éducation au centre de notre mission, et donc le partenariat avec Lü Aire de Jeu Interactive pour l’acquisition de Marbotic fait sens. »

Fondée en 2011, Marbotic a développé un produit à la fois éducatif et interactif, visant à soutenir les jeunes enfants dans l’apprentissage de la lecture et des mathématiques. Traduits dans 10 langues déjà, le nombre de produits Marbotic vendus s’élève à plus de 115.000 dans les foyers et les écoles de 52 pays, alors que son application éducative a été téléchargée à 5 millions de reprises.

(Photo Idema)

4424 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Liège-Verviers

The Huggy’s Bar devient Huggys, et poursuit son expansion

1 Minute(s) de lecture
La date du 22 juillet 2024 marque un tournant dans l’aventure entrepreneuriale de The Huggy’s Bar qui s’appelle désormais Huggys. L’enseigne de…
Liège-Verviers

Ces entrepreneuses, ‘toutes des graines de changement’ : clap 2e

1 Minute(s) de lecture
Dès septembre, le VentureLab démarre à Liège la 2e édition de son programme de renforcement et de rencontres à destination des femmes…
Liège-Verviers

SERIE D’ETE - Des roues de vélo pour les compétitions

2 Minute(s) de lecture
‘Ces entreprises qui font vivre le sport’. Euro de football, JO, Paralympics… : 2024 est une année sportive. L’opportunité de lever le…