Wallonie

Diminution de 4,7 % des chômeurs complets indemnisés

3 Minute(s) de lecture

Fin août, la diminution du nombre de chômeurs complets indemnisés (demandeurs d’emploi demandeurs d’allocations) continue (- 4,7 %) et ce, depuis 18 mois. De son côté, le nombre d’opportunités d’emploi diffusées par le Forem augmente de 21 % par rapport à l’année dernière.

Fin août 2022, le nombre de demandeurs d’emploi inoccupés (DEI) en Wallonie comprend 128.678 demandeurs d’emploi demandeurs d’allocations (dont 1.523 en Communauté germanophone) et 41.070 jeunes en stage d’insertion professionnelle (dont 244 en Communauté germanophone). S’y ajoutent 25.679 demandeurs d’emploi inscrits obligatoirement et 23.872 demandeurs d’emploi inscrits librement.

Au total, la Wallonie compte 219.299 DEI à fin août 2022 :

  • 51 % sont des hommes ;
  • 19 % sont âgés de moins de 25 ans, 24 % ont 50 ans et plus ;
  • 42 % sont au plus diplômés de l’enseignement secondaire du 2ème degré ;
  • 27 % sont inoccupés depuis moins de six mois et 42 % depuis deux ans et plus.

Ils représentent 13,7 % de la population active wallonne. Ce taux de la demande d’emploi est inférieur à celui du mois d’août 2020 (13,9 %) mais augmente de 0,5 % par rapport à 2021. 

7.646 Demandeurs d’emploi inoccupés de plus que fin août 2021 (écart annuel)

Deux catégories administratives s’inscrivent à la baisse par rapport à l’an dernier : les demandeurs d’emploi demandeurs d’allocations, avec – 4,7 % (soit un recul net de 6.356 personnes), ainsi que les DE inscrits obligatoirement, avec – 12,9 % (diminution équivalant à 3.792 personnes).

L’effectif des jeunes en stage d’insertion connaît pour sa part une hausse de 11,9 %, soit 4.356 personnes de plus. Le nombre de personnes librement inscrites dans la demande d’emploi augmente quant à lui de 13.438 unités à un an d’écart (+ 128,8 %). Cette augmentation est toujours due aux modifications administratives et législatives liées au nouvel accompagnement des demandeurs d’emploi.

Le nombre de personnes inoccupées depuis un an à moins de deux ans continue également de diminuer : – 10,8 % entre août 2021 et août 2022. A cette exception près, la tendance est à la hausse quelle que soit la durée de l’inoccupation : + 12,1 % de personnes inoccupées depuis six mois à moins d’un an et + 4,0 % de personnes inoccupées depuis moins de six mois. A partir de deux ans d’inoccupation, les effectifs évoluent aussi à la hausse : + 7,1 % de personnes inoccupées depuis deux à moins de cinq ans et + 7,7 % de personnes comptant cinq ans ou plus d’inoccupation.

Enfin, si on se penche sur les classes d’âge, on constate que les demandeurs d’emploi inoccupés âgés de 50 ans et plus continuent de diminuer (- 1,7 %). Les autres catégories augmentent légèrement : entre 30 et moins de 40 ans (+ 7,7 %), de 25 à moins de 30 ans (+ 5,2 %), de moins de 25 ans (+ 4,3 %) et de 40 à moins de 50 ans (+ 4,2 %).

5.688 DEI de plus que fin juillet 2022 (écart mensuel)

Comme chaque année, entre la fin des mois de juillet et août 2022, le nombre de demandeurs d’emploi demandeurs d’allocations et de jeunes en stage d’insertion professionnelle a augmenté de 4.165 unités (+ 2,5 %). Il s’agit principalement de jeunes gens qui débutent leur stage d’insertion professionnelle après leurs études. En intégrant également dans la demande d’emploi les deux autres catégories administratives (DE inscrits obligatoirement et librement), l’augmentation mensuelle est de + 2,7 %, soit 5.688 personnes.

Diffusion des offres : 21 % d’opportunités d’emploi de plus à un an d’écart 

Au cours du mois d’août 2022, le Forem a diffusé 44.112 offres d’emploi. A ces offres s’ajoutent 13.843 offres en provenance des autres Services publics de l’Emploi. Les besoins de recrutement s’inscrivent toujours à la hausse par rapport au même mois de l’année dernière (21 % d’opportunités d’emploi de plus entre août 2021 et 2022). Le nombre de propositions de recrutement a augmenté dans :

  • les services collectifs, sociaux et personnels : + 12 % par rapport à août 2021, pour 1.034 postes diffusés en août 2022 ;
  • le secteur de la santé et de l’action sociale : + 11 %, avec 2.077 postes en août 2022 ;
  • l’industrie manufacturière (+ 10 %), avec toutefois des besoins variables selon les branches d’activités (par exemple 337 postes en fabrication de matériel de transport, + 21 % ; ou 543 postes en fabrication de machines et équipements, + 8 %), dont certaines en recul (par exemple 616 postes dans l’industrie chimique, – 14 %, ou 677 postes en métallurgie / travail des métaux, – 15 %).
3662 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Wallonie

Les PME européennes, peu nombreuses, qui protègent leurs innovations en tirent de nombreux bénéfices...

4 Minute(s) de lecture
Seule une petite entreprise sur 10 dans l’UE détient des droits de propriété intellectuelle, selon une nouvelle enquête de l’EUIPO, Office de…
Wallonie

La collection "Je veux savoir" (l'entreprise et l'emploi) de l'UWE : les dernières éditions consultables en format digital...

2 Minute(s) de lecture
La collection « Je veux savoir ! », créée par l’Union Wallonne des Entreprises, fait peau neuve ! Poursuivant le processus de digitalisation de…
Wallonie

Le Forem développe des "SmartCorners" pour lutter contre la fracture numérique des demandeurs d'emploi

2 Minute(s) de lecture
Aujourd’hui, la digitalisation bouleverse tous les secteurs. Manquer de compétences numériques s’avère être un frein à l’insertion sur le marché de l’emploi….