Namur

Publié le 11-10-2018 | CP.

Inauguration du Namur Digital Institute

L’UNamur a été pionnière dans les sciences informatiques en créant en 1970 la première Faculté d’Informatique d’Europe. Aujourd’hui, l’université reste innovante en créant un institut de recherche interdisciplinaire consacré au numérique : le Namur Digital Institute (NaDI). Tous les aspects du numérique y sont étudiés, tant techniques, que sociétaires, éthiques, réglementaires et de management. Le Namur Digital Institute, qui rassemble plus de 150 chercheurs de l’UNamur, sera officiellement inauguré ce 23 octobre 2018.

L’Institut fédère 5 centres de recherches, créés au sein de l’université au fil des années : le CRIDS, (Centre de Recherches en Information, Droit et Société), le CeRCLe( Centre de Recherches en Consommation et Loisirs), le PreCISE (Centre de Recherches en ingénierie des systèmes d’information), Focus( Centre de recherche sur l’informatique fondamentale) et le CIRCé (Centre de Recherches de Créativité et d’Innovation).

« Ces 5 centres rassemblent divers experts dans le digital, qui est une thématique à part entière dans la recherche »souligne le Pr. Jean-Marie Jacquet, co-président de NaDI.

« Et comme les problématiques liées au digital sont multiples, nous trouvons dans ces centres de recherche des profils très différents comme des juristes, des sociologues ou encore des informaticiens, pour n’en citer que quelques-uns »enchaîne le Pr. Yves Poulet, ancien recteur de l’UNamur et co-président de l’Institut. « Seule une approche qui croise les regards disciplinaires permet d’aborder les enjeux de la transformation de notre société par le digital » ajoute-t-il.

Parmi les problématiques spécifiques traitées par les chercheurs de l’Institut NADI, nous retrouvons par exemple les blockchain, les smart city, l’économie collaborative, l’e-tourisme, ou encore la mobilité.

Un conseil international

Le rôle de l’Institut NaDI est donc de mettre en synergie ces chercheurs venant de disciplines différentes. « Le digital a un tel impact sur la société qu’il est nécessaire d’aborder cette thématique et les questions qu’elle pose sous plusieurs angles, avec des regards différents. Cette multidisciplinarité n’est toutefois pas innée et doit être incitée et promue »poursuit Yves Poulet.

A côté de ces collaborations entre chercheurs, l’Institut NaDI a souhaité s’entourer des conseils de partenaires extérieurs à l’université venant de divers horizons et capables d’ancrer l’Institut dans le développement de son hinterland. Il a créé à cette fin un Comité d’avis, qui rassemble une dizaine de perosnnalités, expertes dans le domaine du numérique parmi lesquelles on retrouve Séverine Dusollier, Professeure à Science Po – Paris, Benoit Hucq, Directeur général de l’Agence Wallonne du Numérique (AdN), Pierre Rion, Président du Conseil Wallon du Numérique ou encore Olivier de Wasseige, Administrateur délégué de l’Union Wallonne des Entreprises.

« Ce comité est exclusivement composé d’experts dont le rôle est par exemple de nous fournir de nouvelles pistes de recherches, ou encore de nous informer des problématiques qui intéressent les entreprises. Ce qui devrait aboutir à des idées de projets de recherche auxquels nous n’aurions pas spécialement pensé » indique le Pr. Jean-Marie Jacquet.

Des échanges qui pourront aussi être bénéfiques pour les acteurs wallons : « Cela permet de créer des ponts entre recherche et innovation sur le terrain, comprenant les entreprises et acteurs institutionnels. L’Institut a ainsi l’opportunité d’insuffler des actions réelles au niveau régional » affirme Benoît Hucq le DG de l’agence du numérique (AdN), la société en charge de l’inspiration et de la mise en œuvre de la politique territoriale numérique de la Wallonie.

Intelligence artificielle, la question du 23 octobre

Lors de son inauguration, les scientifiques de l’Institut NADI débattront sur le thème de l’intelligence artificielle (IA). Une problématique essentielle pour le devenir de notre économie, surtout européenne. Au cours d’un séminaire doctoral ouvert à tous, ce thème sera abordé sous tous ses angles. Un débat dirigé par Gilles Perrouin, informaticien à l’UNamur et Anne-Sophie Collard, sociologue de la communication à l’UNamur. Ensuite, en présence du Ministre Jean-Claude MARCOURT qui conclura ce séminaire, l’équipe de NADI accueillera le Pr. Pierre GIORGINI, Président-Recteur de l’Université catholique de Lille. Il proposera un exposé intitulé: « Vous avez dit « Intelligence Artificielle » ? ». Cinq chercheurs de NADI confronteront leurs points de vue sur le même thème.

© Kirill


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑