Liège-Verviers

Dendrogenix : 1er essai clinique sur un médicament pour lutter contre la perte auditive liée à l’âge

1 Minute(s) de lecture

La société Dendrogenix est hébergée au sein du GIGA de l’ULiège et est spécialisée dans l’étude et le développement des Dendrogénines. La start-up, créée en 2018, vient d’annoncer le lancement de son essai clinique pour le traitement de la presbyacousie ou perte auditive liée à l’âge qui reste à ce jour uniquement traitée avec des appareils médicaux.

Développées par Dendrogenix, les Dendrogénines sont de petites molécules issues du métabolisme du cholestérol qui stimulent la différenciation cellulaire et favorisent la survie neuronale. De nombreuses études précliniques indiquent que ces composés pourraient offrir des solutions thérapeutiques pour les pathologies résultant d’une déficience neuronale synaptique, telles que la perte auditive liée à l’âge ainsi que certains troubles neurodégénératifs.

Une étape clé pour le développement de la jeune pousse médicale liégeoise
La start-up liégeoise vient d’obtenir de la part de l’agence du médicament, l’autorisation de programmer les deux premières phases des essais cliniques sur l’humain. Une étape clé dans le développement de cette jeune société qui peut maintenant espérer convaincre de nouveaux investisseurs à rejoindre Noshaq qui a offert un soutien sans faille au projet.

« Ces deux phases d’essais cliniques devraient durer 24 mois et nous espérons que le médicament sera sur le marché d’ici 2030. Il s’agit d’un espoir énorme pour des millions de personnes qui pourrait ainsi disposer d’un traitement complémentaire à l’appareillage électronique qui fonctionne comme un amplificateur des sons. Notre médicament aura effectivement la capacité d’améliorer la compréhension et l’intelligibilité de la parole et aidera le patient à pouvoir comprendre ses interlocuteurs dans des environnements bruyants » explique Stéphane Silvente, cofondateur et CEO de Dendrogenix.

Actuellement l’entreprise occupe, consultants compris, une vingtaine de personnes et espère se développer en fonction des résultats de ces premiers essais. En ce qui concerne ses futures recherches, Dendrogenix travaille déjà sur des traitements pour les patients victimes d’AVC et sur d’autres pathologies dans le domaine de la dégénérescence neuronale.

Photo : Dendrogenix
de gauche à droite : Dr. Nicolas Caron (CDO), Alice Belissa (Clinical project manager), Stéphane Silvente (CEO), Linda Lebon (Regulatory Expert), Paula Diaz (Clinical Research Associate Sr – ECSOR), Dr. Pierre Attali (CMO)

62 posts

À propos de l’auteur
Journaliste
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Liège-Verviers

The Huggy’s Bar devient Huggys, et poursuit son expansion

1 Minute(s) de lecture
La date du 22 juillet 2024 marque un tournant dans l’aventure entrepreneuriale de The Huggy’s Bar qui s’appelle désormais Huggys. L’enseigne de…
Liège-Verviers

Ces entrepreneuses, ‘toutes des graines de changement’ : clap 2e

1 Minute(s) de lecture
Dès septembre, le VentureLab démarre à Liège la 2e édition de son programme de renforcement et de rencontres à destination des femmes…
Liège-Verviers

SERIE D’ETE - Des roues de vélo pour les compétitions

2 Minute(s) de lecture
‘Ces entreprises qui font vivre le sport’. Euro de football, JO, Paralympics… : 2024 est une année sportive. L’opportunité de lever le…