Namur

Publié le 20-12-2019 | CP.

Un job pour Noël : Oniryx recrute 35 profils

Active dans l’IT, la société gembloutoise Oniryx, recrute 35 profils d’experts en les invitant à un entretien de Noël. Elle met à profit cette période plus calme pour rencontrer des candidats de manière décontractée. Une manière originale de se démarquer dans un marché très tendu et qui démontre la nécessité d’innover pour recruter des profils IT. En Wallonie, 8000 postes sont vacants selon une récente étude d’Agoria.

Recruter 35 profils IT en quelques semaines : voici le challenge que s’est fixé Oniryx, société de consultance ITgembloutoise employant pour l’instant 65 personnes. « Depuis 2 ans, nous recrutons énormément. De nombreux postes ne sont pas pourvus, cela représente un réel manque de croissance », explique Geoffroy Fauveaux, fondateur et administrateur. Les profils recherchés concernent des consultants medior ou senior, architecte ou développeurs Java ou .Net ainsi que des chefs de projets. « Nous offrons une politique salariale attractive et conforme au marché. Mais nous, nous misons sur contexte de travail respectueux et où chaque personne est réellement considérée. Notre première richesse est l’humain. Par exemple, nos salariés peuvent déterminer eux- mêmes leur salaire. Aussi, leurs objectifs sont fixés par eux-mêmes, pas par leur manager ou supérieur hiérarchique ».

« Un job sous le sapin » : action de recrutement bienveillante dans un marché agressif

Certaines entreprises IT pratiquent le débauchage agressif. Oniryx met en avant son authenticité. « Nous sommes une entreprise libérée dans notre management. Dans un marché saturé de propositions, nous mettons en avant notre différence : intelligence collective pour les prises de décisions, la possibilité d’auto-détermination de salaire », poursuit Geoffroy Fauveaux. Concrètement, après un premier contact téléphonique, les candidats sont invités du 24 au 27 décembre à passer pendant au moins 30 minutes pour un deuxième entretien avec un futur collègue technicien. « Nous les recevrons de manière relax autour d’un chocolat chaud et d’une couque de Noël, dans une salle aménagée comme un salon. Ils peuvent venir avec leurs conjoints et enfants (pour qui un espace jeux est aménagé). Le message : venez comme vous êtes, pas besoin de costume. C’est la première fois que nous procédonsde la sorte. Nous innovons dans notre méthode de recrutement car cela correspond à ce que nous sommes ». Oniryx a également recours aux méthodes classiques comme les journées de l’industrie dans les universités, les chasseurs de tête, des publications d’offres d’emploi mais veut ici mettre en avant sa créativité.

A l’issue de l’entretien se déroulant la semaine de Noël, Oniryx s’engage à faire une offre d’emploi dès janvier aux candidats retenus.

Fin 2018, Agoria, fédération professionnelle des industries technologiques, menait une vaste étude et tirait lasonnette d’alarme à propos de l’impact de la digitalisation, sur la situation et les perspectives du marché belge du travail jusqu’en 2030. En l’absence de mesures, d’ici 2030, l’ICT sera le secteur qui rencontrera le plus de difficultés à pourvoir les postes vacants, avec 18 % d’emplois du secteur ICT vacants en Belgique, à égalité avec les soins de santé. Par ailleurs, ce sont 30.000 emplois qui sont actuellement vacants dans l’industrie technologique, dont pas moins de 8.000 experts numériques. D’ici dix ans, Agoria estime le nombre d’offres d’emplois à 53 000 experts digitaux et 15 000 développeurs logiciels et IT Business Consultant.page1image1625072


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑