Liège-VerviersNamur

Une tour numérique à Namur pour les aéroports wallons

2 Minute(s) de lecture

Le premier centre de tours de contrôle numérique de Belgique sera implanté à Namur en 2026.
D’une part, un seul bâtiment érigé à Namur, dont la Sowaer est le maître d’ouvrage, abritera les futures tours des aéroports de Liège et Charleroi et remplacera à terme les anciennes tours physiques présentes sur chaque aéroport. D’autre part, des mâts équipés de caméras seront installés sur les aéroports de Liège et de Charleroi. C’est Skeyes qui fournit l’équipement spécifique nécessaire.

Grâce à ces caméras, les contrôleurs aériens pourront gérer à distance les mouvements d’avions au sol, sur les pistes de décollage et d’atterrissage et aux abords de l’aéroport. Cette nouvelle technologie fournira aux contrôleurs beaucoup plus d’informations que celles dont ils disposent à l’œil nu, en particulier lors de mauvaises conditions climatiques.  Cette solution contribuera à l’amélioration de la sécurité de la navigation aérienne et à l’efficacité de la gestion du trafic.

Le premier mât équipé de ces caméras a été érigé ce lundi à l’aéroport de Liège, au sud des pistes, marquant sur le terrain la première étape concrète de ce projet ambitieux. Il constitue une étape importante dans la mise en œuvre du premier centre de tours de contrôle numérique belge mené conjointement par la Sowar et Skeyes. D’une hauteur de 46 mètres, et équipé de caméras à la technologie avancée, il sera plus haut que la tour de contrôle actuelle, culminant à 40 m.

La mise en fonction des caméras, en mode test, est prévue pour début 2024 (et au cours de l’année 2024 pour l’aéroport de Charleroi) ; elle permettra à Skeyes de travailler avec des images réelles pour la configuration de son système de tour de contrôle numériques dont la mise en opération est prévue en 2026.

« Nous sommes ravis de nous rapprocher encore un peu plus de cette évolution majeure dans le contrôle du trafic aérien » explique Johan Decuyper, CEO de Skeyes . « Skeyes investit dans les technologies innovantes pour améliorer constamment la sécurité aérienne et les tours numériques constituent l’avenir de la gestion du trafic aérien. Nos équipes se préparent activement à cette évolution, notamment grâce au simulateur opérationnel dont nous disposons depuis cette année. »

Nicolas Thisquen, président du Comité de Direction de la Sowar, se réjouit de cette avancée : « Cette première étape marque la concrétisation d’un projet novateur minutieusement élaboré par nos équipes en parfaite collaboration avec Skeyes depuis plus de 2 ans ».

« Ce premier centre de tours de contrôles numérique s’inscrit parfaitement dans le tournant digital pris par Liege Airport » souligne Laurent Jossart, CEO Liege Airport. « Une vingtaine de projets sont d’ailleurs en cours, dont GMTMS, un système de suivi et gestion des mouvements de marchandises, LGG Connect, une plateforme web centralisée pour la communauté cargo, le développement de la 5G,… Ces initiatives, comme celle de tour numérique, améliorent l’opérationnalité, la centralisation des données et favorisent les synergies. »

(Photo Sowaer/Skeyes)

4416 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Liège-Verviers

L’entreprise Schreiber surfe sur les J.O. à …Tahiti

1 Minute(s) de lecture
La société Schreiber a décroché un contrat avec les organisateurs de Paris 2024 pour installer des chapiteaux en Polynésie à… Tahiti ! Cette…
Namur

SERIE D’ÉTÉ - Une salle d’escalade pour vivre sa passion et la transmettre

3 Minute(s) de lecture
‘Ces entreprises qui font vivre le sport’. Euro de football, JO, Paralympics… : 2024 est une année sportive. L’opportunité de lever le…
Liège-Verviers

SERIE D’ETE - Une activité sportive pour une planète plus propre

3 Minute(s) de lecture
‘Ces entreprises qui font vivre le sport’. Euro de football, JO, Paralympics… : 2024 est une année sportive. L’opportunité de lever le…