Lg-Verviers

Publié le 07-02-2018 | CP.

Un consortium d’industriels belges s’engage dans la relance du groupe Derwa

Ces derniers mois, de discrètes négociations ont été engagées pour organiser le redéploiement du groupe Derwa à travers ses deux pôles industriels principaux que sont les sociétés liégeoises Derwa et Vieille Abbaye.

Ces deux entreprises sont présentes dans le paysage économique liégeois depuis plusieurs décennies pour des activités de transformation de la viande, essentiellement à base de porc et de bœuf.

Ces négociations viennent d’aboutir à la signature d’un accord de principe qui autorise à court terme le transfert de 100% des parts sociales des sociétés du groupe Derwa vers un consortium de repreneurs belges.

Ce consortium d’industriels fonde toute sa crédibilité sur le principe, innovant en Belgique et encore peu pratiqué en Europe, de l’ « entreprise-réseau ».

Les sociétés associées sont toutes actives dans les principaux métiers de la filière « viande » avec une expérience certaine et un statut financier solide.

Au-delà du projet original qu’elles portent en commun en vue de la relance du groupe Derwa, ces sociétés conserveront chacune leurs activités propres pour continuer à satisfaire leur clientèle.

Le consortium, articulé sur le principe de la « coopération entrepreneuriale », a décidé de mettre en commun toute son expertise professionnelle pour accompagner, à tous les niveaux et sur tous les plans, le repositionnement du groupe Derwa.

Fédéré au sein de Belgian Meat Partners, ce groupement est constitué par les sociétés Groep De Brauwer (Tielt), Euro Méat Group (Mouscron), Q-Group (Lokeren, Chimay, Neufchâteau), Piron-Gotta (Liège) et Sobemax (Franc-Waret).

L’objectif, grâce à la maîtrise technique des nouveaux partenaires de toute la chaîne de valorisation de la viande bovine et porcine (de la production, à travers de l’abattage et la première découpe), est de créer une réelle plus-value au bénéfice des clients, des collaborateurs, des fournisseurs et des actionnaires du groupe Derwa.

Cette création de plus-value passera, notamment, par l’implémentation de nouvelles technologies au sein des départements de production, de gestion et de logistique, la recherche de nouveaux produits, la mise en place de structures performantes à l’exportation.

De l’élevage à l’abattage, en passant ensuite par toutes les étapes de la valorisation des viandes porcine et bovine, en ce compris le stockage et le transport, les nouveaux partenaires associés à la relance de Derwa sont aujourd’hui très motivés pour relever ce défi.

Un ambitieux programme d’investissement, étalé sur les exercices 2018-2020, permettra, dans le cadre d’un nouveau pôle viande structuré à l’Est de la Wallonie, d’aligner progressivement les outils de Derwa sur les meilleurs standards du secteur.

Le succès de ce repositionnement à la fois financier, industriel et commercial du groupe Derwa repose également sur une nécessaire réorganisation des activités opérationnelles de l’abattoir intercommunal de Liège.

En effet un peu plus de 70% du chiffre d’affaires de l’abattoir public liégeois est réalisé au bénéfice du groupe Derwa.Un abattoir performant sur le site de Liège est donc déterminant pour le succès du projet industriel.


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑