Lg-Verviers

Publié le 24-03-2020 | CP.

Al’Binète : s’adapter face à un rythme effréné

Si la crise sanitaire a mis à l’arrêt un grand nombre de secteurs d’activité, les enseignes Al’binète font face à un rythme effréné. Ouvert 7 jours sur 7, les équipes d’Al’Binète font leur maximum pour répondre à la demande chaque jour de plus en plus grandissante tout en respectant les normes d’hygiène de vigueur : gestion de l’afflux des clients par chaque responsable de magasin, lavage de main avec du désinfectant à l’entrée, les pains sont préemballés (non découpés), désinfectant mis à disposition des clients aux caisses avant paiement…

Si depuis 1984, Paul Mathieu s’est engagé dans le secteur du bio en proposant des produits frais, locaux, équitables, de saison et garantis 100 % bio, il n’avait jamais été confronté à une telle situation.

« Chaque jour des milliers de personnes applaudissent à raison le corps médical qui est en première ligne pour prendre soin de la population. À côté du personnel des soins de santé, il y a tous ces travailleurs qui s’impliquent chaque jour pour continuer à faire tourner notre société. Aujourd’hui, je souhaite saluer le travail de toutes les équipes d’Al’Binète et les remercier pour leur engagement, tel de véritables héros du bio, ils se donnent chaque jour à 100 % pour répondre à la demande des citoyens. On n’était pas préparé à vivre cette crise sanitaire, mais on s’est adapté, on ne cesse de se réinventer et plus que jamais j’espère que cette dernière permettra d’ouvrir les consciences sur notre manière de consommer et sur la sauvegarde de notre planète. Au vu du stress et de la pression grandissante des équipes, nous souhaitons les accompagner et nous avons fait appel à la thérapeute Chantal Devillez pour être à leur écoute. Nous avons donc mis en place une cellule d’accompagnement psychologique par téléphone et par vidéoconférence qui est à disposition de l’ensemble de notre personnel. Ce dernier peut la joindre 7 jours sur 7 et 24h/24. Il est de notre devoir de préserver nos équipes et de leur apporter les meilleures solutions pour qu’ils puissent tenir le coup », souligne Paul Mathieu fondateur des enseignes Al’Binète.

Malheureusement, dans cette situation complexe, certaines personnes restent malveillantes et le magasin Al’Binète de Liège en a fait les frais. L’enseigne a à plusieurs reprises été visitée. Si aucun dégât réel n’est à déplorer, des vols ont été commis.

« C’est malheureux dans un tel contexte qu’on doive renforcer notre sécurité et devoir trouver des solutions pour nous adapter. Les voleurs sont rentrés par un soupirail qu’on a fait aujourd’hui réparer afin de stopper ces actes odieux. Aujourd’hui, il est temps de penser collectif et non de manière individualiste afin que le monde tourne plus rond et de manière plus juste », poursuit Paul Mathieu.

 

Copyright : Ekaterina Pokrovsky

 


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑