Lg-Verviers

Publié le 09-04-2019 | CP.

Micro-tunnel entre le Canal Albert et la Meuse : une prouesse technique signée Elia

Les travaux concernant le projet ALEGrO, première interconnexion électrique entre la Belgique et l’Allemagne, ont débuté en janvier 2018. L’une des trois infrastructures de ce vaste chantier est la création d’un micro-tunnel qui permettra à la liaison de passer sous la Meuse et le Canal Albert. À l’occasion de l’arrivée du tunnelier dans le puits situé à Herstal, Elia présente en détail cette prouesse technique.

Elia travaille à la mise en œuvre d’un grand projet d’interconnexion entre la Belgique et l’Allemagne : ALEGrO. Enjanvier 2018, les travaux ont officiellement commencé avec trois chantiers distincts et simultanés : la liaisonsouterraine entre Lixhe (Visé) et le point frontière d’Eynatten (Raeren), la station de conversion à Lixhe et le micro- tunnel entre Liège et Herstal. La liaison, qui sera en courant continu et d’une capacité de 1 000 MW, reliera sur90 km le réseau électrique à haute tension belge d’Elia et celui d’Amprion en Allemagne.

À l’occasion du forage du micro-tunnel et de l’arrivée du tunnelier au puits d’Herstal, Elia a convié les représentantsdes communes de Herstal, Liège, Oupeye et Visé, directement concernées par l’ouvrage, à venir visiter le chantier. Ils ont pu y découvrir les outils et techniques utilisés pour l’excavation des deux puits d’accès, ainsi que le foragedu tunnel.

670 M DE TUNNEL EN DESSOUS DE LA MEUSE ET DU CANAL ALBERT

Sur le tracé de la liaison haute tension ALEGrO, à hauteur du viaduc de Cheratte, se trouvent le Canal Albert et la Meuse. Afin de permettre aux deux câbles haute tension de passer sans devoir impacter la mobilité sur leviaduc, Elia a mis en place la construction d’un micro-tunnel qui permettra le passage de la liaison sous le canal et le fleuve.

Le micro-tunnel est creusé à 30 mètres de profondeur, sa longueur finale atteindra 670 mètres pour 2 mètres de diamètre. En ce début avril, une nouvelle étape du chantier a été franchie : le forage horizontal du tunnel. Les deux fosses de part et d’autre du tunnel, du côté de Liège et du côté de Herstal, ont déjà été creusées etbétonnées. L’excavation du tunnel a pu débuter grâce à l’intervention d’un tunnelier qui arrivera à destination dans ces prochains jours.

Els Celens, Project Manager : « Le choix du micro-tunnel s’est imposé car cela permettait d’éviter de gros problèmes de mobilité au niveau du viaduc de Cheratte. Il était primordial pour Elia de trouver une solution optimale afin d’éviter au maximum cet axe routier majeur dans la région. »


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑